Tolède

Tolède, séjours en Espagne

En plein centre de l’Espagne, à 70 km au sud-ouest de Madrid, Tolède, depuis un promontoire rocheux, surplombe une vaste plaine et le Tage qui s’écoule vers le Portugal.

Autrefois capitale de l’Hispanie sous l’empire wisigoth, la vieille cité, nommée parfois la ‘ville des trois cultures’, a hérité d’un passé multiculturel mêlant les architectures musulmane, juive et chrétienne.

Lovée dans les méandres du Tage, la vieille ville, dont la riche variété artistique lui a valu d’être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, conserve palais, églises, mosquées et synagogues. Son lacis de rues étroites cernées de remparts percés de plusieurs portes monumentales rappelle les villes du Maghreb.

Quelques portes comme la Puerta Bisagra, autrefois principale porte d’accès intra-muros, la Porte Alphonse VI du Ixe siècle ou la Puerta del Sol de style mudéjar, rappellent l’importance de l’influence musulmane dans l’architecture de la ville.

Quant aux églises de San Sebastian ou Santa Eulalia, elles sont un exemple de l’héritage mozarabe.

Dominant la ville et le Tage, l’Alcázar rappelle la domination musulmane sur la ville à l’époque d’Al-Andalus. De là, l’on aperçoit la vieille ville s’étendant à ses pieds ainsi que quelques monuments et sites historiques comme la cathédrale et la Plaza Zocodover, l’ancien marché aux bestiaux devenu marché central ; ou encore l’ancienne mosquée Bab al-Mardum devenue église del Cristo de la Luz et la synagogue del Tránsito aussi reconvertie en lieu de culte catholique.

Tolède qui hébergea les dernières années du peintre Le Greco, est aussi renommée pour sa gastronomie à base de gibier, son pisto et ses migas…sans oublier les vins de la Mancha.

Monuments et musées de Tolède

L’Alcázar de Tolède

Calle Unión.

L’édifice, reconverti en Bibliothèque de la province Castille-Léon et en Musée de l’armée, fut successivement romain, palais wisigoth puis forteresse musulmane.

Reconstruit par l’architecte Alonso de Covaburrias puis converti en résidence royale au XVIe sous Charles Quint, l’Alcázar est constitué d’une vaste esplanade ceinte de murs de granit surmontés de tours d’angle. Ce sera le premier alcázar doté d’un plan carré, ses façades de style Renaissance se distinguent par ses tours et structures crénelées.

Horaires : tous les jours sauf le mercredi, de 11h à 17h. Entrée : 5 €, tarif réduit : 2,50 €.

Musée de l’Armée

Hébergé dans l’Alcázar, le musée de l’armée expose des collections rassemblées dès le début du XIXe. On y découvre des armes blanches et à feu, des canons et des drapeaux, des miniatures, des uniformes et des décorations, des maquettes…Il abrite aussi des constructions des époques romaine, médiévale et moderne.

Horaires : du jeudi au mardi de 10h à 17h. Entrée : 5 €, tarif réduit : 2,50 €.

Cathédrale Sainte-Marie de Tolède

Plaza del Ayutamiento

La cathédrale a été érigée sur une ancienne mosquée elle-même bâtie sur ce qui était une église sous le règne du roi wisigoth Récarède 1er ‘’ le Catholique’’ au VIe siècle.

La première pierre de la cathédrale a été posée en 1227 sous Fernando III. Construite dans un style gothique français, elle sera achevée au XVe siècle. Immense monument de 120 m de longueur pour 59 de largeur, sa toiture est soutenue par 88 colonnes.

Le dôme qui remplace la seconde tour a été dessiné par Jorge Manuel THeotocopouli, le fils du Gréco. Son grand retable, de style flamboyant polychrome montre des scènes de la vie du Christ. On y trouve aussi une Vierge en marbre, magnifique exemple de l’art gothique français et dans sa sacristie, des œuvres du Greco, de Titien, Velazquez, Morales et Caravage.

Horaires : du lundi au samedi de 10h à 18h30. Les dimanches et jours fériés de 14h à 18h30. Entrée : 3 €, tarif réduit : 1,50 €.

Musée de la Cathédrale

Logé dans la cathédrale, le musée est divisé en plusieurs espaces : le reliquaire, la salle capitulaire, le chœur et la chapelle principale. L’ensemble expose entre autres, l’ostensoir réalisé par Enrique de Arfe au XVIe siècle, des œuvres de Goya, du Titien, de Raphaël, Van Dyck ainsi qu’un Saint-François d’Assise sculpté par Pedro de Mena. Des sculpteurs y sont aussi à l’honneur : Vigarny, Rodrigo Alemá, Berruguete…

Horaires : du lundi au samedi de 10h à 18h30, les dimanches et fériés de 14h à 18h30.

Synagogue du Tránsito. Museo Sefardi

Calle Samuel Leví.

Populairement appelée ‘’synagogue du Tránsito’’, la synagogue a été construite au cœur de la ‘’judería’’ de Tolède pour être la synagogue privée de Samuel Halevi, trésorier du roi Pierre le Cruel.

Ce trésor de l’art hispano-hébreu a été converti en église catholique sous le nom de Ermita del Tránsito après avoir été cédé à l’Ordre de Calatrava à la fin du XVe siècle. Elle est maintenant devenue un musée dédié à la culture juive médiévale. La synagogue fait l’objet d’un classement au titre de bien d’intérêt culturel depuis 1877.

Museo Sefardi

Le musée séfarade propose un parcours à travers l’histoire du peuple juif en Espagne. Allant de l’époque romaine à fin XVe, date de l’expulsion des juifs d’Al-Andalus et d’Espagne, on y découvre des objets mésopotamiens, des pièces de monnaie, des ustensiles liturgiques, de vieux contrats de mariage, des vestiges archéologiques et funéraires…et une bonne bibliothèque spécialisée.

Visites : du mardi au samedi de 9h30 à 19h30, 18h de novembre à février. Dimanche et jour férié de 10h à 15h toute l’année. Entrée : 3 €, tarif réduit : 1,50 €.

Synagogue Santa Maria la Blanca

Ancienne synagogue bâtie au XIIe dans un style typiquement mudéjar, elle a été reconvertie en église catholique au XVe siècle, puis l’église en a fait un musée ouvert au public. La synagogue est classée bien d’intérêt culturel depuis 1930. Abritant des autels plateresques et un retable provenant de l’école de Berruguete, dépourvue de fonction religieuse, elle peut être visitée.

Horaires : tous les jours de 10h à 18h45, jusqu’à 17h45 du 15 octobre à fin février.

Mosquée du Cristo de la Luz

Calle Carmelitas Descalzas, 10.

La mosquée du Christ de la Lumière, restée intacte depuis sa construction datée de 999, a été consacrée au culte catholique au XIIIe siècle.

Son plan carré et sa façade de briques ornées d’arcatures font penser à la mosquée de Cordoue. Une abside se style mudéjar et le transept ont été rajoutés lors de sa consécration au culte chrétien.

Horaires : tous les jours de 10h à 18h45, jusqu’à 17h45 du 15 octobre à fin février. Entrée : 2,80 €.

Castillo de San Fernando

Accès : en face du pont de Alcántara au niveau de l’avenue Castilla la Mancha.

Conçu à l’origine pour être un monastère en l’honneur des saints Servando et Germano, sa place stratégique en face du pont d’Alcántara le fit se convertir en forteresse. Construit sur les ruines d’un château arabe, avec ses tours cylindriques crénelées, il est une belle illustration de l’architecture militaire mudéjar du XIVe siècle. Seul l’extérieur peut être visité.


VISITES


EXCURSIONS AU DÉPART DE MADRID


Le Marché San Agustín

Situé dans le quartier historique de Tolède près de la place du même nom, ce marché gastronomique a été construit sur des vestiges archéologiques. Ouvert en 2014, il accueille depuis de nombreux visiteurs avides de connaître mieux la gastronomie tolédane.

Avec 1400 m² disposés sur cinq étages, le marché abrite des espaces gourmands, des restaurants et des vinothèques, une terrasse ainsi qu’un spectaculaire jardin vertical.

Cet espace gastronome à l’intérieur avant-gardiste est devenu un des lieux incontournables de la vieille ville.

Accès : Cuesta Álguila

Portes et ponts de Tolède

Puerta del Sol

Accès : Calle Carreteras

La Puerta del Sol, la porte du soleil, a été bâtie au XIIIe par les chevaliers Hospitaliers, moines-soldats appartenant à l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Son entrée en arc de fer à cheval est encadrée de deux tours.

On peut voir des sarcophages paléochrétiens datant du IVe siècle au centre des arcs aveugles. La porte est ornée d’un bas-relief représentant Ildefonso, évêque de Tolède au VIIe siècle, revêtant sa chasuble sous le soleil et la lune, ce qui donna son nom à la porte.

Porte Alfonso VI

Accès : Calle Alfonso VI.

Cette porte Alfonso VI représente tout ce qui reste de l’ancienne muraille arabe qui entourait Tolède. Bâtie au IXe siècle, elle était alors le principal accès à la cité. Cachée durant longtemps à la suite de la construction de la nouvelle porte de Bisagra sous Charles Quint, sa structure frontale est restée presque intacte. Elle est aussi connue sous le nom de porte de Bisagra.

De style califal, l’ancienne porte de Bisagra est la plus vieille construction arabe de la ville.

La nouvelle porte de Bisagra

Accès :Calle Puerta de Bisagra.

Elle a été reconstruite dans un style Renaissance au XVIe siècle, elle est formée de deux corps. Celui donnant sur la ville est pourvu d’un arc flanqué de donjons carrés arborant le blason de Charles 1er dans la partie supérieure. Le deuxième, aussi pourvu de donjons circulaires, est couronné par celui de la ville.

Porte du Cambrón

Accès :Paseo de Recaredo.

Également connue comme ‘’porte des Juifs’’, elle doit son nom aux nerpruns qui l’entourent. Bâtie sur les vestiges d’une vieille porte wisigothe dans un style Renaissance, sa façade intérieure propose une statue de Sainte Léocadie. La porte de Cambrón est la seule que l’on peut franchir en voiture.

Pont d’Alcantara

Accès :Calle Gerado Lobo.

D’origine romaine, le pont a été reconstruit sous le règne d’Al Mansur, Almanzor en espagnol, au Xe siècle. Principal point d’accès à Tolède au Moyen-âge, c’est par là que transitaient toutes les marchandises et les personnes qui entraient dans la ville. Son côté-ouest est doté d’une porte fortifiée et crénelée. Il présente aussi une statue de Saint-Ildephonse et le blason des Rois Catholiques.

Pont de San Martin

Accès : à l’ouest de la vieille ville au niveau du Paseo Recaredo.

Le pont San Martín date du Moyen-âge, probablement du XIIIe siècle. Bâti originellement en pierres de taille, il a ensuite presque été entièrement reconstruit. À ses extrémités, une des tours date du XIIIe siècle et la deuxième, intégrées aux remparts, du XVIe. Le pont qui possède cinq arcs a été déclaré monument national en 1921. De plus, les couchers de soleil y sont magnifiques.

La Semaine sainte de Tolède

Cette semaine est une opportunité unique de visiter de nuit l’intérieur des églises, couvents et monastères qui fermés le reste de l’année, ouvrent leurs portes les nuits du jeudi saint et du Vendredi saint. Les processions à travers la ville, sobres, sont l’occasion pour les confréries de transporter les images saintes à travers les rues étroites de la cité.

Fêtes à Tolède

Fête-Dieu

Présidée par le primat cardinal d’Espagne, la Fête-Dieu ou fête du Corpus Cristi est une des plus anciennes fêtes religieuses de Tolède et aussi la plus importante.

Les rues du quartier sont spécialement apprêtées pour accueillir cette procession solennelle dans laquelle la ‘Custodia’, un précieux encensoir en or et argent datant de 1515 et pesant dans les 160 kg, est accompagnée par un cortège composé des confréries ‘hemandades’ et ‘cofradías’.

Pour contempler ce défilé, des sièges sont installés dans les rues, il est cependant nécessaire de réserver au préalablement sa place au stand situé sur la Plaza Zocodover.



Booking.com

Découvrez les restaurants les mieux notés de chaque quartier, Réservez directement selon vos envies et Bénéficiez d’offres exclusives…

Laissez-vous tenter avec le large choix offert par le site ‘La Fourchette’ spécialiste des réservations et évaluations de restaurants…

Restaurants à Tolède


Talavera de la Reina

95 km à l’ouest de Tolède.

Située au nord-ouest de la province dans la plaine du Tage et de l’Alberche, Talavera avec près de 90 000 habitants est la principale agglomération de la province de Tolède.

Reconnu depuis des siècles pour sa céramique, son patrimoine historique est aussi des plus intéressants. Parmi les édifices de la ville, se distinguent le pont de Santa Catalina et sur la Plaza del Pan, centre névralgique de la cité : le palais archiépiscopal baroque du XVIIe, le collège Cervantès ou encore la collégiale Santa María la Mayor qui date du XIIe siècle.

La basilique Virgen del Prado, véritable musée des célèbres azulejos de Talavera, a été édifiée entre les XVIe et XVIIe siècles.

Carranque

Carranque à 50 km au nord de Tolède. Le parc archéologique est à environ 5 km à l’ouest de la localité.

Dans la région de Sacra, à la limite de la Communauté de Madrid et de Castille-la Manche, le village de Carranque est doté d’un site romain des plus importants et des mieux conservés.

Ce parc archéologique à l’impressionnante collection de mosaïques propose aussi une villa romaine de plan basilical datant du IVe siècle. De forme carrée, la villa et ses dépendances sont articulées autour d’une cour bordée d’un péristyle. Sa basilique fut plus tard remodelée par les Wisigoths et les moines clunisiens.

Guadamur

Bâti siècle sur une ancienne forteresse musulmane, l’impressionnant château de Guadamur, restauré et meublé a hébergé entre autres, Philippe le Beau et Jeanne la Folle, le cardinal Cisneros, l’empereur Charles Quint…

De plan carré, le bâtiment principal est doté de tours rondes sur trois de ses angles, le donjon occupant le dernier angle. Des douves protègent les extérieurs de cette magnifique forteresse du XVe siècle.

Le Musée des arts et coutumes populaires des Monts de Tolède, hébergé dans l’ermitage de San Anton ou celui de Nuestra Señora de la Natividad complète la visite de cette bourgade située à une douzaine de kilomètres au sud-ouest de Tolède.

Escalona

70 km au nord-ouest de Tolède.

Fichée sur un plateau escarpé de la rive droite du río Alberche, Albona, dont l’histoire remonte à plus de deux millénaires, conserve un vieux quartier au tracé médiéval.

Le château bâti par Don Álvaro de Luna au XVe siècle est le monument principal de cet ensemble historique. Son périmètre de 420 mètres est divisé en deux parties : la place d’armes et la forteresse elle-même. Ses tours, remparts, chemins de ronde et douves sont dans un excellent état de préservation.

La Plaza Mayor presque entièrement bordée d’arcades et les rues aux maisons traditionnelles, un majestueux pont enjambant l’Alberche, rajoutent au charme de ce village du centre de l’Espagne.

Ocaña

55 km à l’est de Tolède.

Dans cet ensemble urbain au tracé médiéval, les principales rues qui forment la vieille ville d’Ocaña convergent vers la Plaza Mayor, le centre névralgique de la ville.

Beaucoup d’édifices religieux parsèment la ville : l’église Santa María de la Asunción datant du XIIe au XVIIIe siècle, celle de San Juan Bautista des XIIIe et XVIIe siècles. Des couvents aussi comme celui de Santa Catalina de Sena des mères dominicaines ou de Santo Domingo Guzmán ; de style Renaissance il est doté d’un cloître à deux hauteurs.

Parmi les bâtiments civils, il faut mentionner le palais des Cárdenas du XVe, la colonne de justice du XVe, le théâtre de Lope Vega ou encore la Tour San Martín de style Renaissance du XVIe siècle.

Juste à l’extérieur, en limite de la vieille ville, la Fuente Grande est un ouvrage monumental du XVIe siècle dédié à l’eau. Sa partie extérieure est divisée en deux parties : sur une grande place entourée d’une vaste galerie en pierre se trouve la fontaine. L’autre partie est occupée par des lavoirs, deux immenses vasques autour desquels pouvaient se regrouper 300 femmes.

Tembleque

30 km au sud d’Ocaña et 85 km au sud-est de Tolède.

Ce bourg d’un peu plus de 2000 habitants appartint à l’ordre militaire des Chevaliers de Malte dont on peut apercevoir la croix rouge dans plusieurs endroits du village.

Mais la curiosité réside en sa splendide Plaza Mayor entourée d’arcades en bois remontant au XVIIe siècle.

Consuegra

70 km au sud de Tolède.

Ville d’origine romaine, Consegrua est installée au pied du Cerro Caldérico. Si la ville abrite un imposant château doté d’un donjon qui l’est tout autant, ses moulins à vent font aussi partie de son paysage.

Cinq sur douze possèdent encore entièrement leur mécanisme d’origine dont celui appelé ‘Sancho’, en référence au personnage de Cervantès dans ‘L’ingénieux hidalgo Don Quichotte de la Manche’.

En plus de sa forteresse datant de la Reconquista dominant les environs, Consuegra possède un intéressant héritage patrimonial à l’instar de ‘los Corredores’, l’Hôtel de Ville qui de plus héberge le Musée municipal, l’église de San Juan ou encore l’ermitage Santísimo Cristo de Veracruz et son musée de l’ex-voto.

El Toboso

120 km au sud-est de Tolède et la Province.

El Toboso est avant tout connu pour être le berceau littéraire de Dulcinée, l’amante de Don Quichotte. Village de charme, ses habitations et constructions traditionnelles sont faites de maçonnerie sèche aux murs blanchis à la chaux.

C’est dans son centre que se trouve la Casa Dulcinea, en fait celle d’Ana Martínez Zarco, associée au personnage. Restaurée dans le style rural typique de La Mancha du XVIe siècle, elle héberge un petit musée ethnologique exposant des outils et ustensiles en usage à cette époque. Son patio abrite en outre l’une des plus grandes presses à huile répertoriées dans la province de Tolède.

La mairie possède une collection d’éditions de Don Quichotte traduite en plus de trente langues. L’histoire raconte que durant la guerre d’indépendance espagnole, les troupes françaises auraient épargné El Toboso en raison de son prestige littéraire.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Séjours
Madrid  
Vol + Hôtel Explorer
Séville  
Vol + Hôtel Explorer
Grenade  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
L’Andalousie en voiture

Partez au volant de votre voiture de location sur les routes andalouses …

Explorer
Randonnées en Catalogne

Suivez les sentiers de Catalogne avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Destinations proches de Tolède
Guadalajara  
Cuenca  
Madrid  
Scroll Up