Teruel

Visiter Teruel, séjour en Aragon

Sur une colline du sud Aragon, Teruel arbore toujours un aspect très marqué par un passé musulman, dû à son patrimoine architectural de style mudéjar, datant du XIIIe siècle.

Architecture que l’on peut admirer depuis les tours ou la toiture de la Cathédrale Santa Maria de Mediavilla. Parmi les tours de la cité, on remarquera Calle Nueva, la tour de San Salvador dotée d’une façade en briques et d’arcades doubles ; ou encore celle de l’église San Martín du XIVe siècle.

Teruel est aussi une ville dédiée à l’amour. Elle abrite en effet le Mausolée des Amants de Teruel, Juan de Marcilla et Isabel de Segura. L’histoire tragique de ces deux personnages légendaires tués par leur amour impossible au XIIIe siècle, participe à la renommée de la ville. Nous pouvons voir leurs sépulcres, avec leurs visages sculptés, dans la chapelle de l’église San Pedro.

C’est sur la Plaza del Torico, la place du petit taureau, bordée de terrasses et de commerces, que débouchent les rues enserrées à l’intérieur des remparts de la vieille cité médiévale.

C’est au bas de cette place en forme de triangle que nous découvrons l’emblème de la ville, le taureau à l’étoile : une colonne surmontée d’une statue représentant un taureau noir de petite taille, une curiosité attirant la plupart des visiteurs.

La place est entourée de belles demeures comme la Casa Ferrán ou la Casa de la Comunidad, édifice Renaissance du XVIe qui abrite le Musée provincial.

Légèrement au sud-ouest de la ville nous allons visiter Dinópolis, un parc didactique à thème préhistorique. Celui-ci abrite entre autres le Musée Paléontologique de Teruel qui présente une des meilleures collections de dinosaures au monde.

Ville isolée entre Saragosse et Valence, Teruel est reliée à ces deux cités par une autoroute et, plus largement, à l’Espagne par voies ferroviaires et la station d’autocars nationaux.

Les incontournables de Teruel

Escalinita

Bâtie en 1921 dans un style néo-mudéjar, cette belle construction en escalier dont le perron est orné des célèbres peintures murales de ‘Los Amantes’, relie la ville médiévale à la partie moderne de Teruel. En l’empruntant, on accède directement à la gare ferroviaire depuis le centre-ville.

Situation : Paseo del Óvalo.

Les murailles de Teruel

Elles ont été construites du XIIIe au XVe siècle, seules quelques-unes des 40 tours qui les garnissaient à l’origine sont encore visibles. Si des pans de murs sont encore debout, la plus grande partie en est cachée par des habitations construites au fil des derniers siècles.

Tour San Esteban

La Tour San Esteban fait partie des rares tours à avoir été conservées. De forme circulaire, sa base est munie d’une porte en arc. Tour-porte percée dans la muraille, c’était un point d’accès à la ville mais on ne peut pénétrer à l’intérieur.

Situation : Ronda de Ambeles.

Aqueduc Los Arcos

À la fois aqueduc et viaduc, les piliers de son second corps sont ouverts au trafic, il est l’œuvre de Quinto Pierres Vedel. À la fois ingénieur, architecte et sculpteur, cet homme dont on ne sait avec certitude s’il était français commença en 1537 des travaux qui durèrent durant tout le XVIe siècle.

Avec ses niveaux d’arcades, il relie la partie moderne à celle, médiévale, de la ville.

Situation : Camino Bajo Los Arcos.

Musée de Teruel

Hébergé dans la Casa de la Comunida, un édifice Renaissance du XVIe situé au cœur de la Teruel historique, le musée est partagé en plusieurs centres d’intérêt : archéologie, ethnographie, paléontologie pour les principaux.

L’archéologie couvre une période allant de la préhistoire aux royaumes chrétiens tout en mettant en valeur les cultures qui ont fait la région : ibère, romaine, wisigothe et arabo-musulmane.

La section ethnologie expose des vêtements, des outils, des céramiques et des objets de l’artisanat traditionnel.

C’est dans l’annexe du Torreón de Ambales toute proche, Plaza de Domingo Gascón, que se trouvent les fonds des jouets anciens et des bibliographies d’art contemporain.

Situation : Plaza Frey Anselmo Polanco, 3.

Visites : du mardi au vendredi et jours fériés de 10h à 14h – 16h à 19h. Les samedis et dimanches de 10h à 14h. Entrée gratuite.

Catedral Santa María de Mediavilla

Avec sa tour du XIIIe siècle, sa toiture et sa ‘tour lanterne’ du XVIe classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, la cathédrale affiche une forte influence arabo-musulmane.

C’est un maure, Juzaff qui substitua les absides romanes par celles, gothico-mudéjar, dont on peut encore admirer celle de la grande chapelle. En outre, la cathédrale possède trois nefs en maçonnerie sèche et en briques héritées de l’agrandissement de l’ancienne structure romane datant de la fin du XIIe siècle.

Situation : Plaza de la Catedral

Visites : du lundi au vendredi de 11h à14h puis de 16h à 20h (jusqu’à 19h d’octobre à mai). Uniquement l’après-midi le samedi, dimanche et jour férié. Entrée gratuite.

Église et Tour San Pedro

Plus modeste que la cathédrale, San Pedro est une construction du XIVe siècle dont la tour en briques est incrustée de céramiques. À l’intérieur : une seule nef pourvue d’une voûte en croisée d’ogives et des chapelles latérales, le grand retable est de style Renaissance.

Quant à la chapelle des Amants, elle se trouve à côté de l’Épitre, cependant les sépulcres des amants sont soigneusement conservés dans une dépendance de l’église.

Situation : Calle Matías Abad

Visites : tous les jours de 10h à 14h – 16 à 20h, sans interruption de juin à septembre. Entrée : 7 €, tarif réduit : 5,50 €.

Église et Tour San Martín

Si l’église originelle date de 1196, l’édifice actuel est de la fin XVIIe. Sa partie la plus ancienne, la tour gothico-mudéjar, est du début XIVe. Carrée, elle est ornée de briques et de céramiques.

Situation : Plaza Prado.

Albarracín

Situation : 40 km à l’ouest de Teruel.

Au pied du massif Pinares de Rodeno, abritée dans les méandres de Guadalaviar, Albarracín fut la capitale d’un royaume de taïfas.

Entourée d’imposants remparts qui dépassent le périmètre de la vieille ville, classée bien d’intérêt culturel, Albarracin conserve toujours ce passé à la fois mauresque et médiéval.

L’Alcázar et la tour de l’Andador ont été érigés au Xe siècle et les murailles construites par les rois de la taïfa datent du XIe. Par la suite, les rois d’Aragon complétèrent les murailles, les tours et les petits forts militaires encore visibles actuellement.

Pour avoir un panorama des environs et le Guadalaviar, il faut monter les rues pentues qui mènent au mirador situé sur la Plaza Mayor. On y découvre la cathédrale El Salvador datant du Xe siècle et le palais diocésain qui dans son musée expose de belles tapisseries flamandes.

Alcalá de la Selva

Situation : 75 km à l’est de Teruel.

Principale station hivernale de la province, Alcalá de la Selva est nichée dans la Sierra de Gúdar, un peu à l’est de Teruel.

Réputée pour la beauté de ses paysages et de ses nombreux petits vergers irrigués par l’Alcalá, la localité est très fréquentée des randonneurs aragonais et valenciens voisins.

Héritées de son passé, ses rues à l’air mauresque abritent l’église San Simón y San Judas, exemple d’art sacré du XVIe.

Un sanctuaire du XVIe dédié à la Virgen de Vega, il est situé à trois kilomètres d’Alcála, abrite une représentation de style roman de la Virgen.

Chaque année le 8 septembre se perpétue la très ancienne Fête des Maures et des chrétiens qui reconstitue cette période.

Cantavieja

Situation : 90 km à l’ouest de Teruel.

Nichée sur un piton rocheux bordé de falaises, la petite cité de Cantavieja possède un des héritages patrimoniaux gothiques des plus complets d’Aragon.

Son château médiéval, dont les ruines dominent toujours les environs, fut dynamité durant la Première Guerre carliste (1833-1839) ; Cantavieja se trouvait être la place forte du général carliste Ramón Carera, ‘ le tigre du Maestrazgo’.

Dans les ruelles aux airs médiévaux, quelques maisons seigneuriales comme la Casa Novales ou la Casa Bayle, l’église gothique San Miguel, celle de La Asunción (XVIIIe s.) ou l’ancien hôpital baroque de San Roque.

Les paysages sauvages préservés de cette région montagneuse, le Maeztrazgo, attirent de nombreux randonneurs.

Mirambel

Situation :120 km à l’est de Teruel.

Petit bijou médiéval déclaré bien d’intérêt culturel, l’ensemble architectural de Mirambel a reçu il y a quelques années le ‘Prix de restauration Europa Nostra’.

Perchée sur un haut plateau dominant la rivière Cantavieja, son enceinte fortifiée est restée presque intacte et avec ses remparts du XIIIe siècle admirablement conservés, reproduit totalement une ambiance médiévale.

Palais et manoirs y surgissent au gré des ruelles, l’Hôtel de Ville, imposante construction de deux étages soutenus par une galerie typiquement aragonaise, y côtoie l’église baroque de Santa Margarita.

L’ermitage San Roque, le couvent gothique des Augustins et l’église San Martín complètent le patrimoine de Mirambel.

Castellote

Situation : 115 km au nord-est de Teruel.

Le vieux village de Castellote est juché sur un promontoire rocheux dont les falaises à pic descendent vers la vallée de la Guadalope.

Le quartier médiéval de Castellote, avec les ruines de son vieux château templier, est devenu un des sites touristiques les plus fréquentés de la région encore sauvage du Maestrazgo.

De cette forteresse des Templiers, ne pas manquer la tour et l’ancienne prison des Commandeurs du Temple ainsi que les portes d’entrée de l’enceinte originelle. Une visite à compléter par l’ermitage de la Virgen del Agua, style roman XIIe siècle et les manoirs Planas, Don José, et Gordiano.

Alcañiz

Situation : 150 km au nord-est de Teruel.

Confortablement lovée dans un grand méandre du río Guadalope, Alcañiz appartient au ‘’chemin du tambour’’. Cette appellation est due au bourdonnement du tambour et de la grosse caisse qui rythme les festivités de la Semaine Sainte.

Faisant partie des principales cités du royaume d’Aragon, Alcañiz est riche d’un patrimoine architectural historique et artistique. Sur l’ensemble médiéval de la Plaza de España se tiennent les halles et l’Hôtel de Ville à l’architecture Renaissance.

La collégiale Santa María dont les travaux commencèrent à la moitié du XVIIIe affiche des influences baroques et mudéjares. Quant à son château de los Clatravos qui surplombe la cité du haut de la colline Pui Pinos, avec son donjon gothique, il a été reconverti en Parador de tourisme.

Valderrobres

Situation : 100 km à l’est de Teruel.

C’est en empruntant le pont médiéval de San Roque, enjambant le río Matarraña, que l’on pénètre dans un centre-ville fait de ruelles sinueuses aux maisons serrées. Celles-ci montent à l’assaut de la colline sur laquelle trône un château du XIVe siècle.

Outre ce spectaculaire château : l’église Santa María la Mayor (XVIe s.) classée Monument historique et artistique. Exemple d’art gothique de la ville, l’église est reliée au château par un passage couvert.

D’autres édifices et monuments complètent la richesse architecturale de Teruel : le porche de Bergos (XIIIe-XIVe s.), la porte de San Roque (XIVe s.), ou l’Hôtel de Ville du XVIe s. De style Renaissance, l’Hôtel de Ville, classé Monument national, montre une galerie aragonaise aux arcs en plein cintre.

Beceite

Situation : 200 km à l’est de Teruel, 50 km d’Alcañiz.

À l’extrême est de la province de Teruel, les amateurs de randonnées trouveront à Beceite 3 chemins de Grande Randonnée dont le GR-8 qui démarrant aux Puertos de Beceite, au pied du massif de Maeztrazgo, rejoint Javalambre.

Posé sur une colline dominant la rivière Matarraña, le centre-ville présente quelques édifices intéressants comme l’ermitage de Santa Ana, bâtiment gothique renaissance du XVIIe en maçonnerie sèche et pierres de taille ou l’église San Bartolomé baroque du XVIIIe.

À cinq kilomètres de Beceite, le site naturel d’El Parrizal, profond défilé de 200 mètres de long pour deux de largeur et une soixantaine de mètres de hauteur, abrite un des derniers refuges de la chèvre hispanique.



Booking.com

Découvrez les restaurants les mieux notés de chaque quartier, Réservez directement selon vos envies et Bénéficiez d’offres exclusives…

Laissez-vous tenter avec le large choix offert par le site ‘La Fourchette’ spécialiste des réservations et évaluations de restaurants…

Restaurants à Teruel


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Articles
Séjours
Barcelone  
Vol + Hôtel Explorer
Alicante  
Vol + Hôtel Explorer
Benidorm  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
L’Andalousie en voiture

Partez au volant de votre voiture de location sur les routes andalouses …

Explorer
Randonnées en Andalousie

Suivez les sentiers d’Andalousie avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Randonnées en Catalogne

Suivez les sentiers de Catalogne avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Randonnées aux Baléares

Suivez les sentiers des Baléares avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Voir aussi
Saragosse  
Huesca  
Aragon  
Scroll Up