Tarragone

Tarragone et la Costa Dorada

Tarragone, installée sur le littoral de la Costa Dorada, est, avec ses plages et centres de loisirs, sa tradition et son patrimoine historique, une destination de choix sur la côte catalane.

À la fois romaine, médiévale et moderne, la ville s’est, grâce à ses activités pétrolières et maritimes, fortement industrialisée sans perdre toutefois son statut de ville universitaire et balnéaire qui fait d’elle le principal pôle économique et culturel de la Catalogne du Sud.

L’ensemble archéologique de Tarraco qui s’étend autour de la ville, PortAventura, plus grand centre de loisirs d’Espagne et les monuments religieux ou civils que compte la ville, complètent les offres nautiques proposées sur son littoral.

La Cathédrale dédiée à Sainte –Thècle, bâtie sur un ancien temple romain et une ancienne mosquée, se trouve dans le vieux quartier de la ville ; non loin la Calle Cavallers transporte le visiteur à l’époque médiévale.

Port d’embouchure empiétant sur la mer, le port de Tarragone qui, avec Barcelone, possède la plus importante flottille de pêche de Catalogne a toujours joué un rôle important dans l’histoire et le développement de la ville.

À une extrémité de celui-ci, isolé à l’extrême ouest de la ville, entre une courbe du río Francoli et le môle des pêcheurs, davantage gros village que quartier, le barrio El Serrallo. Dans ce quartier pittoresque de pêcheurs, poissons et crustacés, civelles, escargots, soutenus par cinq crûs régionaux d’appellation d’origine contrôlée, sont les rois des tables.

Un tour aux plages de la Costa Dorada

De Tarragone au Parc naturel du Delta de l’Ebre dans le sud de la province, la Costa Dorada étale ses ports de plaisance et ses belles plages.

À seulement 10 km de Tarragaone, Salou, capitale touristique de la Costa Dorada et pourvue d’un port de plaisance bien abrité, propose tout un panel de boutiques de souvenirs, d’activités liées à la mer et de sites attractifs.

Son climat sec et ensoleillé attire de nombreuses familles sur ses belles et longues plages. Une vaste promenade, Passeig Jaume I, longe la plage de Llevant, la plus renommée par sa grandeur.

Pltaja de Ponent, Platja dels Capellans font partie des 34 plages de la commune bénéficiant d’un Pavillon bleu européen. Le soir, restaurants, bars et discothèques animent les soirées nocturnes de cette station en vogue.

Voisine de Salou, la très longue plage de la Pineda, située sur la commune de Vila-seca, propose une ambiance festive et dynamique à travers des activités nautiques et sportives ainsi qu’un Parc Aquatique aux nombreuses attractions.

Aux alentours du parc du Delta de l’Ebre, c’est à Sant Carles de la Ràpita, dotée d’un important port de plaisance et de pêche ainsi qu’à Ríumar, bien pourvue en campings, que se concentrent les plages entourant le cap Tortosa avec leurs activités balnéaires et sports nautiques.

Visites et monuments de Tarragone

Cathédrale de Tarragone

Dressée sur les hauteurs de la ville, la Cathédrale de Tarragone dont la construction débuta fin XIIe, a été érigée à l’emplacement d’une ancienne basilique chrétienne elle-même installée sur le site d’une mosquée du Xe siècle qui avait succédé à un temple romain.

De style gothique de transition et d’influence romane, son édification dura jusqu’au XIVe, la Cathédrale, dédiée à Sainte-Thècle, la Patronne de la ville, a été déclarée Monument national en 1905.

Avec sa façade dotée d’une rosace et d’un grand portail, image emblématique de Tarragone, l’édifice religieux et les œuvres qu’il enferme est un véritable musée d’art sacré. Un grand cloître en pierre rosée, un retable en albâtre racontant la vie de Sainte Thècle en sont les éléments principaux.

Des objets liturgiques, des peintures, des sculptures romanes et gothiques, des tapisseries ainsi que le suaire Pere Anton de Aragó provenant du monastère voisin de Poblet sont à découvrir dans son musée diocésain.

Accès : Plá de la Seu.

Horaires : mi-juin – mi-septembre : du lundi au samedi de 10 h à 20 h. De novembre à mi-mars : du lundi au vendredi de 10 h à 17 h et le samedi de 10 h à 19 h. Le reste du temps du lundi au samedi de 10 h à 19 h. Entrée : 5 €. Visite guidée d’1 h 30 : 15 €.

Vestiges Romains de Tarraco

Les origines de Tarragone remontent à l’ancienne Tarraco, capitale de la province romaine Hispania Citerior Tarraconsis. L’ensemble archéologique de Tarraco qui comprend entre autres des murailles, un forum provincial, un cirque, un amphithéâtre, une nécropole pour ne citer qu’eux, a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Forum Provincial de Tarraco

Immense ensemble monumental de 18 hectares, le Forum était constitué de deux places entourées des principaux bâtiments administratifs, culturels et religieux de Tarraco, capitale de la province romaine Hispania Citerior Tarraconsis.

Dans ce vaste semble archéologique construit en 73 sous le règne de l’empereur Vespasien, la Torre Pretori propose de belles collections d’objets parmi lesquels le sarcophage d’Hippolyte, datant du IIIe siècle, découvert dans la Méditerranée en 1948.

Même si l’on racontait sur eux de drôles d’histoire, les tunnels voûtés reliant le Pretori à la ville sont toujours ouverts aux visites.

Accès : Plaça del Rei.

Horaires : mai – septembre : du mardi au samedi de 9 h à 21 h, jusqu’à 19 h le reste de l’année, tous les dimanches jusqu’à 15 h. Entrée commune aux musées historiques de la ville : 11,05 €.

Murellaq – Paseig Archeologic

Ceinturant autrefois la Tarrago romaine sur 3500 mètres, de ces murailles datent du IIe siècle, il ne reste que les 1100 mètres formant le Paseo – Passeig Arcqueolòcic.

Renforcées par les Anglais en 1707, ces murailles qui seraient la plus ancienne construction architectonique romaine hors d’Italie, voient maintenant une agréable promenade bordée de jardins les longer. Une balade romantique et poétique à faire le soir sous les murailles dans un Passeig joliment illuminé.

Accès : Avenida Catalunya.

Visites du mardi au samedi de 9 h à 21 h en été, jusqu’à 19 h en hiver et 15 h les dimanches et jours fériés.

Musée Archéologique de Tarragone

Créé plaça del Rei au XIXe siècle suite à la fusion du musée de la Commission des Monuments et de celui de la Société Archéologique de Tarragone, le Musée Archéologique dispose d’une collection de fragments architectoniques, de sculptures, de mosaïques, de céramiques ou encore de statues en marbre d’empereurs romains. Dans les sous-sols du musée reste aussi un fragment de muraille romaine.

Accès : Plaça del Rei, 5.

Horaires juin – septembre : du mardi au samedi de 9 h 30 à 20 h 30. D’octobre à mai du mardi au samedi de 9 h 30 à 18 h. De 10 h à 14 h tous les dimanches de l’année. Entrée : 4,50 €.

Circ Romac

Construit de 89 à 96 après J.C, le cirque romain, essentiellement consacré aux courses de chevaux, devait être pour le moins impressionnant avec ses 325 mètres de longueur pour 115 de largeur.

Accès : Rambla Vella.

Visites : mai – septembre : du mardi de 9 h à 21 h, jusqu’à 15 h Le reste de l’année de 9 h à 19 h, le dimanche jusqu’à 15 h. Entrée commune aux musées d’histoire de la ville : 11,05 €.

Villa Rmaine de Centscelles

Située à 6km de Tarragone, cette demeure funéraire de grandes dimensions, elle est supposée être celle de l’empereur Constant 1er assassiné en 350, est dotée d’une pièce circulaire, d’une crypte et d’une coupole de mosaïque témoignant de la foi chrétienne chez les Romains.

Accès : Afores. Constantí par la A-27 direction Valls.

Visites : du mardi au samedi de 10 h à 13 h 30 puis de 15 h à 18 h, de juin à septembre de 16 h à 20 h, de novembre à février de 15 h à 17 h 30, les dimanches de 10 h à 14 h. Entrée : 2,50 €.

Torre dels Escipions

Cette tour funéraire romaine datant du 1er siècle dont la partie supérieure recevait les cendres des défunts, se trouve à 6 kilomètres de Tarragone sur la RN 340 qui longe la Méditerranée en direction de Torredembarra.

Accès libre.

El Puente del Diable

Probablement du 1er siècle, l’Aqueduc des Forgerons – aqueduc de les Ferreres, est situé dans un parc boisé à l’écart de la route N-240 en direction de Valls.

En pierres assemblées sans mortiers, il est composé de deux niveaux. Admirablement conservé, d’une hauteur de 27 m pour 217 m de longueur, sa construction est attribuée à Auguste.

PARC NATUREL DU DELTA DE L’EBRE

La richesse ornithologique du parc, 400 espèces d’oiseaux et certaines colonies de reproduction d’espèces marines parmi les plus importantes de Méditerranée, ainsi que son offre de tourisme durable, ont valu au parc Naturel du Delta de l’Ebre d’être distingué comme ‘’destination européenne d’excellence’’.

Plus grande zone humide de Catalogne, le relief du parc est plat, présentant une multitude de canaux et d’îlots, des cordons dunaires et des landes.

Entourant l’embouchure du fleuve, le parc est traversé par quelques petites routes menant à de vastes plages. Elles font découvrir des rizières, des cultures maraîchères ou fruitières ainsi que de splendides couleurs variant au fil des saisons.

L’accès étant restreint, des tours d’observation, idéales pour les ornithologues, y ont été aménagées. Elles permettent aussi d’apercevoir le phare, la Sierra de Montsià à l’intérieur des terres, le port de plaisance del Alfacs de Sant Carles ou encore les marais salant de le Trinitat, paradis des flamants roses.

À l’extrême sud du parc, face aux côtes de Sant Carles de la Ràpita, l’isthme du Trabucador étend son cordon dunaire long de 4 km pour une largeur de 100 à 200 m jusqu’à la Punta de Banya, littéralement la Pointe de la Corne. À l’intérieur, la baie des Alfacs constitue un des plus grands ports naturels d’Europe.

À Deltebre, le transbordador, une barge, permet de traverser le fleuve et rejoindre à 10 km, le village de Riumar qui concentre plages, campings et restaurants sur le cap de Tortosa.

Sant Carles de la Ràpita et Deltebre, le village situé au cœur du parc, en sont les deux communes les plus importantes. Le tourisme rural, avec de nombreux gîtes, est très présent dans ces Terres de l’Ebre bordées de plages.

Accès : à 90 km de Tarragone en empruntant la N-340 jusqu’à Sant Carles de Ràpita ou 15 kilomètres avant cette petite station balnéaire, bifurquer au village de l’Ampola en direction de Deltebre par la pittoresque TV-3401.

SANT CARLES DE RAPITA

Fondé par les musulmans près des rives de l’Ebre pour en contrôler l’accès commercial et fluvial, le petit village pour lequel Charles III avait de grands projets est devenu une station balnéaire en vue des Terres de l’Ebre.

Bien abrité par le cordon dunaire du Trabucador, le port a vu au fil des siècles, des frégates d’Alfons le magnanime aux vaisseaux napoléoniens, bien des flottilles mouiller dans ses eaux tranquilles.

C’est de ces quais que partirent en 1610 les morisques expulsés de la vallée de l’Ebre. Le port des Alfacs est maintenant un des ports de pêche les plus dynamiques de Catalogne.

Office de Tourisme

Place Charles III, 14. Ouvert tous les jours de 9 h à 14 h puis de 15 h 30 à 18 h.

Écomusée du Parc naturel du delta de l’Ebre

L’écomusée aborde tous les aspects des activités humaines du parc, de l’agriculture à la riziculture en passant par la pêche, la navigation fluviale, les canaux et l’irrigation.

Des aquariums peuplés de poissons, de reptiles et d’amphibiens caractéristiques du parc y sont aussi présentés. De petites maisons traditionnelles exposent les outils utilisés traditionnellement pour la pêche et les travaux agricoles. De plus, le Centre d’information de l’écomusée conseille sur les itinéraires ornithologiques à pratiquer.

Accès : Carretera Dr Martí Buera, 22. Deltebre.

Museu de la Mar de l’Ebre

Situé dans un bâtiment construit dans la deuxième moitié du XIXe siècle par la Compagnie Royal des Canaux et de l’Irrigation, le musée a pour vocation de mettre en valeur l’identité maritime des Terres de l’Ebre.

4 thèmes y sont présentés : géologie, écosystèmes marins et côtiers, l’activité maritime et la pêche.

Accès : Carrer Bisbe Aznar.

Ouvert tous les jours de 11 h à 14 h puis de 16 h à 19 h. Entrée : 2 €. De 7 ans à 25 ans : 1 €.

SERRA DE MONTSIA

Comprise dans le Plan d’Espaces d’Intérêt naturel de Catalogne, la Serra de Montsià, s’élève parallèlement à la mer au bord du parc du Delta de l’Ebre.

Petite chaîne de basses montagnes, si le Torreta est son sommet le plus élevé, la Roca Foradada y offre, à plus de 500 m d’altitude, une vue extraordinaire sur Sant Carles de la Ràpita et la baie dels Alfacs.

On y grimpe entre arbustes et chênes verts, palmiers nains et romarins en empruntant le chemin de Mata-rodona qui part du terrain de football de Sant Carles.

Plusieurs chemins de randonnée et pistes VTT y ont été récemment aménagés et la Serra, malgré une intense activité humaine et les feux de forêt, a su garder une authenticité sauvage.

PARC NATUREL ELS PORTS

Massif calcaire au relief escarpé et abrupt situé aux confins de la province de Tarragone, de l’Aragon et du pays valencien, le parc Naturel des Ports, dont le Mont Caro culmine à 1447 mètres, s’étend à une vingtaine de kilomètres l’ouest des Terres de l’Ebre et du parc du delta.

Son caractère sauvage, la richesse de sa flore et de sa faune en fait un espace très recherché des randonneurs. Si de nombreux sentiers traversent ce massif, deux GR principaux, balisés et ponctués de refuges, en permettent une découverte approfondie. Le GR 7 le parcourt sur toute sa longueur sur le versant méridional, le GR 8, à la limite de l’Aragon, mène à travers le nord-ouest du parc.

Les flancs sud de la zone des Flagedes dels Ports présentent de vastes cultures de vignes et d’oliviers dotées d’appellations d’origine : ‘’del Vi de la Terra Alta’’ pour le vin et de ‘’ l’Oli del Baix Ebre Montsià’’ pour l’huile d’olive.

Accès : depuis Tortosa (15 km) en empruntant la pittoresque TV-3421 jusqu’à Mas de Barberans.

TORTOSA

Point de départ idéal pour visiter le parc Els Ports, Tortosa, est une petite ville de 35 000 habitants bâtie sur les rives de l’Ebre. Réputée pour ses travaux agricoles, cette population compte 100 nationalités différentes.

Conquise un temps par les Maures qui y érigèrent la forteresse de la Zuda ou château de Sant Joan, qui domine la cité, la ville fut ensuite fortement marquée par la Renaissance, époque de sa splendeur.

De celle-ci restent la cathédrale de Santa María dont la construction, entamée en 1347, durera 412 années et le couvent Santa Clara, un des plus anciens de Tortosa, fondé à la fin du XIIIe siècle.

Accès : 75 km au sud-est de Tarragone par les routes côtières N-340 ou AP-7.

Office de Tourisme

Rambla Felip Pedrell, 3.
Horaires : du mardi au samedi de 10 h à 13 h 30 puis de 15 h 30 à 18 h 30. De 11 h à 13 h 30 le dimanche, fermé le lundi.

Découvrez les restaurants les mieux notés de chaque quartier, Réservez directement selon vos envies et Bénéficiez d’offres exclusives…

Laissez-vous tenter avec le large choix offert par le site ‘La Fourchette’ spécialiste des réservations et évaluations de restaurants…

Restaurants à Tarragone


PORT AVENTURA


VISITES


EXCURSIONS ET VINS


DEPUIS BARCELONE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Articles
Les terres de Catalogne
Hotels
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Hotel Best Cap Salou

Salou – A partir de 40 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Tarragona Hostel

Tarragone – A partir de 40 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Astari hôtel

Tarragone – A partir de 59 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Hotel Lauria

Tarragone – A partir de 60 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
SB Express Tarragona

Tarragone – A partir de 60 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Hôtel Nuria

Tarragone – A partir de 60 €

Séjours
Costa Blanca  
Vol + Hôtel Explorer
Barcelone  
Vol + Hôtel Explorer
Ibiza  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
Randonnées aux Baléares

Suivez les sentiers des Baléares avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Randonnées en Catalogne

Suivez les sentiers de Catalogne avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Autres destinations
Barcelone  
Valence  
Peñiscola  
Scroll Up