Ségovie

Ségovie, une des plus belles villes espagnoles

Au bord du río Eresma, sur un promontoire rocheux face à la Sierra Guadarrama à 90 km de Madrid, Ségovie, avec sa vieille ville et son aqueduc romain, tous deux classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, est une des plus belles villes d’Espagne.

Avec l’aqueduc long de presque 1 kilomètre et un centre-ville doté du plus grand nombre de monuments romains d’Europe, Ségovie est une destination culturelle de premier plan. La ville est aussi riche d’églises romanes, d’une cathédrale et d’un alcázar.

Au Moyen-âge, la cour du roi de la Maison des Trastamare s’installe à Ségovie qui rayonnera grâce aux activités provenant de l’élevage et de l’industrie lainière et drapière. Une importante synagogue est construite dans la ville qui léguera ensuite un patrimoine architectural avec les nombreux édifices romans qui la parsèment.

Parmi ces édifices, nous découvrons des églises : San Martín, la Santísima Trinidad, San Andrés, dominées par la Cathédrale Santa María. Le grand nombre de monastères aux alentours de la cité soulignent l’intensité de la vie spirituelle de Ségovie.

Ségovie se trouve à une heure de route ou une demi-heure par train à grande vitesse de Madrid située à 90 km au sud-est de la ville.

Visite et monuments de Ségovie

L’Alcázar

Plaza de la Reina Victoria Eugenia

À la confluence des rivières Eresma et Clamores, surplombant les Jardins de la Reina Victoria Eugenia, s’élance au-dessus du vide la tour de 80 mètres de hauteur de la vieille forteresse musulmane. Plusieurs cours, certaines chambres et salons dominés des douze tourelles de l’Alcazar, aussi protégées d’un large fossé, sont ouverts au public.

Les premières mentions chrétiennes relatives à cette place forte dont l’emplacement sur un piton rocheux témoigne de sa vocation militaire remontent au début du XIIe siècle.

Au XIIIe siècle l’intervention des architectes de Jean II et d’Henri IV lui conférera une apparence gothique. En 1764, le Real Colegio de Artillería, le Collège Royal d’Artillerie, y sera installé par Charles II. De nombreux passages secrets font communiquer l’Alcázar avec différents palais et les rives du río Eresma.

Horaires : tous les jours de 10h à 20h, jusqu’à 18 de novembre à mars.

Entrée : 5,50 €, tarif réduit : 3,50 € visite de la Tour San Juan : 2,50 €.

Aqueduc romain

Plaza del Azoguejo

Probablement bâtit entre la moitié du Ier et le début du IIe siècle, durant le règne des empereurs romains Vespasien et Trajan, pour acheminer l’eau du río Acebeda à la ville, cet impressionnant ouvrage est en très bon état de conservation.

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il commence son transport près de palais de Granja au sud-est de la ville puis par un canal de pierre arrive à la Place Díaz d’où partent deux monumentales files d’arcs superposés.

20 400 blocs de pierre sans aucune jointure maintiennent en harmonie cette construction dont le point culminant est de 28,10 m à la place del Azoguejo.
À noter que la Maison royale de la monnaie abrite un Centre d’interprétation de l’aqueduc doté d’un centre multimédia ayant l’eau comme fil conducteur qui guide les visiteurs sur les 15 km de longueur de l’aqueduc.

En plus de la Plaza del Azoguejo, suivre l’aqueduc, c’est découvrir les escaliers du Postigo del Consuelo, la plaza Reina Doña Juana, la plaza Mayor ainsi que l’Alcázar.

Muraille de Ségovie

Plaza del Socorro 2 et 3.

Un point d’information touristique situé à la Puerta de San Andrés renseigne les visiteurs sur les portes, passages et monuments se trouvant sur le parcours de la muraille dont il est possible, et conseillé, d’accéder au chemin de ronde. Celui-ci offre une vue unique sur la vieille ville, la Judería, l’ancien quartier juif ainsi que la nécropole s’étendant dur la rive opposée du Clamores.

La porte de San Andrés, encadrée de deux imposantes tours fait partie des trois portes avec celles de Cabrián et Santiago à avoir été conservées sur les cinq originelles.

Horaires : du lundi au samedi de 11h à 16h. Entrée : 1 €.

Torre de Hércules

Plaza la Trinidad.

La tour d’Hercule, érigée au XIe siècle, doit son nom à la statue se trouvant sur son perron, celle-ci figure le héros luttant contre un fauve. Le soubassement de l’édifice occupé de nos jours par des mères dominicaines est décoré de motifs géométriques rouges.

Casa de los Picos

Calle Juan Bravo, 33.

Cette demeure seigneuriale du XVe siècle se caractérise par sa façade entièrement recouverte de blocs de granit taillés comme des pointes de diamants. On peut voir sur les balcons le blason d’armes de la famille de la Hoz, propriétaires de lieux.

Comme beaucoup de maisons segovianas, le hall d’entrée et le patio intérieur sont ornés d’azulejos de Talavera. L’édifice abrite maintenant l’École des Beaux-arts de Ségovie et une salle d’expositions.

Horaires : tous les jours de 12h à 14h et de 19h à 21h. De 18h à 20h les après-midis d’octobre à mars.

Maison Royale de la Monnaie

Calle de la Moneda

Située au bord de l’Eresma et au pied de l’Alcázar, la Maison royale de la monnaie a été fondée XVIe siècle par Philippe II. Elle a fonctionné en tant que telle de 1586 à 1869. Son infrastructure dont une partie est visible dans la cour extérieure, avec un barrage sur l’Eresma, a été conservée intacte tout comme les roues hydrauliques qui déplacent la forge depuis le XVIe siècle.

Vieil exemple de l’architecture industrielle espagnole, la maison royale de la monnaie abrite maintenant deux musées : celui de la monnaie et le Centre d’interprétation de l’aqueduc.

Musées et patrimoine de Ségovie

Cathédrale de Ségovie

Plaza Mayor

La construction a débuté en 1525, sous le règne de Charles Quint, sur un des points culminants de la ville à l’endroit où se trouvait une ancienne cathédrale romane détruite par un incendie.

Consacrée cathédrale en 1768, son grand retable est en marbre, jaspe et bronze.

Visites : tous les jours de 9h à 21h30.

Entrée : 3 €. Tour : 5 €. Entrée complète : 7 €.

Couvent San Antonio el Real

Calle San Antonio el Real

Le couvent San Antonio se trouve dans un ancien palais royal ayant appartenu à Henri IV d’Espagne qui y venait en villégiature. Conçu au XVe siècle il est doté d’une façade présentant un style gothique isabélin.

Visites : le mardi de 16h à 18h, du mercredi au samedi de10h à 13h30 puis de 16h à 18h, le dimanche de 10h45 à 13h30.

Torre San Esteban

Plaza de San Esteban

Construite au XIIIe siècle dans un style roman, avec une hauteur de 53 mètres, la tour de l’église de San Esteban est le plus élevée des tours romanes espagnoles.

Son portique comporte 10 arcs et chapiteaux décorés de gravures aux motifs d’inspiration médiévale. L’intérieur est d’un style baroque dû à sa réfection au XVIIIe suite à un incendie.

Visites : entrée libre.

Église de la Vera Cruz

Calle de Zamarramala.

Cette église de style roman a été construite par les Chevaliers du Temple au XIIe siècle. Inspirée du Saint-Sépulcre de Jérusalem à l’origine de l’Ordre du Temple, l’église est de plan octogonal et dotée de trois chapelles et deux portails.
Visites : ouvert le mardi de 16h à 19h (18h d’octobre à mars), du mercredi au dimanche de 10h 30 à 13h30 puis de 16h à 19h (18 d’octobre à mars).

Entrée : 2 €.

Église San Martín

Plaza Medina del Campo

L’église San Martín, d’origine mozarabe, est entourée sur trois de ses côtés par un des plus beaux atriums romans de Ségovie ; un atrium possédant des arcs de plein cintre reposant sur des colonnes à chapiteaux romans. Elle est aussi dotée d’un portail aux archivoltes magnifiquement décorées et d’une tour à trois corps au centre de sa nef.

Visites : entrée libre.

Église San Millán

Avenida Fernández Ladreda, 26.

Construite dans un style roman au XIIe siècle, l’église San Millán est située dans l’ancien quartier maure de la ville qui était celui des artisans mozarabes. Conçue sur le même plan que la cathédrale de Jaca, elle est dotée de trois nefs et de trois absides. À remarquer : son plafond à caissons de style mudéjar, un crucifix gothique du XIVe siècle et de belles sculptures en bois.

Visites : entrée libre.

Musée de Ségovie

Calle del Sol. Calle Socorro.

Fondé en 1842, le musée s’organise autour de trois thèmes : archéologie, ethnologie et beaux-arts. Parmi les quelques 1500 pièces exposées, nous découvrons des mosaïques romaines, deux verracos celtibères, des pierres taillées, des émaux wisigoths, des pièces de monnaie, une collection de panneaux de bois peints castillans et flamands des XVe et XVIe siècles ainsi que des objets en verre ou en cristal provenant de la Real Fábrica de la Granja de San Ildefonso.

Le musée possède une succursale Plaza de Colmenares: le musée Zuloaga hébergé dans une église romane richement décorée.

Horaires : du mardi au samedi de 10h à 14h et de 17h à 20h, de 16h à 19h les après-midi d’octobre à juin. Les dimanches de 10h à 14h. Entrée : 1 €.

Musée Zuloaga

Plaza de Colmenares

Créé en 1974, le musée est situé dans l’église San Juan de los Caballeros datant de la fin du XIe siècle. C’est dans cette église acquit en 1905 que Daniel Zuloaga, peintre et céramiste, installa son atelier.

La vocation de ce musée est d’abriter les œuvres produites par les membres de la famille Zuloaga. On y trouve des peintures d’Ignacio Zuloaga, le neveu, des huiles, des céramiques et des aquarelles de Daniel Zuloaga et de ses enfants.

Visites : le mercredi de 9h à 16. Entrée : 1 €.

Musée d’Art Contemporain Esteban Vicente

Plazuela de las Bellas Artes

Ce musée dédié à Esteban Vicente (1903-2001), le seul peintre espagnol appartenant à la première génération de l’école de New York de l’expressionisme abstrait, est situé dans le palais d’Enrique IV datant de 1455.

L’exposition est dotée d’un noyau de 150 œuvres dont le peintre et son épouse ont fait don au musée. Dans cette exposition figurent des lithographies, des huiles, des aquarelles, des collages ou encore des sculptures.

Visites : du mardi au vendredi de 11h à 14h puis de 16h à 19h, le samedi de 11h à 20h et le dimanche de 11h à 15h.

Entrée : 3 €, tarif réduit : 1,50 €. Gratuit le jeudi et pour les enfants.

Maison-Musée Antonio Machado

Cuesta de los Desamperados, 5.

Le grand poète Antonio Machado (1875-1639) vécut treize ans dans cette maison, une pension dans laquelle il logeait lorsqu’il enseignait à Ségovie. Parmi les souvenirs et les meubles du poète, une exposition retrace sa carrière professionnelle et le jardin laisse voir une reproduction d’un buste de Machado réalisé par Emiliano Barral en 1920 ainsi qu’un panneau en céramique de Julián López Parras.

Visites : du lundi au samedi de 11h à 15h puis de 16h à 18h (15h30-17h les après-midi de novembre à mars) les dimanches de 10h à 14h.

Entrée : 2,50 €, tarif réduit : 2 €.

Turégano

35 km au nord de Ségovie

Commune d’un millier d’habitants, Turégano affiche la splendeur médiévale héritée de son passé.

Le château d’abord, protégé par d’imposants remparts, dont la construction a commencé au XIIIe siècle à l’initiative de l’évêque Juan Arias Dávila. De plan rectangulaire, il est doté de tours crénelées et d’un campanile baroque. À l’intérieur se découvre l’église San Miguel.

Au pied du château, la Plaza Mayor avec ses arcades et ses maisons traditionnelles est le centre névralgique de la bourgade, c’est là que se déroulent les marchés, foires et processions.

Le palais épiscopal, la maison-palais de Miñano, l’église de Santiago et l’ermitage Nuestra Señora de los Remedios complètent ce patrimoine se trouvant sur la ‘Route romane du Píron’.

Cuéllar

70 km au nord de Ségovie

L’ensemble formé par le château des Ducs d’Albuquerque, les remparts et l’église San Martín a été classé Monument artistique national en 1931.

Juché sur les hauteurs de la ville, le château date des XVe et XVIe siècles. De plan rectangulaire, il est doté de quatre tours, dont trois sont rondes et sa façade est de style Renaissance. Des visites théâtralisées y sont organisées tout au long de l’année.

Autres édifices incontournables : l’église San Martín qui abrite un centre d’interprétation sur l’art mudéjar et l’Arc de San Basilio décoré d’éléments mudéjar et gothique sur une partie de son couronnement.

San Ildefonso o la Granja

10 km au sud-est de Ségovie

Au pied de la Sierra de Guadarrama, la localité est surtout connue pour abriter le Palais Royal de la Granja de Ildefonso.

Sa construction date du le règne de Philippe V en 1721 à l’emplacement d’une auberge qui appartenait aux moines hiéronymites, Ordre de Saint-François, du monastère d’El Parral à Ségovie.

Entouré de magnifiques jardins à la française, le souverain voulait en faire une résidence de villégiature recréant l’ambiance de Versailles. Durant vingt ans il n’eut de cesse d’agrandir les jardins et ce palais qui ensuite servira de résidence d’été à ses successeurs.

Mélangeant baroque espagnol et style français, le palais dévoile des salons ayant gardé leurs décorations d’époque. On y découvre des peintures flamandes du XVIIIe ainsi que des tapisseries exposées dans le musée du palais.

Les jardins à la française sont dotés d’une végétation riche et diverse ; agrémentés de statues et de 26 fontaines, dont certaines à jets d’eau.

En dehors de ce royal ensemble, la Real Fábrica de Cristales de la Granja, un édifice du XVIIIe, abrite des expositions, permanentes et temporaires consacrées à l’art de travailler le verre et le cristal.

Sepúlveda

60 km au nord-est de Ségovie

Les rues et les monuments de cette bourgade d’à peine 1200 habitants, classée Site historique et artistique en 1951, témoignent de son héritage roman et de son ancienne splendeur entre les XIe et XIIIe siècles.

L’église El Salvador de Sepúlveda, érigée en 1093, est la plus ancienne église romane de la province.

À une des extrémités de Sepúlveda, le sanctuaire de Santa María de la Peña surplombe l’une des plus belles gorges du río Duratón dont le parc naturel se situe à quelques kilomètres de la ville. Le parc abrite aussi l’ermitage de San Frutos et les ruines du monastère de Nuestra Señora de la Hoz.

À cet ensemble se rajoutent la forteresse de Fernán González, les remparts, plusieurs églises et le musée de Los Fueros.

Pedraza

35 km à l’est de Ségovie

La Plaza Mayor de Pedraza passe pour être des plus belles de Castille et Léon.
Dominée par son vieux château fort, la bourgade offre un ensemble médiéval de rues pavées et de demeures seigneuriales. Le musée de la ville se trouvant dans le donjon du château abrité autrefois l’atelier du peintre Zuloaga.

Riaza

75 km au nord-est de Ségovie

Située au pied du Macizo del Pico Lobo-Cebollera, Riaza montre des maisons à l’architecture montagnarde typique de Castille.

La Plaza Mayor, bordée de gradins en pierre reliés par des balustrades en fer forgé, de grands balcons et de bâtiments d’hauteur irrégulière, attire l’attention. À quelques mètres, l’imposante église Renaissance Nuestra Señora del Manto possède un clocher culminant à 33 mètres.

Ayllón

95 km au nord-est de Ségovie

Ayllón, membre de l’Association des Plus Beaux Villages d’Espagne, présente une vieille ville déclarée bien d’intérêt culturel.

Les rues pavées de ces vieux quartiers auxquelles on accède en passant sous l’arc aux blasons du XVIe siècle sont bordées de demeures seigneuriales et de maisons à l’architecture traditionnelle.

Passé l’arc médiéval, on trouve le Palais des Contreras dotée d’une façade élisabéthaine blasonnée et d’un intérieur orné de magnifiques lambris.

Un peu plus loin, la Plaza Mayor, de plan irrégulier et bordée d’arcade, sur laquelle se découvrent l’Hôtel de Ville et l’église romane de San Miguel avec son mur-clocher et ses rosaces.

Si des visites théâtralisées de la ville sont organisées en fin de semaine, le dernier weekend de juillet se tient la foire d’Ayllón avec costumes d’époque et marché médiéval.

Coca

50 km au nord-ouest de Ségovie

L’imposant Castillo mudéjar de Coca est incontestablement la star de cette petite ville d’à peine 2000 habitants située au nord-ouest de la province de Ségovie. Coca est aussi berceau de Téodose 1er le Grand, célèbre empereur romain.

Exemple majeur d’architecture militaire en briques, le château de Coca fut construit par l’archevêque Alonso de Foncesca au XVe siècle sous le règne d’Henri IV de Castille.

Il est formé de deux enceintes flanquées de tours polygonales, dont l’une est un impressionnant donjon. Les parois intérieures, décorées de motifs en briques, s’élèvent autour d’un patio intérieur de style Renaissance. Entouré de douves profondes, il compte parmi les châteaux les mieux restaurés d’Espagne.

L’église Santa María la Mayor de Coca abrite le sépulcre en albâtre des Foncesca.



Booking.com

Découvrez les restaurants les mieux notés de chaque quartier, Réservez directement selon vos envies et Bénéficiez d’offres exclusives…

Laissez-vous tenter avec le large choix offert par le site ‘La Fourchette’ spécialiste des réservations et évaluations de restaurants…

Restaurants à Ségovie


Restaurants a Ségovie

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Articles
Voir aussi dans la Castille et Leon
Séjours
Barcelone  
Vol + Hôtel Explorer
Madrid  
Vol + Hôtel Explorer
Séville  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
Randonnées au pays basque et Pyrénées

Ici, entre France et Espagne, de splendides randonnées s’ouvrent à vous...

Explorer
Randonnées en Catalogne

Suivez les sentiers de Catalogne avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Voir aussi
Salamanque  
Burgos  
Castille et León  
Scroll Up