Peñiscola

Guide de voyage pour Peñíscola

Station balnéaire située sur la Costa del Azahar entre Tarragone au nord et Valence au sud, Peñiscola a intégré l’association des Plus Beaux Villages d’Espagne en 2013.

Installée à 64 mètres au-dessus de la Méditerranée, la vieille ville aux ruelles étroites bordées de maisons blanches a su garder tout le charme de son passé médiéval.

Le village, un des plus fréquentés par les touristes visitant la Communauté valencienne, se trouve sur une péninsule rocheuse qui était à l’origine séparée de la terre par un cordon dunaire. Avant la construction du port de plaisance, ce cordon dunaire disparaissait sous les eaux une semaine dans l’année et transformait les lieux en île.

Peñiscola est elle-même dominée par l’ensemble historique composé d’anciennes fortifications et du château des Templiers dans lequel le pape Benoît XIII trouva refuge au tout début du XVe siècle.

Parmi la richesse patrimoniale de Peñiscola, il faut aussi citer l’église paroissiale de Santa María et les ermitages de la mère de Dieu et de Sant Antoni.

Au nord comme au sud de la péninsule s’étendent les vastes plages de la Costa del Azahar.

Visites à Peñiscola

Les marchés

Un marché hebdomadaire anime la vieille ville le lundi matin en face du Palais des Congrès. On y trouve de tout, alimentation bien sûr avec des fruits, légumes et produits locaux, mais aussi des vêtements, de l’artisanat et bien d’autres curiosités. Un marché artisanal permet aussi de découvrir bijoux, vêtements, objets décoratifs, minéraux…

La ville de Peñiscola organise aussi la tenue d’un marché médiéval qui se déroule durant les fêtes de fin d’année. À cette occasion, des échoppes d’époque sont recréées au pied du château où ce marché, pas comme les autres, attire un nombreux public.

Activités culturelles

Peñiscola accueille deux festivals durant l’été :

Festival international de Jazz de Peñiscola

Plusieurs concerts, durant le mois de juillet, au Palais des Congrès de la ville.

Festival Teatro Clásico

Ce festival de théâtre classique a lieu chaque année en été (juillet), sur la place d’armes du château de Peñiscola.

Des visites guidées nocturnes ou familiales sont aussi proposées au public…

Rendez-vous nocturnes

Dans la ville, aussi bien dans le vieux quartier médiéval qu’en front de mer, une grande diversité d’établissements anime toute l’année la vie nocturne de Peñiscola : cafés, terrasses, restaurants, cafés, pubs, bodegas, discothèques…

Le château

Forteresse bâtie par les Templiers entre 1294 et 1307, à l’emplacement d’un ancien alcazar musulman, el Castillo est niché sur la partie la plus élevée du piton rocheux qui domine Peñiscola et la Méditerranée.

Les sites de visite sont constitués par le Château lui-même et le parc de l’Artillerie, qui entoure la forteresse du côté maritime.

Ces deux sites n’étant pas reliés, l’accès au château se fait par l’entrée se trouvant rue Castillo, où se trouve aussi la billetterie, celui du parc de l’Artillerie par la rue Santos Mártires.

Ayant attiré de nombreux artistes et artisans, Benoît XIII fera transformer le château en palais papal. Celui-ci sera doté d’une importante bibliothèque dont les restes sont conservés à la Bibliothèque Vaticane ainsi qu’à la Bibliothèque Nationale de France à Paris.

Benoît XIII, le pape Luna

Les murs de la forteresse ont aussi abrité Benoît XIII, plus connu sous le nom de Pape Luna, durant le Grand Schisme d’Occident (XIVe et XVe siècles). Il y mourut en 1423 après19 ans de résistance à Rome.

De son vrai nom Pedro Martínez de Luna, le pape Luna comme on l’appelait souvent, était un cardinal aragonais qui devint pape d’Avignon sous le nom de Benoît XIII. Considéré comme antipape du point de vue catholique, il fut élu par les cardinaux avignonnais comme successeur de Clément VII qui siégeait alors à Avignon et pour qui il avait pris parti lors du Grand Schisme.

Ouverture : de 10 h 30 à 17 h 30 de la mi-octobre à Pâques, de 9 h 30 à 21 h 30 le reste de l’année.

Entrée : 5 €, tarif réduit : 3,50 €.

Parc de l’Artillerie

Ce jardin botanique est situé en contrebas de la forteresse. Parsemé entre autres d’oliviers, de palmiers, sa conception en escalier, en plus d’une agréable promenade, offre des panoramas tant sur le château que sur la baie de Peñiscola à ses pieds.

Composé de la flore de la Sierra de Irta, on y voit aussi des chênes kermès, des géraniums, de la lavande, survolés de goélands d’Audouin et de cormorans huppés.

Phare de Peñiscola

Classé bien d’intérêt local de la Communauté valencienne, le phare est géré par l’autorité portuaire de Castellón de la Plana.

Il est situé sous le château Pedro Martinez de Luna. Mis en service en 1899, il est doté d’une tour octogonale de 11 mètres de hauteur. Habité, malheureusement l’intérieur du phare ne se visite pas.

Église de Santa María

Calle D Jj Fulladosa 1D.

Originellement construite au XIIe siècle dans un style gothique puis transformée dans un style plus baroque au XVIIe , le clocher a été érigé en 1862.

Cette tour clocher de plan carré est haute de17.50 mètres et comporte trois corps, celui des cloches se termine par une terrasse pourvue d’une balustrade.

Museu de la Mar

Calle Principe, 1.

Situé dans la vieille ville, le musée maritime de Peñiscola raconte à travers des photos, des gravures anciennes, des dessins, des supports audiovisuels et des panneaux explicatifs ce qu’était autrefois la vie maritime. Trois aquariums exposent des variétés locales du monde la mer.

Horaires : tous les jours de 10 h à 14 h puis de 16 h à 20 h.

La grotte du Bufador

Calle Principe, 21.

Cette curiosité géologique située au sud de la vieille ville, près de la mer, est constituée d’un tunnel s’enfonçant dans le piton rocheux sur lequel la ville est assise.

En haut, à l’entrée de cette grotte, raisonne le bruit des eaux de la Méditerranée et du vent qui s’y enfonce.

Les plages de Peñiscola

Ouvertes sur les eaux chaudes de la Méditerranée, une quinzaine de plages et criques s’étalent sur le littoral de cette station balnéaire située sur la Costa del Azahar. Parmi celles-ci :

La plage du nord

La Playa Norte, avec le château du pape Luna comme décor, est la plus proche de la vieille ville. Avec cinq kilomètres de longueur, c’est la plage principale de Peñiscola.

Labélisée par différentes officines de tourisme espagnol, on peut y pratiquer le kayak de mer, le jet-ski, le ski nautique et la voile. Passerelles d’accès, infrastructures pour personnes à mobilité réduite, surveillance…

La plage du Russe

Située en bordure du parc d’Irta, à 8 km du village de Peñiscola, la plage doit son nom au philanthrope local, Jaume Sanz. Il travailla comme tailleur de pierres à la cour du tsar Alexandre II au XIXe siècle et ayant fait fortune, il a participé à la création des premières écoles du village.

C’est la maison qu’il construisit pour sa fille malade sur cette plage qui a fini par lui donner ce nom. Les dunes bordant la plage comportent une intéressante flore aux plantes peu communes comme l’euphorbe maritime ou le lys de mer.

La plage du sud

Contigüe au port de pêche, elle est facile d’accès et très bien équipée. Plage familiale, elle est bordée de restaurants aux cartes proposant la gastronomie locale.

Parc naturel de la Sierra d’Irta

Le parc de la Sierra Irta s’étend sur 7744 hectares terrestres et 2448 hectares marins à l’ouest et au sud de Peñiscola. Les communes d’Alcalá de Xivert et de Santa Magdelena de Pulpis, fournissent également un accès au parc.

Le pic de Campanelles, 543 mètres, est le sommet le plus élevé de ces montagnes descendant abruptement vers la mer pour former, sur une dizaine de kilomètres, des falaises, des corniches et des criques bordées de récifs.

À 7 kilomètres au sud de Peñiscola, entre le Barranc del Volante et la plage de Pebret, la tour de Badum trône sur un pic rocheux haut de 97 mètres. Cette tour de vigie circulaire a été érigée au XVIe siècle sans que l’on ne sache trop si cela était au bénéfice du château de Xivert ou de la forteresse de Peñiscola.

Palmiers nains, chênes kermès, lentisques, genévriers de la Miera ou encore géraniums d’Irta sont les plantes représentatives de la flore endémique du parc d’Irta.

Hormis les tours de vigie, Ebrí, Badum, le territoire du parc est composé de plusieurs sites intéressants comme les châteaux d’Alcalá de Xivert et de Santa Magdalena de Pupis qui tous deux appartenaient à l’ordre du Temple, ou encore les vestiges du VIIe siècle av. J.-C. d’un habitat ibérique.

Situation et transports

Peñiscola est à 80 km au nord-est de Castellón de la Plana, à 150 km au nord-est de Valence et à 135 km au sud-ouest de Tarragone.

Peñiscola est située en bordure de l’autoroute AP-7 (sortie 43). La gare ferroviaire Renfe la plus proche est celle de Benicarlo-Peñiscola à 7 km du centre-ville. Des bus assurent des navettes entre la gare et la ville.



Booking.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Circuits
Randonnées en Catalogne

Suivez les sentiers de Catalogne avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Randonnées au pays basque et Pyrénées

Ici, entre France et Espagne, de splendides randonnées s’ouvrent à vous...

Explorer
Aux alentours
Valence  
Tarragone  
Barcelone  
Scroll Up