Oujda

Découvrir Oujda et l’Oriental

Fondée en 994 par Ziri Ibn Attia, chef de la tribu des Zénètes Marghaouas originaires des Aurès, au carrefour des anciennes grandes routes commerciales Fès-Tlemcen et Sijilmassa-Méditerranée-Algérie, Oujda est la capitale de la région de l’Oriental qui s’étend à l’est du Maroc.

Située près de la source de Sidi Yahia et de montagnes protectrices, Ibn Attia en fit sa capitale et durant 80 ans le siège de la dynastie Zénète. Sa situation sur les voix commerciales avec Fès ou Sijilmassa lui fera prendre autant d’importance qu’elle subira d’invasions au fil des siècles.

Harcelée dès le XIXe siècle par l’armée française basée en Algérie, elle sera occupée par celle-ci en 1844 à la bataille d’Isly. Les Français l’envahiront une seconde fois en 1907 puis Oujda servira de base à la Légion étrangère à partir de 1912 et ce, jusqu’en 1956, année de l’indépendance du Maroc.

Lieu hautement stratégique pour le projet ferroviaire transsaharien français pour rallier le Niger, Oujda servira de base pour différentes lignes de chemin de fer vers Fès (1924), Bouarfa (1929) Ghazaout ou Béchar (1941) et Maghnia en Algérie.

Visiter Oujda

La Médina

Les principaux monuments historiques d’Oujda : Grande Mosquée, Medersa, Bains maures et Kasbah datent du XIIIe siècle et de l’époque Mérinide. Les portes de la médina Bab Sidi Abdulwahed, Bab Lakmiss, Bab el-Gharbi et Bab Oulad-Amran datent quant à elles du XIXe.

La médina originelle était formée de neuf quartiers, dont un mellah ainsi que le quartier des marchands et le quartier de la kasbah pour les bureaux du makhzen. Sept de ces quartiers correspondaient à une des différentes composantes de la population oujdie.

Située à l’est, la porte Abdulwahed est certainement la plus remarquable avec sa forme ogivale flanquée de deux bastions au-dessus de laquelle les agents du makhzen faisaient accrocher les têtes de rebelles ; d’où son surnom de ‘’porte des têtes’’. Près de cette porte historique, sur une place hors des remparts de la médina, se déroule le souk hebdomadaire du jeudi, cinq anciens fondouks (hôtels) et trois mosquées, une medersa ainsi que trois synagogues s’y trouvent aussi.

Parmi les nombreux palais et édifices de la médina, on peut citer Dar Al Makhzen et Dar Al Bacha ainsi que l’École Sidi Ziane qui fut le premier établissement scolaire moderne au Maroc. Nommée ‘’École arabe française’’ puis ‘’École urbaine musulmane’’, l’école de la place Sidi Ziane a fêté son centenaire en 2007.

Dar Sebti

Ce palais a été bâti en 1938 par un grand commerçant oujdi. Restauré et rénové, il abrite le siège du Centre d’Études et de Recherches sur la Musique Gharnati ainsi que des activités culturelles diverses. En face, le parc Lalla Meriem est un lieu de promenade hébergeant aussi un musée. Ce jardin public accueille également le Syndicat d’Initiative et du Tourisme de l’Oriental.

Parc Lalla Aicha

À quelques pas de la médina, avenue YacoubAl Mansour, le parc Lalla Aicha propose depuis 1935 une vingtaine d’hectares de détente au cœur de la ville. On y trouve une aire de loisirs et une piscine, des terrains de sport, un club de tennis et un club d’équitation.

Les environs d’Oujda

Forêt de Sidi Mâarfa

Véritable poumon vert situé 5 km au sud du centre-ville, ce parc forestier permet l’escalade du Jbel Hamra assorti d’un vue panoramique sur la vieille cité. Inauguré en 2007, le parc forestier est traversé de nombreux chemins balisés.

Oasis de Sidi Yahya

Lieu de rencontres de diverses ethnies et religions, l’oasis abrite outre les tombes de plusieurs saints hommes, le mausolée de Sidi Yahya Benyounes, le saint protecteur de la ville.

Guefaït

25 km au sud-ouest d’Oujda.

Cette petite oasis faite de jardins dont la végétation verdoyante contraste avec l’aridité du plateau rocailleux qui la domine est un véritable havre de paix. On y découvre en plus de cascades et des gorges au charme particulier, les sources de l’oued Za, un affluent de la Moulouya.

Taforalt

45 km au nord-ouest d’Oujda.

Aussi appelé Tafoughalt, ce pittoresque village du massif des Beni Snassen, est un centre commercial et artisanal pour les populations montagnardes qui viennent s’y approvisionner. Le village propose aussi des cascades (zegzel) et des plantations de néfliers.

L’Oriental Désert Express

L’Oriental Désert Express est un train touristique privé assurant une liaison entre Oujda et Bouarfa dans l’est marocain.

Cette ligne de 305 kilomètres de longueur a été construite entre 1920 et 1930 dans le cadre du projet de chemin de fer transsaharien qui devait relier la Méditerranée au Niger.

S’il ne ressemble pas au train de James Bond dans Spectre, il emprunte néanmoins le même itinéraire que celui du célèbre agent britannique 007. Amoureux des trains, le Suisse Eddy Kuntz, qui après de longs pourparlers entamés en 2002 avec l’ONCF, a pu mettre en place ce train touristique.

Sur cette ligne, utilisée seulement deux fois par semaine par quelques trains de marchandises transportant du plomb, du zinc et du cuivre des mines de l’est et du Sud-est marocain, Eddy Kuntz propose un trajet Oujda-Bouarfa à raison de deux fois par an.

L’Oriental Désert Express prévoit des arrêts à Aïn Benimathar, Tendrara et Bouarfa. Un voyage d’une dizaine d’heures dans des wagons climatisés, mais dont les fenêtres peuvent aussi s’ouvrir pour faire des photos. Un wagon restaurant est installé dans le ‘Wagon des Princes’, un wagon issu du patrimoine culturel marocain.

Ce train, pas comme les autres, roule à une vitesse moyenne de 50 km/h, cependant des arrêts non planifiés peuvent surgir, comme pour du sable qu’il faut déblayer à mesure de la progression sur la voie.

Quitté la plaine verdoyante au sud d’Oujda, oliviers et autres arbres se font rares et laissent la place à des paysages désertiques de steppes arides où vivent seulement des nomades sédentarisés. Le trajet est parsemé de petites gares abandonnées, les toits percés et les murs de briques rouges défoncés.



Booking.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Circuits
Voyages organisés

Laissez-vous guider avec notre sélection de voyages organisés au Maroc…

Explorer
Autotours

En voiture de location, parcourez les routes marocaines avec votre road book…

Explorer
Circuits dans le désert

À pied ou à dromadaire, partez à la découverte du désert marocain…

Explorer
Randonnées en montagne

Les sentiers de l’Atlas offrent d’extraordinaires paysages et cultures…

Explorer
Voir aussi
Chefchaouen  
Tanger  
Scroll Up