Cordoue

Cordoba, ville historique

La ville de Cordoue, dont le centre historique est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994, possède un riche patrimoine architectural et culturel provenant de ses divers héritages. Située sur les rives du Guadalquivir, elle fut notamment capitale du Califat de Cordoue sous la dynastie omeyyade et l’une des villes phares de l’Islam.

Sénèque, Lucain, Avarroes, Maïnonide et bien d’autres penseurs y virent le jour faisant encore aujourd’hui de Cordoue un centre de recherche philosophique reconnu.

C’est dans le labyrinthe de ruelles de la vieille ville, la Judería, regroupées autour de La Mosquée-Cathédral, des places et des patios blanchis à la chaux que l’on ressent le mieux cette atmosphère hispano-mauresque propre à l’Andalousie.

Cet illustre passé a aussi laissé des traces dans l’artisanat local. Déjà célèbre au Moyen Âge pour son artisanat du cuir, ce savoir a su se perpétuer jusqu’à nos jours avec le travail du cordobán, un cuir de vache ou de bouc de grande qualité, léger et doux. Cordoue est aussi célèbre pour sa joaillerie, un secteur économique important pour la cité.

Au milieu d’une plaine agricole, Cordoue a su allier passé et présent en offrant des infrastructures et des services modernes tout en étant bien reliée aux autres capitales andalouses et villes espagnoles, notamment, en train et bus.

Artisanat de Cordoue


C’est dans les ruelles pavées et piétonnières du centre historique de Cordoue, notamment dans les rues du quartier de la Judería et aux alentours de la Mezguita que sont installées les principales échoppes artisanales, les boutiques à la mode ou celles proposant des produits locaux.

Ouvrages filigranés en argent issus de la tradition artisanale juive, articles en cuir repoussé ou polychrome et produits gastronomiques, la renommée du savoir-faire cordouan a depuis longtemps dépassé ses frontières.

Le sombrero cordouan, feutre à large bord plat, de coupe basse et cylindrique, d’abord porté par les journaliers agricoles, daterait du XVIIe siècle. C’est à partir du XXe que son utilisation se généralisera en Andalousie faisant de lui le produit phare de cet artisanat traditionnel.

Voir à cette adresse : Sombrería Rusi. Calle Del Conde de Cárdenas, 1.

C’est dans les restaurants, tavernes ou bars de la vieille ville que se déguste une gastronomie locale aux influences multiples. Les Romains y introduisirent l’huile d’olive, les maures l’utilisation des fruits secs, des sauces aigres-douces et les pâtisseries, les chrétiens celle de la viande.

Mezquita : Mosquée cathédrale de Cordoue


Située au cœur du centre historique, la Mosquée de Cordoue présente différents styles architecturaux qui se sont superposés au fil de sa construction et de ses modifications qui ont duré neuf siècles.

La Grande Mosquée de Cordoue, Mezquita de Córdoba, fut érigée en 785 par Abd Er-Rahman 1er sur les restes d’une ancienne église wisigothe, l’église San Vicente, elle-même établie sur un temple romain dédié à Janus. Connue pour être le monument le plus accompli de l’art omeyyade de Cordoue, la mosquée-cathédrale a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1984.

Des dernières modifications musulmanes au Xe siècle, il reste un magnifique labyrinthe de colonnes à double rangée d’arcades associant des arcs en plein cintre et des arcs en fer à cheval. Le mihrab de la mosquée, richement décoré de panneaux de marbre, est l’un des plus importants du monde musulman.

La salle de prières sala de Oración, bijou de l’architecture islamique, compte dans les 850 colonnes de jaspe, de marbre et de granit de différentes couleurs.

À la reconquête catholique par le roi Ferdinand III de Castille, une cathédrale remplaça la grande mosquée et prit le nom ecclésiastique de Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption.
L’ancien minaret, torre del Alminar, dans lequel on pénétrait par la Porte du Pardon, fermé aux visites, offrait une vue magnifique sur la ville.

Parmi ses ornements chrétiens, on retiendra le retable baroque et les stalles du chœur en bois d’acajou complétés par des mosaïques byzantines et des marbres sculptés.

Accès : Calle Cardenal Herrero, 1.

Immanquable depuis les rives du Guadalquivir, on pénètre dans le vaste patio dit des ‘Orangers’ par le Postigo de los Deanes et à la mosquée par la porte Sainte Catherine.

Contact : informacion@cabildocatedraldecordoba.es
info@Mezquitadecordoba.org – Tél. (+34) 957 47 05 12 / (+34) 957 47 91 70.

Horaires : du lundi au samedi de 8 h 30 à 19 h, jusqu’à 19 h 30 d’avril à juin, 17 h 30 en décembre et janvier. De 8 h 30 à 10 h puis de 14 h à 18 h les dimanches et jours fériés, jusqu’à 19 h de mars à octobre.

Entrée : 8 €, enfants : 4 €. Gratuit le matin de 8 h 30 à 10 h, visite partielle, sauf les dimanches et durant les offices.


REPORTAGE SUR LA MOSQUÉE CATHÉDRALE DE CORDOUE


VISITE DE LA MOSQUEE CATHEDRALE

Alcazar de Cordoue

Palais forteresse de style gothique bâti au XIVe siècle sous le règne d’Alphonse XI de Castille, l’Alcázar de los Reyes Católicos servit d’abord e résidence royale durant huit ans avant d’être utilisé comme tribunal permanent par l’Inquisition par les successeurs d’Isabelle et Ferdinand de Castille.

L’Alcazar des Rois Catholiques a été déclaré monument historique en 1931 puis classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1994. Les magnifiques jardins de l’Alcazar conçus sur l’ancien alcazar califal font, eux, l’objet d’une protection depuis 1986.

Construit près des rives du Guadalquivir et de la Judería sur l’emplacement d’une forteresse wisigothe, les Omeyyades en firent d’abord l’Alcazar Califal de Cordoue. Plus tard, Abd Er-Rahman 1er y établit l’Émirat de Cordoue et fit agrandir le palais califal en lui adjoignant des bains, des jardins et une bibliothèque qui fut à cette époque-là, la plus importante de l’Occident.
Certaines salles ouvertes au public permettent de découvrir un sarcophage du IIIe siècle, des mosaïques romaines et les anciens bains maures.

Les jardins de l’Alcazar, uniques par leur conception, s’étendent sur trois terrasses. Sur la terrasse supérieure, deux immenses réservoirs collectent l’eau de la sierra pour la canaliser vers la terrasse inférieure à laquelle on accède par un grand escalier. Trois bassins, des statues, divers parterres, certains de buis et des haies de cyprès la garnissent.

Parmi ces statues, celles des Rois Catholiques : Isabelle et Ferdinand de Castille qui reçurent à cet endroit Christophe Colomb en audience alors qu’il préparait son départ pour ce qui allait devenir, non les Indes, mais le Nouveau Monde.

Accès : Plaza Campo Santo de los Mártires.

Visites : du mardi au vendredi de 8 h 30 à 20 h 45, les samedis jusqu’à 16 h 30, les dimanches de 8 h 30 à 14 h 30. Fermé les lundis.

Entrée : 4,50 €. Étudiants : 2,25 €. Gratuit de 8 h 30 à 10 h 30 du mardi au vendredi excepté jours fériés.
Spectacle son et lumière de mars à septembre à 20 h, 21 h, 22 h, 22 h 30 ou 23 h 30.


VISITES GUIDEES DE L’ALCAZAR


Chapelle Mudéjar san Bartelomé

Chapelle paroissiale construite entre le XIVe et le XVe siècle la Capilla de San Bartolomé est, avec son superbe retable un exemple exquis de l’art mudéjar.

Située dans la Faculté de Lettres, l’ancien hôpital du Cardinal Salazar auquel elle a été annexée à l’époque baroque, elle connut d’importantes restaurations au XIXe siècle.

Franchi le portail principal surmonté d’un portique à arcades triple, l’on découvre une nef en croisée d’ogives, de nombreux plâtres et des murs couverts de beaux carreaux de faïence ainsi qu’un chevet montrant des restes de peintures murales.

Accès : Calle Averroes. Judería.

Contact : (+34) 957 21 88 31.

Horaires : 15 juillet au 15 septembre : du mardi au dimanche de 10 h 30 à 13 h 30. Fermé le lundi.

De la mi-septembre à la mi-juillet : les lundis de 15 h 30 à 18 h 30. Du mardi au samedi de 10 h 30 à 18 h 30, les dimanches de 10 h 30 à 13 h 30. Entrée : 1,50 €, le week-end 2 €.

Puente Romano

Enjambant le Guadalquivir pour relier le centre historique et le quartier Campo de la Verdad, il fut le seul pont de la ville durant vingt siècles jusqu’à la construction du pont San Rafael au milieu du XXe et le point de passage principal entre l’Andalousie et le nord du pays dans cette partie de l’Espagne sans avoir à utiliser une embarcation.

Datant du 1er siècle av. J.-C., il a une portée de 330 mètres et comporte seize arches qui ont été embellies durant la période califale.

Les deux tours défensives situées à ses extrémités, la tour de la Calahorra et celle de la Puerta del Puente sont d’origine musulmane. Autrefois, la porte du Pont était munie d’un bureau dans lequel le voyageur devait s’acquitter de droits à la consommation avant de pénétrer en ville.

L’actuelle porte a été conçue en 1572 par l’architecte Hernan Ruiz. Au centre du pont on peut admirer l’œuvre du sculpteur Gomez el Rio : ‘San Rafael’ réalisée en 1651.

Rénové en 2004, il est devenu piétonnier permettant ainsi de belles découvertes des berges du Guadalquivir, car tout en étant central, il se trouve tout près de la petite réserve naturelle appelée Sotos de Albolafia dans laquelle nichent de nombreuses variétés d’oiseaux.

Dans ce même espace parmi les nombreux moulins de la ville on peut découvrir près de Torre de la Calahorra, pratiquement face à face le Molino de San Antonio récemment rénové et de l’autre côté du pont El Molino de la Albolafia dessiné sur le blason de Cordoue.

Puerta del puente

La porte du Pont, originellement incluse dans les anciennes murailles de conception musulmane qui entourent la ville, a été réaménagée dans un style renaissance en 1572 par l’architecte Hernán Ruiz III sur ordre du gouverneur de la ville Alonso Gonzales Arteagale.

L’ensemble montre un passage central suivi par deux colonnes doriques et surmonté d’un entablement classique.
Il est possible de monter sur cet arc appeler parfois Arc de Triomphe, la vue sur le Guadalquivir, la Mezquita et la ville y est splendide.

Accès : Plaza del Triunfo. Rive droite.

Visites du lundi au vendredi de 10 h à 15 h, de 11 h à 15 h les samedis, dimanches et jours fériés. Entrée : 1€, gratuit pour les moins de 5 ans. Horaires très variables, se renseigner.

Synagogue

Dans le centre historique de la cité médiévale, la synagogue de Cordoue est un modeste bâtiment de style mudéjar bâti au XIVe siècle.

La synagogue, comme l’ensemble de la vieille ville, est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994.

Conservée à l’intérieure, la plaque inaugurale indique sa construction par le maître d’œuvre Isaq Moheb en 1315.

Avec celles de Tolède, ce sont les dernières synagogues datant d’avant l’expulsion des juifs hors d’Espagne en 1492.

Après le décret dit de l’Alhambra, signé par les Rois Catholiques autorisant cette expulsion massive de toute la population juive d’Espagne, la synagogue de Cordoue fut transformée en hôpital, l’Hôpital de Santa Quiteria, pour les personnes atteintes du virus de la rage.

Ensuite, elle sera utilisée en 1588 comme ermitage, El Ermita de San Crispin y San Crispiniano, patrons des cordonniers, puis comme école publique au XIXe.

Après la découverte d’inscription en hébreu à l’intérieur du bâtiment par Rafaël Romero Barros en 1884, elle sera classée au Patrimoine culturel l’année suivante.

Restaurée à plusieurs reprises, elle sera ouverte au public après la transition démocratique en 1985. Année qui coïncide avec la commémoration des 850 ans de naissance du médecin philosophe et théologien talmudiste Moïse Maïmonide. Elle est peut-être fermée aux visites en ce moment.

Accès : Calle Judios, 20.

Tél. (+34) 957 20 29 28.

Horaires : du mardi au samedi de 9 h 30 à 14 h puis de 15 h 30 à 17 h, de 9 h 30 à 13 h 30 les dimanches et jours fériés. Fermé à Noël et jour de l’An.

Entrée : 0,30 € pour les ressortissants de l’Union européenne.

Tour de la Calahorra – Musée vivant d’Al Andalus.

Située sur la rive gauche du Guadalquivir, la Torre de la Calahorra est une porte défensive érigée à l’époque almohade pour protéger le Puente Romano, le vieux pont romain datant du 1er siècle avant JC l’accès à la cité médiévale.

Datant du XIIe siècle, elle était initialement constituée d’une porte en forme d’arc encadrée de deux tours carrées. Efficace, la porte fortifiée obligea Ferdinand III de Castille à utiliser des radeaux pour traverser le fleuve afin de pouvoir conquérir Cordoue en 1236.

Aux tours carrées existantes, Henri II de Castille fit ajouter trois tours dont deux cylindriques, donnant à la Calahorra son aspect actuel.

Déclarée Monument Historique en 1931, la tour de la Calahorra qui a été rénovée en 195, héberge maintenant le Musée Vivant d’Al-Andalus.

Musée qui informe sur le passé œcuménique de la ville, son impact sur les sciences et la philosophie. De belles maquettes, un guide audio gratuit en français, une vue magnifique sur le pont romain et la mosquée-cathédrale en complètent la visite.

Accès : Puente Romano rive gauche. En face de la Mezquita.

Horaires : tous les jours de 10h à 18h, l’été de 10h à 14h puis de 16h30 à 20h30. Entrée : 4.50 €. Tarif réduit : 3€. Projection audiovisuelle : 1.20 €, 5 à 6 projections journalières.

Palais Viana

Construit au XIVe siècle, puis modifié et agrandi du XVIe au XXe siècle, le Palais Viana, aussi appelé Palacio de los Marqueses de Viana, a été transformé en musée en 1980 après son acquisition à la troisième marquise de Viana, veuve et sans descendance, par la Caisse Provinciale de Cordoue.

Différentes salles, chambres ou salons montrent toujours des décorations des XVIIe et XVIIIe siècle.

Le palais possède aussi un fond d’archives d’environs 800 documents relatant l’histoire des seigneurs de Viana et de la noblesse cordouane à travers des testaments, des actes de privilèges ou de concessions. Le plus ancien, rédigé en latin avec quelques mots de vieux castillan, daterait de 1119.

Ajoutés et transformés au fil des siècles douze patios et jardins ont été rénovés et ouverts au public en 2012 dans une débauche de couleurs et de senteurs due aux bougainvilliers, aux orangers ou encore rosiers qui le composent dans le doux murmure des nombreuses fontaines.

Accès : Plaza de Don Gome, 2.

Horaires : Juillet-août : du mardi au dimanche de 9h à 15h. Le reste de l’année : du mardi au samedi de 10h à 19h, les dimanches de 10h à 15h. Fermé le lundi.

Entrée : visite complète : 8€. Visites de patios uniquement : 5€. Gratuit pour les enfants, handicapés et accompagnants.

La visite complète dure environ 1 heure, celle-ci se fait en exclusivement en castillan mais des dépliants en français sont à disposition.

Visites nocturnes ponctuelles avec réservation par téléphone: 12€. Consulter la page web du Palais.



Musée des Beaux Arts

Calle Hospital de le Caridad. Plaza del Potro, 1.

Le musée, datant de 1862, est situé dans l’Hospital de la Caridad édifié au XVe siècle entre les berges du Guadalquivir et la Plaza del Corredera.

Le musée présente des tableaux de peintres baroques andalous : d’Antonio del Castillo, Zurbarán , Valdés Leal, Palomino ainsi que des œuvres de l’école cordouane complétées par des sculptures.

Horaires : du mardi au samedi de 9h à 20h, les dimanches jusqu’à 15h. Fermé les lundis. Entrée : gratuite pour les ressortissants de l’Union Européenne, 1.50€ pour les autres visiteurs.

Musée archéologique

Un des musées les plus complets d’Espagne, il couvre la période allant de la préhistoire au Moyen Âge avec comme collection principale des pièces issues des cultures ibère, romaine et wisigothe musulmane et des styles mudéjar, gothique et renaissance.

Accès : Plaza Jerónimo Páez, 7.

Horaires : en été : du mardi au dimanche de 10h à 17h. À partir de la mi-septembre : du mardi au samedi de 10h à 20h30, les dimanches et jours fériés jusqu’à 17h. Fermé les lundis. Entrée gratuite pour les ressortissants de l’Union Européenne, 1.50€ pour les autres visiteurs.

Découvrez les restaurants les mieux notés de chaque quartier, Réservez directement selon vos envies et Bénéficiez d’offres exclusives…

Laissez-vous tenter avec le large choix offert par le site ‘La Fourchette’ spécialiste des réservations et évaluations de restaurants…

Restaurants à Cordoue


VISITES DE CORDOUE


LOISIRS


AUX ENVIRONS : AZAHARA


JOURNÉE A CORDOUE DEPUIS SEVILLE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Articles
Aux environs de Cordoue
Hotels
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Hostal Osio – Backpackers

Cordoue – À partir de 12 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Hostal Maestre

Cordoue – À partir de 44 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Hôtel Los Omeyas

Cordoue – À partir de 50 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Hospederia Alma Andalusi

Cordoue – À partir de 35 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Eurostars Conquistador

Cordoue – À partir de 70 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Hostal la Fuente

Cordoue – À partir de 30 €

Séjours
Grenade  
Vol + Hôtel Explorer
Marbella  
Vol + Hôtel Explorer
Séville  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
 
L’Andalousie en voiture

Au volant de votre voiture de location, parcourez les routes andalouses. Laissez-vous guider avec une sélection d’itinéraires organisés…

Explorer
 
Randonnées en Andalousie

Suivez les sentiers d’Andalousie avec notre sélection de belles randonnées, en toute confiance avec nos partenaires…

Explorer
Voir aussi vers Cordoue
Séville  
Grenade  
Cadix  
Tweetez
Partagez
+1