Valladolid

Séjour à Valladolid

Sur les rives du río Puiserga, au cœur du plateau castillan du Meseta, Valladolid, ville industrielle au centre de la région de Castille-et-León, dispose d’un important patrimoine architectural Renaissance qui se traduit en maisons seigneuriales, palais et édifices religieux.

Datant du XVe siècle, le collège San Gregorio, qui abrite le Musée national de sculpture polychrome, en est un bel exemple. Nous y découvrons une des toutes premières collections de sculptures espagnoles.

L’Université de Valladolid à la façade baroque a été fondée au XIIIe siècle. La Cathédrale de Notre Dame de l’Ascension, fut bâtie au XVe siècle pour permettre à la ville, temporairement capitale du royaume, d’avoir un évêché.

Ferdinand II d’Aragon s’y fit couronner puis y épousa Isabelle de Castille. La couronne d’Espagne transférée à Madrid moins d’un siècle plus tard laissa une cathédrale inachevée et une ville en déclin.

L’industrialisation arrivera avec le chemin de fer, défigurant d’autant une ville qui se déserte au profit des quartiers périphériques par manque de politique urbaine suivie.

SEMINCI, c’est la semaine internationale du cinéma de Valladolid qui récompense les lauréats par les Espigas d’or et d’argent et le ‘Prix Pilar Miró’. Elle se déroule durant la quatrième semaine d’octobre.

Sur la route du Portugal, Valladolid est bien desservie, tant par autoroutes que trains et autobus nationaux. L’aéroport international est situé à 10 km.

Visite et monuments de Valladolid

Le marché de la gare gourmande

Calle Recondo.

Ouvert en 2013, cet arrêt original mis en place par la municipalité propose sa ‘’gare gourmande’’, Estación Gourmet, qui associe une vingtaine d’établissements : vinothèques, restaurants, brasseries, bars à cocktails, à côté de la gare du train à grande vitesse de Valladolid Campo Grande juste derrière le jardin public du même nom.

La vocation de ce marché est bien évidemment de faire découvrir la gastronomie locale à travers des activités et des dégustations. Un ‘chèque dégustation’ permet de gouter sept spécialités au choix.

Horaires : du dimanche au mercredi de 8h à minuit, du jeudi au samedi de 9h à 1h30.

Jardin de Campo Grande

Paseo de Zorilla.

Véritable bol d’air au cœur de la cité, il est le plus grand jardin public de Valladolid. De forme triangulaire, il est délimité par l’entrée principale, le Paseo de Zorilla avec le Paseo de los Filipinos et la Acera de Recoletos.

Parc considéré comme espace urbain important depuis le XVe, une des caractéristiques du Campo réside dans sa population avicole faite des nombreux paons, pigeons ou faisans, issus du club de colombophilie de Castille qui réside dans le parc.

Horaires : tous les jours de 8h à 22h. Entrée gratuite.

Musée Provincial de Valladolid

Plaza de Fabio Nelli.

Dédié à l’art et à l’archéologie, le musée a été créé en 1879 dans le palais de Fabio Nelli datant du XVIe siècle.

La collection archéologique propose des pièces allant du paléolithique au Moyen-âge. Celle des beaux-arts comprend des peintures des XVe et XVIe siècles, des tapisseries flamandes, de la céramique ou encore de l’orfèvrerie.

Horaires : du mardi au samedi de 10h à 14h et de 16h à 19h (17h-20 h de juillet à septembre). Dimanche de 10h à 14h.

Entrée : 1,20 €, tarif réduit : 0,60 €.

Cathédrale de Valladolid

Calle Arribas.

Principal édifice catholique de la ville, la cathédrale de Valladolid qui restera inachevée jusqu’au XVIIIe siècle, date où sa façade lui sera adjointe, présente un mélange de styles baroque et gothique. Richement décorée, elle sera réalisée par deux architectes: Juan de Herrera pour la partie supérieure et Churriguera pour la partie inférieure.

L’intérieur de la cathédrale est composé de trois nefs dotées de chapelles latérales. Son grand retable (XVe) est une œuvre de Jean de Joigny. La cathédrale abrite un musée.

Horaires : du mardi au vendredi de 10h à 13h30 et de 16h30 à 19h, le samedi de 10h à 14h, les dimanches et jours fériés de 11h 45 à 13h30.

Entrée : l’accès à la cathédrale est gratuit, seule l’entrée du musée est payante 3 €, tarif réduit : 1,50 €. Visite de la tour : 5 €.

Musée Oriental

Paseo Filipinos, 7.

Inauguré en 1980, le musée est situé dans un collège de pères augustins philippins datant du XVIIIe siècle.

Ce sont eux qui ont rassemblé ces pièces provenant d’Extrême Orient, une collection qui occupe 13 salles et qui passe pour être une des meilleures collections d’art oriental d’Espagne.

Les objets présentés courent du IIe siècle av. J.-C. jusqu’au XIXe. On y découvre des bronzes, des porcelaines, des peintures, des sculptures, des ornementations ou encore des armes et des ivoires provenant principalement des Philippines.

Horaires : du lundi au samedi de 10h à 14h puis de 16h à 19h, les dimanches et jours fériés de 10h à 14h.

Entrée : 5 €.

Collège de Santa Cruz

Plaza Santa Cruz.

Fondé par le Cardinal Mendoza au XVe siècle, le collège est devenu une résidence universitaire rattachée à l’Université de Valladolid. De style gothique à l’origine, elle évolua vers une ornementation plateresque.

On y découvre une bibliothèque abritant le ‘Beato de Valcabado’, un manuscrit du Xe siècle écrit et peint par un moine nommé Oveco. La chapelle abrite, elle, le ‘Christ de la Lumière’, une sculpture en bois de Gregorio Fernández.

Horaires : du lundi au vendredi de 8h à 21h. Entrée libre.

Musée National de la Sculpture.

Hébergé dans le collège San Gregorio, le musée abrite des œuvres réalisées entre le Moyen-âge et le XIXe siècle ainsi qu’un grand nombre de toiles de maître.

Horaires : du mardi au samedi de 10h à 14h puis de 16h à 19h30, les dimanches et fériés de 10h à 14h. Entrée : 3 €.

Musée maison Cervantès

Calle Rastro.

Cette maison à deux étages est celle qu’occupa l’écrivain lors de son séjour à Valladolid de 1604 à 1606, époque de la première édition (1605) de Don Quichotte.

La structure et son agencement intérieur, de mobilier typique du XVIe, ont été conservé tel que lorsque Cervantès y résidait.

Horaires : du mardi au samedi de 9h30 à 15h, dimanche et jours fériés de 10h à 15h. Entrée : 3 €, tarif réduit : 1,50 €, gratuit le dimanche.

Cigales

15 km au nord de Valladolid.

Entre vignobles et céréales, Cigales, située au nord de la province de Valladolid, est renommée pour être le berceau du Clarete, un vin rosé aromatique.

Installé sur les rives de la Pisuerga, le village ne comporte pas moins de 300 chais souterrains pour vinifier ses vins d’appellation d’origine. Sur la Plaza Mayor, l’Office de Tourisme de Cigales dispose des informations nécessaires aux visites des chais de la Bodega Tradicional Cigaleña.

Le vieux quartier du village conserve quelques bâtiments et édifices historiques à l’instar du palais des Comtes de Benavente dans lequel naquit l’impératrice Anne d’Autriche.

Medina de Rioseco

45 km au nord de Valladolid

Medina de Rioseca est une ancienne ville fortifiée située au centre de la région Tierra de Campos. La cité a préservé trois des huit portes qui en commandaient autrefois l’accès. Les portes de Zamora et San Sebastián datent du XVIe, quant à la porte d’Ajújar son espace intérieur abrite maintenant le Musée municipal.

Plusieurs édifices religieux dont l’église Santa María de Mediavilla, parsèment Medina de Campos. Œuvre de style gothique isabélin, elle a été bâtie de 1490 à 1516. Elle possède, dans sa chapelle des Benavente, un retable de Juan de Juni représentant l’Immaculée Conception. L’église abrite le Musée des Mediavilla qui expose des peintures, des sculptures, des marbres hispano-philippins ainsi q ‘un ostensoir en argent réalisé par Antonio de Arfe.

À quelques pas, une seconde église, celle de Santa Cruz héberge le Musée du ‘Paso’, qui présente des chars traditionnellement utilisés à l’occasion de la Semaine Sainte.

Peñafiel

55 km à l’est de Valladolid.

Centre commercial et historique, la ville a été fortifiée dès le début du XIVe siècle. Peñafiel est renommée pour son château médiéval assis sur toute la longueur d’un étroit promontoire rocheux.

Les premières constructions du château remontent aux IXe et Xe siècles, la dernière datant du XVe. Le donjon, flanqué de deux cours, domine de ses 30 mètres de hauteur cette forteresse très bien conservée en forme d’un navire et longue de 200 mètres.

La cour sud, autrefois occupée par les écuries et la sellerie du château, abrite de nos jours le Musée provincial du vin. Des anciennes murailles qui encerclaient la totalité du vieux bourg, il ne reste que quelques pans de mur. Consacrée en 1324 par l’Infant Don Juan Manuel, l’église San Pablo, de style gothique-mudéjar est l’édifice religieux important de Peñafiel.

Simancas

15 km au sud-ouest de Valladolid.

Dominant la ville à un endroit stratégique près du río Pisuerga, le château emblématique de Simancas passe pour être un des plus importants d’Espagne.

Le château d’abord bâti au XVe siècle sur ordre des Amiraux de Castille fut ensuite cédé à la Couronne d’Espagne. De nos jours, la forteresse qui abrite les Archives générales du Royaume depuis le règne de Philippe II, accueille aussi les Archives générales de Simancas.

Tordesillas

30 km au sud-ouest de Valladolid.

Ville historique où un traité y fut signé entre la couronne de Castille et le royaume du Portugal en 1494, Tordesillas servit longtemps de bastion défensif contre l’invasion musulmane. Abderrahman III y perdit même une bataille contre les rois de León et de Navarre faisant ainsi passer les régions de Tordesillas et Zamora dans le giron des rois chrétiens.

Déclaré Bien d’intérêt culturel en 1931, le monastère royal de Santa Clara est l’édifice le plus significatif de la ville. Érigé en tant que palais par Alphonse XI en 1350, c’est son fils Pierre 1er le Cruel qui transformera ce palais en couvent. Le monastère se distingue par sa façade almohade, ses bains maures ainsi que par le retable du XVe siècle qu’abrite sa chapelle des Saldaña.

Quant à l’église San Antolín, elle accueille un musée dont la principale curiosité réside dans la chapelle des Alderete avec son retable du XVIe et des sculptures de Juan de Juni.

Dans la bourgade, on découvre, aussi classées, Las Casas del Tratado. Ces dans ces deux palais que fut signé à la fin du XVe siècle le Traité de Tordesillas dans lequel l’Espagne et le Portugal se partagèrent les territoires de ce qui allait devenir le Nouveau Monde.

Medina del Campo

55 km au sud-ouest de Valladolid

Classée Site historique, Medina del Campo se caractérise par son château de la Motta du XVe, la Palais des Dueñas, ancienne résidence de Charles 1er, de style Renaissance plateresque et la collégiale San Antolín.

Emblématique de la ville, outre son donjon, on remarque dans cet imposant bâtiment la cour d’armes, la chapelle et le cabinet de toilette de la reine. C’est sur la Plaza Mayor que l’on trouvera la demeure qui accueillit les derniers moments d’Isabelle la catholique, dont on aperçoit une statue sur la place, en 1504.

La collégiale San Antolín, style gothique du XVIe siècle, se démarque par son balcon del Pópulo et sa tour abritant La Piedad, un haut-relief de Juan de Juni.

La villa héberge par ailleurs de nombreux édifices civils, comme l’hôpital de Simón Ruiz et diverses églises du XVIe.



Booking.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Villes
Salamanque  
Burgos  
Ségovie  
Séjours
Saint Sebastien  
Vol + Hôtel Explorer
Barcelone  
Vol + Hôtel Explorer
Séville  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
Randonnées au pays basque et Pyrénées

Ici, entre France et Espagne, de splendides randonnées s’ouvrent à vous...

Explorer
Randonnées en Catalogne

Suivez les sentiers de Catalogne avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
L’Andalousie en voiture

Partez au volant de votre voiture de location sur les routes andalouses …

Explorer
Randonnées en Andalousie

Suivez les sentiers d’Andalousie avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Scroll Up