Soria

Soria, à l’est de la Castille-León

À l’écart des grands axes routiers, la capitale de la province la moins peuplée d’Espagne se niche entre deux collines dominant les rives du río Duero à l’est de la Castille-León.

Centre important de production lainière au Moyen-âge, Soria garde de cette époque une architecture romane toujours très présente dans le lacis de ruelles de son vieux quartier médiéval.

Dans le centre historique, l’église de Santo Domingo bâtie au XIIe siècle arbore un des plus beaux portails de l’art roman espagnol.

Courant de la Plaza Mayor à la Plaza Mariano Granados, la Calle El Collado, avec ses boutiques et traditionnels bars à tapas, est l’artère principale de la ville. Dans son prolongement, bordant le parc de l’Alameda Cervantes, nous arpentons le Paseo el Espolón, artère commerçante de Soria.

Ouvrant sur le centre-ville, l’Alameda Cervantes dont l’entrée principale est située sur la Plaza de Mariano Granados, daterait du XIIe siècle et serait un des plus vieux jardins publics d’Espagne. Sur 9 hectares, s’y côtoient, à travers une centaine de variétés d’arbres et arbustes, des plantes endémiques et exotiques, des écureuils, de nombreux oiseaux et une colonie de pigeons s’abritant dans un beau colombier.

Une grande prairie complète ce parc immense fait d’allées et de jardins agrémentés d’un étang et abritant l’ermitage de la Soledad, une petite chapelle mi-gothique, mi-baroque du XVIe siècle.

Soria est reliée à Madrid, située à 230 km au sud-ouest, par plusieurs trains et bus quotidiens.

Visite et monuments de Soria

Musée de Numance

Paseo del Espolón.

Cet agréable musée est consacré à l’histoire de Soria allant du paléolithique à l’ère moderne. L’exposition permet de découvrir des objets provenant de différents sites de cultures celtibère et des sites romains de Tiernes, Uxama et Numance.

On y découvre des céramiques peintes de Numance, un alphabet d’arabe médiéval trouvé à Osma, des trousseaux funéraires ainsi que divers objets retraçant les activités humaines dans la province de Soria.

Horaires : du mardi au samedi de 10h à 14h et de 16 à 19h (17h-20 h les après-midis de juillet à septembre). Les dimanches et fériés de 10h à 14h.

Entrée : 1 €. Gratuit les week-ends.

Cathédrale de San Pedro

Plaza de San Pedro

Bâtie au XIIe siècle à l’emplacement d’un ancien monastère augustin, elle fut ensuite reconstruite au XVIe dans un style Renaissance sous le mécénat de l’évêque Acosta. D’aspect austère, elle possède néanmoins un portail plateresque sur lequel s’ouvre un arc en plein cintre. Son cloître roman du XIIe est toujours bien conservé.

Horaires : ouvert à l’heure des offices. 19h du lundi au samedi, 10h et 12h les dimanches et jours fériés.

Entrée : 2 €.

Monastère de San Juan de Duero

Paseo de las Ánimas.

Abandonné au XIIIe, il ne reste du monastère médiéval de l’ordre des Hospitaliers de Jérusalem que l’église et le cloître. Bien que de style roman, l’influence de l’art musulman du début XIIIe siècle transparaît dans le cloître.

Les arcatures dévoilent les différentes tendances architecturales en vigueur à cette époque en Espagne : persistance du roman, apparition du gothique et présence d’entrelacs musulmans. Le monastère expose des pièces provenant des trois cultures qui ont fondé l’Espagne : hébraïque, musulmane et chrétienne.

Horaires : du mardi au samedi de 10h à 14h et de 16h à 19h (17h-20 h les après-midis de juillet à septembre). Les dimanches et fériés de 10h à 14h.

Entrée : 1 €.

Palais des Comtes de Gómara

Plaza de Aguirre, 3.

Considéré comme le joyau de l’architecture civile de Soria, ce palais Renaissance a été bâti au XVIe siècle. Reconverti en Tribunal provincial, l’édifice montre une façade en pierres de taille et possède une haute tour.

Ermitage de San Saturio

Situé à 1 kilomètre de la ville de l’autre côté du río, on y accède par une promenade qui longe le Douro. L’ermitage est juché sur un rocher au-dessus d’une grotte au milieu d’un paysage à couper le souffle.

À l’intérieur, on peut admirer des fresques narrant la vie de San Saturio ainsi que des œuvres du prêtre et peintre Antoni Zapata, disciple de Palomino et Luca Giordano. Les lieux étaient une des promenades favorites du poète sévillan Antonio Machado.

Église Santo Domingo

Plaza Condes de Lérida, 2.

Cette église de style roman à la façade décorée qui date du XIe siècle est devenue un couvent de sœurs clarisses. La porte présente quatre archivoltes, un tympan ainsi qu’une grande rosace. Deux séries d’arcs aveugles garnissent les deux côtés de sa façade.

Entrée libre.

Église San Juan de Rabaneda

Calle Caballeros.

Datant du XIIe siècle, cette église romane de plan cruciforme affiche des influences orientales et classiques. Son abside est ornée de motifs végétaux et présente deux embrasures en ogive. Le portail, orienté à l’ouest, appartenait autrefois à l’église San Nicolas.

El Burgo de Osma

55 km à l’ouest de Soria

Sur les rives du río Ucero, El Burgo de Osma dont la vieille ville a été déclarée Site historique et artistique, propose un des bourgs médiévaux les mieux préservés de la province de Soria.

Occupés par les Arévacos, les lieux tomberont sous juridiction romaine puis wisigothe, époque de splendeur qui fera la ville durant le VIe un siège épiscopal jusqu’à l’invasion musulmane.

C’est après cette domination, à partir de 1101, que la ville prendra sa forme actuelle, lorsque l’évêque Pedro de Bourges (San Pedro de Osma) choisira comme siège de la cathédrale le monastère situé dur les rives de l’Ucero. Attirant de nombreux artisans et commerçants, cet âge d’or durera jusqu’à la Renaissance, époque à laquelle la ville verra la fondation d’une université.

La ville est articulée autour de la rue principale, la Calle Mayor et sa place bordée des traditionnelles arcades. Il s’y trouve l’Hôtel de Ville et l’Hôpital de San Agustín.

On peut encore admirer la porte San Miguel, bien conservée, qui donnait accès à la cité et les murailles qui furent construites au XVe siècle par l’évêque Pedro de Montoya. À l’extérieur de celles-ci se trouve l’Université de Santa Catalina bâtie au XVIe.

Ne pas manquer le vieux château d’Osma, les vestiges de fortifications dont certaines remontent au VIIIe siècle ainsi que l’ancien pont romain qui enjambe toujours le río Ucero.

San Esteban de Gormaz

65 km à l’ouest de Soria.

La beauté de la ville et son patrimoine historique ont valu à San Esteban de Gormaz d’être déclarée Site historique.

C’est au pied du château dressé sur une colline que se déploient, à l’intérieur des anciens remparts, les rues principales de la cité. On y découvrira deux églises romanes déclarées Bien d’intérêt culturel. Celle de San Miguel datant de 1801 fut la première église romane de la province à être dotée d’arcades alors que celle de Nuestra Señora del Rivero, du XIIe siècle, est située sur un promontoire au-dessus d’une berge du Duero.

Quant à l’arc de la ville, il fut à une époque, la porte principale des remparts et demeure toujours l’accès principal à la Plaza Mayor et à la rue principale, Calle Mayor, bordée de demeures blasonnées. Ne pas oublier une agréable promenade sur le vieux pont médiéval qui enjambe le río.

Almazán

35 km au sud de Soria.

Ce sont les Arabes qui donnèrent le nom de Almazán (la fortifiée) à cette ville nichée agréablement sur les bords du río Duero. De cette époque médiévale, reste deux vieilles portes en pierre : la Puerta del Mercado et la Puerta del Herreros ainsi que de vestiges de fortifications.

Dans les rues qui partent de la Plaza Mayor se découvrent plusieurs édifices religieux et civils comme le Palais des Comte de Altamira, l’église San Vicente ou l’église San Miguel du XIIe siècle et déclarée Monument national.

Medinaceli

75 km au sud de Soria.

Avec ses environs jalonnés de vestiges romains, arabes et chrétiens, Medinaceli, bourgade de 730 habitants fait partie de l’association des ‘Plus Beaux Villages d’Espagne’.

Parmi cet héritage patrimonial se détache l’arc romain des IIe et IIIe siècles qui est le seul conservé en Espagne à être doté de trois arcades ainsi que le Palais ducal des Medinaceli du XVIIe. Ceux-ci occupaient avant sa construction le vieux château arabe dont nous apercevons encore les ruines. Le musée du palais des Medinaceli abrite des mosaïques romaines issues des fouilles alentour.

Le patrimoine religieux de Medinaceli est composé d’une collégiale de style gothique tardif, qui a été érigée au XVIe à l’emplacement de l’église romane Santa María la Mayor, ainsi que le couvent Santa Isabel fondé en 1528 par des sœurs clarisses.

Dans la collégiale, on remarquera la crypte romaine, la sépulture du Christ de Medinaceli du XVIe et un orgue du XVIIIe siècle.

Parc Naturel Cañón de los Lobos

Ucero. 55 km à l’ouest de Soria.

Le canyon formé par le cours du río Lobos entre les provinces de Soria et de Burgos se caractérise par ses hautes parois calcaires verticales. Les 9580 hectares du massif sont garnis de forêts de pins, de genévriers et de taillis survolés par de nombreux rapaces.

On y découvre également de nombreuses grottes, des ‘cuevas’, d’une grande valeur géologique : Cueva Galiana, Cueva Fría, Cueva Grande… et un ermitage à l’héritage templier.

L’accès au parc est libre, cependant s’arrêter au centre d’interprétation du parc situé au village d’Ucero vous renseignera sur les visites à y faire.



Booking.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Villes
Salamanque  
Burgos  
Ségovie  
Séjours
Barcelone  
Vol + Hôtel Explorer
Madrid  
Vol + Hôtel Explorer
Bilbao  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
Randonnées au pays basque et Pyrénées

Ici, entre France et Espagne, de splendides randonnées s’ouvrent à vous...

Explorer
Randonnées en Catalogne

Suivez les sentiers de Catalogne avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Scroll Up