Lugo

Découverte de Lugo, ville de Galice

En Galice, dans le nord-ouest de l’Espagne, au sommet d’une colline surplombant le río Miño, Lugo est surtout connue pour les remparts d’origine romaine qui entourent la ville depuis le IIIe siècle.

Bien conservée, l’enceinte est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Sa hauteur et les 2226 m de son périmètre sont une invitation à une promenade au-dessus de la vieille ville.

Dix portes : cinq anciennes, cinq nouvelles, donnent accès aux ruelles médiévales du centre de la cité. Piétonnières, étroites et pavées, bordées de sobres demeures en granit, elles traversent de nombreuses places animées.

La porte de Carmen, appelée aussi Porta Miña est symbolique de la ville, car elle est traditionnellement utilisée par les pèlerins du chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

La Puerta de San Pedro et la Puerta Santiago permettent, elles, d’accéder directement à la Cathédrale Santa Maria de Lugo.

Parmi les places référentielles de la ville, la Place de Santo Domingo et la Plaza Mayor où se dresse la façade baroque de la mairie qui a été bâtie au XVIIIe siècle et la tour de l’Horloge (XVIe). Garnie de jardins, la place accueille aussi de somptueuses bâtisses, comme le Circulo de las Artes de style art nouveau ainsi que les cafés les plus élégants de la ville.

Néanmoins, c’est de la Praza do Campo entourée d’arcades, jadis forum romain puis marché médiéval, que partent les rues commerçantes et très fréquentées du centre-ville.

Autour, des petites rues et ruelles comme la Calle de la Cruz ou Rúa Nova sont parsemées de bars à tapas, de tavernes traditionnelles, de restaurants de renom dans lesquels se déguste une gastronomie locale à base de plats de viandes et de poissons.

Construite au XIIe siècle, de style roman et gothique près de l’enceinte romaine, la cathédrale Santa Maria de Lugo est un des édifices emblématiques de la vieille ville.

Sur cette place Santa Maria, en plus de la cathédrale, se dresse le palais épiscopal érigé au XVIIIe siècle dans un style baroque sur le site de la tour des Condes de Lemos.

Passé les vieilles murailles, symbole de la cité, la ville s’étend de façon radiale à partir de la Ronda de la Muralla, le boulevard ceinturant le centre historique. De là partent de longues avenues : l’avenue commerçante de A Coruña au nord et l’avenue de Madrid au sud.

Au sud-ouest de la vieille ville, entre la Ronda de Muralla et la Ronda de Fingoi, le jardin public Parque de Rosalía de Castro propose avec ses bosquets et son étang un lieu privilégié de détente dans le centre urbain de Lugo.

En plus des nombreuses espèces végétales qui l’animent, un mirador offre une vue unique sur la vallée du Miño, dans laquelle nous découvrons la station thermale de Lugo, établissement reconnu pour ses vertus curatives.

Classés bien d’intérêt culturel, ces thermes étaient déjà exploités par les Romains qui avaient découvert leurs propriétés thérapeutiques.

Située au centre de la réserve de biosphère de Terras Miño, Lugo est la place idéale pour découvrir les paysages de Galice et ceux proposés par les rives du fleuve Miño.

Musées et monuments de Lugo

Cathédrale de Lugo

Siège du diocèse de Lugo, la cathédrale Sainte-Marie a d’abord été bâtie dans l’enceinte du centre historique, à partir du XIIe siècle dans le style roman en vigueur à cette époque. Puis postérieurement se sont succédé les styles gothique, baroque et néoclassique.

Parmi cette succession de construction : le déambulatoire, la grande chapelle, les chapelles des absides de style gothique furent achevés au XIVe siècle. Plus tard, le cloître, la sacristie et la chapelle de la Virgen de los Ojos Grandes adopteront un style baroque. La façade, qui abrite le musée diocésain, étant, elle, néoclassique.

Accès : Plaza Santa María.

Visite : tous les jours de 8h à 20h. Entrée gratuite.

Muraille de Lugo

Fortification militaire de la province romaine de Gallaecia, sa construction daterait de 260, alors que Lucus Augusto (Lugo) était un centre de commerce et de communication important.

En très bon état de conservation, elle s’est intégrée au fil des siècles à l’urbanisation de la ville tout en gardant son aspect originel. Longue de 2266 mètres, elle a conservé 71 des 85 tours primaires. Le chemin de ronde qui la parcourt sur toute sa longueur est idéal pour admirer la ville.

Sur les dix portes qui la traversent, cinq sont d’origine romaine : Porta Miña, la plus ancienne donnant accès au fleuve Miño. Porta de Siantago donnait un accès privé de l’église alors que Porta Falsa était utilisait par la garnison. Porta Nova a été remplacée au XIXe.

Porta de San Pedro était la porte principale de la ville. Les cinq autres portes ont été construites fin XIXe et début XXe siècles.

Avec son parement de granite et de dalles d’ardoise et son intérieur rempli de mortier, la muraille romaine de Lugo a été jumelée en 2007 avec la Grande Muraille de Chine.

Musée Provincial de Lugo

Le musée provincial se trouve dans l’ancien couvent San Francisco. Au cloître, à la cuisine et au réfectoire en très bon état de conservation se sont rajoutées des salles plus récentes. Celles-ci exposent des pièces d’art sacré, d’archéologie, d’ethnographie, de céramique et de verre ou encore des sculptures et peintures. Une salle est spécialement dédiée à l’art galicien : céramique de Sargadelos, sculpture, peinture, orfèvrerie…une autre à des expositions temporaires.

Accès : Plaza de la Soledad.

Visite : du lundi au vendredi de 9h à 21h. Le samedi de 10h30 à 14h puis de 16h330 à 20h. Les dimanches et jours fériés de 11h à 14h. Entrée gratuite.

Casa de los Mosaicos

Au cœur de la vieille ville, la Maison des Mosaïques, montre les restes d’une ancienne maison romaine de fin IIIe siècle et début IVe. Son principal intérêt réside dans la mosaïque avec des motifs géométriques et figuratifs de l’antichambre et de la salle de réception. Cela vaut aussi la peine d’observer l’antique système de chauffage par air chaud sous l’une des salles à manger la demeure. Système de chauffage souterrain appelé hypocauste (hypocaustum dans l’Antiquité).

La visite s’achève par une projection audiovisuelle montrant ce que fut cette ‘domus’ à son origine ainsi que son évolution dans le développement de la ville.

Accès : Rúa Douto Castro, 20-22.

Visite : en hiver du jeudi au samedi de 11h30 à 13h30 puis de 17h à 19h. Le dimanche de 11h30 à 13h30. En été (mi-juin à mi-octobre) : du mardi au samedi de 11h à 130 puis de 16h à 19h30, le dimanche de 11h à 14h. Entrée gratuite.

Santa Eulalia de Bóveda

Probablement construit au IVe siècle, ce temple partiellement enfoui n’a été découvert qu’en 1926. Classé Monument national en 1931, ce site historique préroman, dont on ignore la fonction initiale, est un grand intérêt artistique et archéologique.

La façade de cet édifice rectangulaire est agrémentée d’une porte en arc à fer à cheval précédée d’un atrium à deux colonnes. À l’intérieur on trouve une piscine surmontée d’une voûte en berceau ornée de fresques.

On y accède en voiture ou en taxi par une route de campagne bordée de petits murets en pierre.

Accès : Santalla de Bovedá de Mera à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Lugo par les routes N-540, LU-232 et LU-P-2903.

Horaires : mi-septembre à mi-juin : du mardi au vendredi de 8h à 15h. Le samedi de 10h à 14h. Mi-juin à mi-septembre : du mardi a vendredi de 8h30 à 14h30, le samedi de 10h à 14h.

Fermé les dimanches, lundis et jours fériés toute l’année. Entrée gratuite.

Vilalba

Bourgade rurale, Vilalba est la ville principale de la région ‘A Terra Cha’, terres célèbres pour ses chapons, ses fromages de San Simón en forme de toupie et fumés, ses pâturages et son important cheptel bovin.

La bourgade est aussi à la croisée de plusieurs routes, le Chemin Nord de Compostelle y croisant l’ancien Chemin Royal de Betanzos et de La Corogne, tous empruntés traditionnellement par les pèlerins. Hébergé dans l’ancienne prison municipale, Rúa Doctor Domingo Goas, un petit musée de la préhistoire et de l’archéologie propose de mieux comprendre l’histoire de la région.

Des ruines de villages préhistoriques, des vestiges paléolithiques et des mégalithes témoignent de l’ancienneté de ce site qui fut aussi occupé par les Romains.

De l’imposant château médiéval des Comtes de Andrade à qui la cité était liée, il ne subsiste que le donjon transformé en Parador.

Vilalba se trouve à 35 km au nord de Lugo (routes N-VI et LU-541).

Portomarín

Sur la rive du río Miño, Portomarin est traversé par le Camino francés menant à Saint-Jacques de Compostelle.

Englouti en 1956 par les eaux du lac artificiel Belesear, l’ancien bourg de Portomarín a vu ses principaux édifices reconstruits, pour certains, pierre par pierre.

Parmi ces monuments sauvés : l’église de San Pedro, église romane du Xe siècle et l’impressionnante église-forteresse San Nicolás construite à la fin du XIIe siècle. Plusieurs anciens palais médiévaux ont aussi acquis une deuxième jeunesse sur la colline dominant la retenue d’eau provoquée par le barrage.

L’architecture urbaine traditionnelle donne des maisons de maçonnerie sèche en ardoise et d’abondantes caves typiques à cette région viticole. Cependant ce n’est pas le vin qui fait la renommée de Portomarín, mais l’eau-de-vie à laquelle est dédiée chaque année une fête : le ‘Festa da Augardente’ qui se déroule le dimanche de Pâques.

Situation : Portomarín est à 25 km au sud de Lugo par la route LU-612.

Sarria

Fondé par Alphonse X sous le nom de Vilanova de Sarriá, l’architecture de ce gros bourg a fortement été influencée par sa situation sur le Chemin français de Saint-Jacques.

Sarria est un exemple de cette architecture médiévale tant religieuse que civile et militaire. Parmi ces édifices : le château, le couvent de la Magdalena et les églises Santa Mariña et El Salvador. Plusieurs sites archéologiques et des vestiges de villages préhistoriques témoignent d’une occupation ancienne des lieux.
Sarria est à 25 km au sud-est de Lugo.

Viveiro

Viveiro, ville la plus importante de la région ‘A Mariña’, est lovée à l’embouchure du río Landro qui mêle ses eaux à l’océan en formant la plus grande ría de la mer Cantabrique, la ría de Viveiro.

C’est en allant à pied que se découvrent les vestiges des anciens remparts médiévaux érigés au XVIe siècle pour pallier aux attaques des pirates et protéger la ville des inondations.

Les processions de la Semaine sainte qui se déroulent dans la ville sont classées d’Intérêt touristique et l’église couvent de San Francisco Site historique.

La ría de Viveiro est parsemée de criques et de plages comme Area et Covas qui arborent le label Pavillon Bleu. Avec une flore et une faune unique, la ría est le rendez-vous de nombreux amateurs de plongée sous-marine.

Une trentaine d’épaves de navires, derniers témoins de la terrible bataille qui a eu lieu pendant la guerre d’indépendance espagnole, gisent au fond de cette magnifique ría.

Situation : 95 km au nord de Lugo. Routes : N-VI, LU-541, LU-861, LU-540.

Cervo

À quelques kilomètres à l’est de Viveiro, Cervo n’est pas seulement connu que pour ses criques, ses belles plages, chemins de randonnée et gîtes ruraux, mais pour les céramiques de Sargadelos. Véritable patrimoine culturel et institution galicienne fondée au début du XVIIIe siècle après la cessation des importations des faïences anglaises, la fabrique de céramique se trouve à 1,5 km de Cervo. On peut y acheter les objets qui y sont fabriqués et en visiter les ateliers.

Musée historique de Sargadelos : ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 14h puis de 15h30 à 18h, de la mi-juin à la mi-septembre : 10h30-14 h puis de 16h30 à 20h. Entrée gratuite.

Situation : 15 km à l’est de Viveiro par la route LU-862.

Lourenzá

Villanova de Lourenzá est nichée dans une ravissante vallée du nord-est de la province de Lugo dont les rivières et ruisseaux attirent de nombreux pêcheurs, notamment à Cazolga située à quelques kilomètres de la bourgade.

Village aux édifices baroques sur le Chemin de Compostelle, le Comte Don Osorio Gutiérrez, ‘’el Conde Santo’’, y fonda un monastère bénédictin en 969. La bâtisse monacale actuelle est une construction baroque spectaculaire conçue dans la première moitié du XVIIIe dont la façade servit d’ébauche à l’Obradoiro de la cathédrale de Saint-Jacques.

La chapelle de Valdaflores (XVIIIe) abrite un tombeau de marbre paléochrétien du VIe siècle que le Conde Santo ramena d’Aquitaine pour y reposer. La chapelle Nuestra Señora de Valdanera et l’impressionnant retable du monastère enrichissent cet héritage baroque alors que le Musée d’art sacré complète le potentiel culturel de Lourenza du village.

Situation : 70 km au nord-est de Lugo. Routes N-640, LU-122.



Booking.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Villes
La Corogne  
Pontevedra  
Saint Jacques de Compostelle  
Séjours
Barcelone  
Vol + Hôtel Explorer
Bilbao  
Vol + Hôtel Explorer
Madrid  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
Randonnées au pays basque et Pyrénées

Ici, entre France et Espagne, de splendides randonnées s’ouvrent à vous...

Explorer
Randonnées en Catalogne

Suivez les sentiers de Catalogne avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Scroll Up