León

León, ville historique sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

Tour à tour capitale au Moyen Âge, étape importante sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle à la croisée du Camino francés et du Camino Real, León est traversée par le río Bernesga qui sépare la vieille ville historique des quartiers plus modernes de la rive occidentale.

Bijou de l’art roman espagnol, la cathédrale Santa Maria de León, populairement appelée ‘’Pulchra Leonina’’ – la belle lionne fut bâtie sur les restes d’un campement romain du IIe siècle. Aussi importante pour la ville : la basilique, collégiale royale, San Isidoro qui constitue un des plus bels ensemble de l’art roman espagnol.

La Semaine sainte de León

Parmi les manifestations traditionnelles, les processions de la Semaine sainte de León attirent toujours un important public.

Dans la ville, cette tradition remonte au XVe siècle. Il s’y déroule un défilé d’images créées il y a plusieurs siècles dans les ateliers d’artistes baroques. Les confréries de la ville organisent des processions, des rondes lyriques et un lâcher de pigeons le matin du dernier dimanche.

Les processions, dont celle de la Vierge del Camino, la plus recherchée, parcourent les rues. Parmi les autres, il faut citer : la procession du Cristo de la Injurias, de Los Pasos, de la Passion ou encore de la Ronda.

Durant toute la nuit du jeudi saint, les cofrades, les membres des confréries, annoncent à grand renfort de cloches, de tambourins ou de cornets le départ du cortège qui aura lieu le vendredi matin dès 7h30.

Visite et monuments de León

Le Barrio Húmedo

Situé dans les rues autour de Calle Ancha, entre la Plaza Mayor et la cathédrale, Húmedo, ainsi nommé pour la quantité de liquide bue dans ses bars, Le Bario Húmedo est un des quartiers les plus animés du centre médiéval de León.

Renommé pour les nombreux bars à tapas, tavernes et restaurants logés dans les petites rues de la ville historique, c’est là que se découvre le meilleur de la gastronomie locale.

El cocido maragato, le pot-au-feu du León ou encore cuisses de grenouilles, le ris de veau et les mantecadas de Astorga, un dessert à base de sucre, de farine et d’œufs s’y dégustent avec des vins d’origine contrôlée El Bierzo.

Articulées autour de la ‘place des boutiques’, la place San Martin, les rues de ce quartier portent le nom des artisans qui y tenaient boutique autrefois, cordonniers, bijoutiers, orfèvres…

Les remparts romains

Construite en terre et en galets au premier siècle avant J.-C, l’enceinte originelle, jalonnée de plusieurs édifices, a été restaurée par les rois du royaume de León aux XIe et XIIIe siècles pour y percer de nouvelles portes. On peut encore remarquer sur certains tronçons des remparts de nombreuses et grandes pierres de taille ainsi que des vestiges de matériaux primitifs.

La partie que nous visitons de ces remparts commence à la Tour el Ponces pour finir à la tour San Isidoro, en passant à proximité de la porte du château.

Musée de León

Plaza San Domingo, 8.

Le Musée de León est scindé en deux locaux : son siège est situé dans le bâtiment ‘’ Pallares ‘’ alors que son deuxième local, en ville et siège historique, est situé dans le couvent San Marcos. Une autre annexe, un site archéologique est excentré à quelques kilomètres de la ville dans la villa romaine de Navatereja à Villaquilambre.

Le musée raconte à travers plusieurs expositions les étapes historiques des activités humaines dans le León depuis le paléolithique jusqu’à l’époque moderne.

Horaires : du mardi au samedi de 10h à 14h puis de 16h à 19h (17h-20 h les après-midis de juillet à septembre), les dimanches et jours fériés de 10h à 14. Entrée : 1 €.

La Cathédrale de León

Plaza Regla

Ordoño II la fit construire au Xe siècle à l’emplacement de son palais royal en remerciement de sa victoire sur les musulmans à bataille de San Esteban de Gomez. Restaurée à plusieurs reprises, de nombreux et célèbres architectes ont pris part à son édification.

Déclarée d’intérêt culturel en 1844, elle est surtout connue pour ses vitraux dont la plupart datent des XIIIe et XIVe siècles sur une surface de 1 765 m².

Entrée : 6 €, tarif réduit : 5 €.

Musée de la Cathédrale

Plaza Regla

Le musée nous présente des pièces appartenant à toutes les étapes de l’histoire de l’art, allant de la préhistoire au XXe siècle. Il y est exposé entre autres, une magnifique collection de 60 sculptures des XIIe et XIIIe siècles, des triptyques flamands et castillans, des codex ainsi qu’une bible du Xe.

Horaires : du lundi au samedi de 9h30 à 13h30 et de 16h à 19h, jusqu’à 20h de juin à septembre. Entrée : 5 €, tarif réduit : 3,50 €.

Collégiale Royale San Isidoro de León

Plaza de San Isdoro, 4.

Témoignage de l’art roman espagnol, la Collégiale a été fondée sur les vestiges d’une église consacrée à Saint-Jean-Baptiste qui fut démolie par les musulmans en 988 puis reconstruite par Alphonse V de León.

Un nouveau temple qui devint célèbre pour y héberger les reliques de Saint Isidore et Saint Vincent, fut construit sur ordre de Ferdinand 1er. Originellement de style préroman asturien, la collégiale devint par la suite entièrement roman puis gothique.

Entrée : 5 €, tarif réduit : 4 €.

L’Hostal San Marcos

Bâti au XIe siècle par Doña Sancha, l’épouse du roi Ferdinand 1er de Castille, l’Hostal San Marcos servait d’hôpital et de lieu de repos pour les pèlerins.

Considéré comme un des plus importants de la Renaissance espagnole, l’Hostal devint aussi la maison mère des chevaliers de l’Ordre de Santiago, moines chevaliers protecteurs des pèlerins sur le Chemin de Saint-Jacques. Il est maintenant devenu un hôtel luxueux abritant un musée et une église.

Astorga

40 km à l’ouest de León.

La position d’Astorga au carrefour de la Ruta de la Plata, la route de l’argent, et du Chemin de Compostelle a conféré à la ville un riche patrimoine médiéval. Enceinte fortifiée, églises, couvents et hôpitaux invitent les visiteurs à se plonger dans ce passé historique.

Dans la vieille ville, le palais épiscopal conçu par l’architecte Antonio Gaudi est un chef-d’œuvre néogothique d’art moderne. D’origine romaine, elle s’appelait Asturica Augustea, Astorga propose de nombreux vestiges datant de cette époque : des parties d’une basilique, des thermes, des tronçons d’égout, des villas…

L’Hôtel de Ville, baroque du XVIIe siècle, la Plaza Mayor, les jardins de la synagogue, le parc d’Aljibe ou le musée du chocolat sont autant de lieux à visiter.

La Bañeza

50 km au sud de León.

Sur la Via del Plata et les terres irriguées par le río Órbigo, La Bañeza s’est développée autour de son marché hebdomadaire connu dans l’ensemble du León, jusqu’en Galice et en Estrémadure.

Ce marché accueille tous les samedis 200 stands proposant des produits agricoles et de l’artisanat ainsi que de nombreuses foires tout au long de l’année.
L’édifice religieux le plus important de La Bañeza est l’église Santa Maria avec sa tour et son retable, une œuvre Renaissance du sculpteur Francisco de Rivera.

Pour la gastronomie, ne pas oublier d’y déguster le vin de la région appelé ‘Tierras de León’ , accompagné des spécialités locales comme les cuisses de grenouilles avec des haricots de La Bañeza.

Compludo

70 km à l’ouest de León.

Les origines de Compludo remontent au VIIe lorsque Fructuoso de Braga fonda son premier monastère. On y trouve l’église de San Justo y San Pastor du XVIe avec un beau retable et surtout un forge du Moyen-âge, la Herrería, à laquelle on accède par un chemin bordé d’une rivière. Cette forge, la seule de ce type encore en fonctionnement dans la région, a été classée Monument national en 1968.

Ponferrada

100 km à l’ouest de León.

Dominée par le château construit par les templiers à la fin du XIIe siècle, Ponferrada, capitale de la région du Bierzo, est une des grandes étapes du Chemin de Compostelle sur les rives du río Sil.

D’origine romaine, la ville se développa au XIe siècle avec l’essor du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle. Sa forteresse médiévale qui surplombe la rivière et la ville a été bâtie à la fin du XIIe siècle, un pont-levis enjambant un large fossé défensif en permet l’accès sud et sa façade est flanquée de deux tours imposantes reliées entre elles.

La basilique de la Encina, l’Hospital de la Reina de style Renaissance ou l’église baroque de San Andrés sont avec le Musée del Bierzo les visites à ne pas manquer pour appréhender cette cité ancienne.

Carucedo

Classé au patrimoine de l’UNESCO en 1997, le milieu naturel de Carucedo, fruit de l’ingénierie romaine qui exploita les gisements d’or de la région, est la première étape pour accéder aux Médulas. Pour cela, un complexe système de canalisations ramenait l’eau des montagnes d’Aquilanos situées à une quinzaine de kilomètres.

Une fois qu’ils avaient inondé les galeries creusées, les Romains attendaient que la montagne s’écroule. Effritée, la montagne glissait vers d’immenses lavoirs devenus maintenant des lacs comme celui de Pozo Sumido ou Lago Redondo.

De cette extraction qui a offert ces paysages ocre desquels ressort le vert de la végétation, les romains ont lavé deux cent quarante millions de mètres cubes de terre dans lesquels ont été prélevées près de 8 tonnes d’or.

Las Médulas

125 km au sud-ouest de León.

Les paysages de Las Médulas, situés à 25 km de Ponferrada, sont un des grands attraits touristiques de la région du Bierzo.

Site unique au monde, la mine d’or qui a tant modifié l’aspect de Las Médulas, était la plus importante de l’Empire romain. En effet, ces montagnes de terre ocre ont été creusées et modelées durant deux siècles sous l’action d’un gigantesque système de canalisations sophistiqué qui utilisait la force de l’eau à travers tunnels et galeries.

Des chemins balisés, praticables à pied, à cheval ou à VTT, permettent de découvrir ces sites d’extraction, le lac Carucedo, les vestiges de villages miniers romains ou encore des castros astures, d’anciens villages celtes fortifiés.

Villaranca del Bierzo

100 km à l’ouest de León.

À quelques kilomètres de la Galice, Villafranca del Bierzo est la dernière étape importante du Chemin de Compostelle de la province de León.
La zone de ce centre touristique incontournable est formée par la plaza Mayor, la Calle del Agua. Il s’y voit des manoirs dont un de type mauresque date du XVe siècle, quelques palais et le couvent des Agustinas Recoletas.

À une certaine époque, les pèlerins qui ne pouvaient poursuivre pour des raisons de santé leur route vers Compostelle bénéficiaient de leur indulgence sous la porte du Pardon de l’église romane Santiago (XIIe siècle) qui se dresse à l’entrée de la ville.

Sahagún

55 km au sud-est de León.

D’origine romaine, cette bourgade d’à peine 3000 habitants est une étape intéressante du Chemin de Compostelle au carrefour du Chemin français et celui de Madrid.

Juchée sur un monticule dont le centre est la Plaza Mayor, Sahagún propose de belles maisons en briques aux structures de bois ou en pisé. Parmi son patrimoine, il convient de souligner le monastère de San Benito el Real, les églises de San Tirso et de San Lorenzo, le couvent des Bénédictines reconverti en musée de la ville, ainsi que le Sanctuaire de la Pèlerine excentré à quelques kilomètres du centre.



Booking.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Villes
Salamanque  
Burgos  
Ségovie  
Séjours
Madrid  
Vol + Hôtel Explorer
Saint Sebastien  
Vol + Hôtel Explorer
Bilbao  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
Randonnées au pays basque et Pyrénées

Ici, entre France et Espagne, de splendides randonnées s’ouvrent à vous...

Explorer
Randonnées en Catalogne

Suivez les sentiers de Catalogne avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Scroll Up