Vallée du Drâa

De la riche vallée du Drâa au désert Chegaga

La vallée du Drâa est une longue palmeraie aux villages et kasbahs d’antan s’étalant d’Agdz à Mhamid, en passant par Zagora, sur près de 200 kilomètres.

Parcourir la vallée du Drâa

Cette visite commence au ksar de Tamnougalt, niché à 6 km d’Agdz, dans une oasis verdoyante. C’est un sentiment intense que de déambuler entre ces ruelles intactes et porches ouvragés, nous offrant cette architecture traditionnelle en pisé ainsi que son vieux mellah tombé en désuétude, ultime empreinte de la population juive qui a tant laissé de son héritage dans ces terres du passé.

Le cours du Drâa nous mène ensuite à Tansikht, petite ville d’où l’on peut choisir de bifurquer vers l’est et la traversée par le sud du Jbel Sagho jusqu’ à Rissani et le Tafilalet. Aussi, de Tanskhit à Zagora, on peut quitter la fraîcheur de la palmeraie pour une route plus rocailleuse et désertique, mais magnifique, en empruntant le défilé d’Azlag, jouxtant le Jbel Zeroual. Paysages minéraux extraordinaires préfigurant déjà ceux lunaires du Sagho.

Sinon, privilégiez les berges accueillantes du Drâa et le ksar Tissergate à quelques kilomètres au nord de Zagora. Il héberge le Musée des Arts et Traditions du Drâa. Logé dans une magnifique kasbah, ce musée présente une très belle et complète collection d’objets, ustensiles et outils divers, vêtements, bijoux, racontant ce que fut la vie simple des cultivateurs berbères de la vallée.

Puis, Zagora, capitale de cette longue vallée située au pied du Jbel du même nom. C’est la dernière grande halte vers le Sud saharien. Le mythique panneau : Tombouctou 52 jours à la sortie de Zagora en témoigne. Néanmoins, depuis Zagora s’organisent de nombreuses excursions chamelières ou bivouacs vers le Jbel Bani ou en direction de M’Hamid vers les dunes de Tinfou ou l’erg Lehoudi. Aventures fructueuses donnant un avant-goût saharien, avec musique berbère et ciel amplement constellé d’étoiles.

Séparé de Zagora par le fleuve, le douar d’Amzrou reste un témoin du cosmopolitisme de la vallée avec son vieux mellah juif, dédale de ruelles étroites enjambé de passages couverts et ceint d’imposants remparts rappelant le temps passé.

Nonchalamment, le débit de l’oued Drâa nous emmène à Tamegroute. Ce douar abrite la célèbre Zaouia Naciri. Cette école coranique fondée au VIIe siècle par Sidi Mohammed Bennaceur, garde à l’intérieur de ses murs en pisé une très ancienne bibliothèque contenant de nombreux ouvrages centenaires, d’histoire de médecine et vieux corans enluminés.

Enfin c’est l’arrivée à Mhamid, au seuil du désert, de l’erg Chegaga et de la frontière algérienne. Le débit du Drâa qui passe par l’oasis de Nesrate s’essouffle. Les différents ergs parcourus sont comme un appel au sud profond et préfigurent déjà le grand mythe de l’aventure saharienne.

Oued Drâa

L’oued Drâa est considéré comme étant le plus long fleuve marocain. Prenant sa source dans le Haut Atlas, il s’écoule péniblement sur la fin de son parcours jusqu’à son embouchure au Cap Drâa à côté de Tan-Tan.

Le manque endémique de précipitations au sud Maroc fait qu’à partir du lac desséché de l’Iriki il a du mal à frayer son lit dans ces zones désertiques et arides. Certains écrits datant de l’époque romaine mentionnent que ses rives étaient autrefois peuplées de crocodiles.

Après sa sortie du lac formé par le barrage El Mansour Addahbi, le Drâa débouche un petit peu au sud de la bourgade d’Agdz. À partir de là, ses eaux arrivent à irriguer la longue et étroite vallée, bordée par le Jbel Bani et le Sagho, qu’il forme jusqu’à Mhamid, aux portes du désert saharien, où son débit devient fantomatique.

Depuis Rebat, au pied du Jbel Kissane jusqu’à Tamegroute, son cours parvient à couvrir de ses bienfaits cette belle vallée du Drâa, ses petites oasis cultivées où cultures maraîchères et céréalières foisonnent parmi de nombreuses variétés d’oiseaux. Sa descente jusqu’à Mhamid est une succession de palmeraies toutes aussi magnifiques les unes que les autres.

Auréolées de kasbahs et vieux ksour, elles racontent à travers leur architecture typique, l’histoire du Sud marocain et des populations diverses y ayant séjourné.

Le long du Drâa

De Ouarzazate à Agdz, la route traverse un paysage aride essentiellement minéral et franchit le col « Tizi-n-Tiniffift » à plus de 1600 m d’altitude. D’Agdz, c’est le paysage somptueux de l’immense oasis né du fleuve Drâa qui commence.

Surnommée la vallée des mille kasbahs, la merveilleuse palmeraie du Drâa offre pour les amateurs une grande variété de vieilles kasbahs et ksour centenaires en pisé. Ces édifices majestueux, défiant le temps, font partie des trésors du patrimoine architectural marocain.

La route suit désormais la vallée, réservant quelques points de vue sur l’oued Drâa bordé de lauriers roses, de palmeraies, et les nombreux ksour qui se succèdent d’Agdz à Mhamid; leurs silhouettes se fondent admirablement dans ce magnifique paysage.

Visite des Ksour et des Kasbahs

Le vieux ksar de Tamnougalt, à 6 km d’Agdz, niché dans une oasis verdoyante avec ses ruelles intactes et ses porches merveilleusement travaillés, nous livre délicieusement cette admirable architecture en pisé traditionnelle au Sud marocain.

Le Musée des Arts et Traditions du Drâa, au village de Tissegarte, à 10km au nord de Zagora, est logé dans une magnifique et ancienne kasbah, une très belle et complète exposition d’objets et ustensiles divers, outils, vêtements, bijoux, explique ce que fut la vie simple des cultivateurs berbères habitant la vallée. Sur le même thème le musée ‘Big House’ à Ouled Driss, non loin de Mhamid, dans une kasbah plusieurs fois centenaire.

Route parallèle

Relier Tansikth à Zagora en empruntant les pistes du jbel Bou Seroual est une excursion magnifique à effectuer en 4×4. De splendides paysages à découvrir entre verdure de la palmeraie, le défilé d’Azlag et la rigueur rocailleuse et désertique, avec en toile de fond le panorama splendide du Bou Seroual.

Tamegroute

La petite ville de Tamegroute, au sud de Zagora, abrite la célèbre zaouïa Naciri, fondée au XIIe siècle, par Sidi Mohamed Benaceur.

Lieu sacré de pèlerinages en hommage au saint homme enterré dans un marabout derrière lequel se cache une importante bibliothèque contenant des milliers de vieux volumes d’histoire, de médecine, d’essaies religieux. Mais Tamegroute est reconnu dans l’ensemble du Maroc par la fabrication de poteries d’un vert particulier.

De Zagora à Mhamid

De Zagora à Mhamid, le désert commence à se faire sentir, les plaines arides suivent la route la couvrant souvent d’un sable fin. À Mhamid, c’est la fin de la route asphaltée, laissant place aux pistes qui sillonnent cette immensité aride en direction du désert : l’erg Chegaga, et de magnifiques lieux reculés.

Les Zaouïas

Une passe au nord par l’oasis de la Zaouia Sidi Abd en Nebi où l’on peut admirer un ancien marabout, l’autre passe plus au sud longe la dépression elle-même dans un panorama fantastique.

Les oasis de la Zaouia Sidi Abd en Nebi et l’oasis sacrée Abd ed Rahmane sont des havres de fraîcheur à ne pas manquer sur ces pistes magnifiques reliant Mhamid à Foum Zguid.

Au désert Chegaga

Les excursions possibles au sein de la vallée du Drâa, nous font partir à la recherche de fossiles et météorites, d’emprunter les sentiers sinueux de l’immense palmeraie, de visiter les ksour historiques ou de partir plus au sud bivouaquer dans les dunes de l’erg Chegaga.

La randonnée pédestre ou les vélos et VTT peuvent être des moyens afin de profiter d’une fraîcheur certaine et bienvenue pour partir à la découverte des richesses de cette belle vallée.

Un autre moyen, de façon naturelle, d’appréhender la palmeraie, les lieux proches comme les jbels environnants est une marche avec mule ou à dos d’âne. Plus au sud, aux ergs Chegega, Lehoudi … la randonnée chamelière accompagnée du bivouac dans une nature aux paysages merveilleux.

En piste pour Merzouga

De Tansikht, à 30 km avant Zagora une route rejoint le Tafilalet et les dunes de Merzouga. Elle longe l’Anti-Atlas, traversant les villages de Nkob avec ses 45 kasbahs et Tazzarine capitale marocaine du henné.

DUNES ET DÉSERT

L’erg Chegaga situé à 60 km de Mhamid. Ce grand erg est long de plusieurs dizaines de km pour 15 de largeur. Pour s’y rendre, il est nécessaire de louer un 4×4 avec un guide connaissant bien la région ou bien pour les plus intrépides à dos de dromadaires.
L’idéal, y bivouaquer de nuit pour y admirer les magnifiques couchers et levers du soleil sur ces dunes exceptionnelles où l’on peut aussi pratiquer les bains de sable.

L’erg Lehoudi ou l’erg des juifs à une dizaine de km de Mhamid est conçu naturellement comme un cordon dunaire. Ses formes changent continuellement au gré des forts vents sahariens. À l’instar de l’erg Chegaga, des bivouacs peuvent y être organisés après une promenade chamelière.

La dépression de l’Iriki proche du Djbel Bani sur la piste menant à Foum Zguig est un endroit magique. C’est dans ce lac asséché que l’oued Drâa voit sa course souvent interrompue par un manque de précipitations endémique. L’Iiriki est un endroit presque vierge de touristes où se succèdent de magnifiques paysages variés, entrecoupés d’erg et d’oasis verdoyants. Elle est entourée de deux pistes reliant Foum Zguig, ces pistes se séparant à la source sacrée Abd ed Rahmane.

Oasis et les sentiers montagneux

Le proche jbel Sagho promet de belles randonnées. L’axe routier reliant depuis Tansikht, au sud d’Agdz le Tafilalet permet la découverte, dans de magnifiques paysages et plateaux lunaires, de petites palmeraies parsemant cet itinéraire, à l’instar de Nkob ou Tazzarine.

Depuis Tagounite, au nord de Mhamid, des pistes hors sentiers battus conduisent vers de petites oasis oubliées, tel Nesrate et d’autres dans le jbel Tadrart.

Les pistes partant de Zagora vers le jbel Bani sont propices pour la découverte de petits villages traditionnels berbères, peu fréquentés par le tourisme, des lieux conviviaux pour aller à la rencontre des habitants de ce merveilleux massif.

Aux départs de Marrakech ou Agadir

Trajets dans la vallée du Drâa

De Ouarzazate, la N9, bonne route asphaltée, plonge au sud dans la vallée du Drâa. Il faut compter de 3 à 4 heures pour rejoindre Zagora en voiture. Avec un 4×4, possibilité d’emprunter la piste parallèle à la route de l’autre côté de la palmeraie joignant Tamnougalte à Zagora, les paysages et les vues y sont spectaculaires.

Stations-service et garages

À partir d’Agdz il y a des stations-service environ tous les 50 km ainsi qu’aux entrées et sorties d’agglomérations. Pas de problème pour trouver un garage dans la vallée, ils sont suffisamment nombreux tout le long de la route.

Banques et services dans la vallée du Drâa

Toutes les banques disposant de distributeurs sont représentées à Agdz et Zagora. Ailleurs il est plutôt rare d’en trouver, notamment à Mhamid où aucune d’entre elles n’est présente.

Hôtels et maisons d’hôtes

Il est conseillé de faire une halte dans la vallée du Drâa, que ce soit à Agdz, Zagora, Tamegroute ou Mhamid. Les hébergements, souvent charmants, assurent un dépaysement et sont des bases idéales de départs pour des randonnées aux alentours ou pour partir à l’assaut et à la découverte du désert.

Bains de sable, un remède aux rhumatismes

Dans les ergs aux abords de Mhamid, les bains de sable sont très prisés pour lutter contre les rhumatismes, mais aussi conseillés pour la peau, les douleurs musculaires, la circulation sanguine, les douleurs et autres maladies articulaires. Bains pratiqués généralement en juin/juillet, le corps enterré dans le sable chaud avec la tête à l’ombre.

Jours de souks dans la vallée du Drâa

Agdz : jeudi – Tin Zoulin : lundi – Zagora : dimanche et mercredi – Tamegroute : le samedi – Tagounit : jeudi et dimanche – Mhamid : lundi – …

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
VOIR AUSSI
Agdz  
Zagora  
Mhamid  
Hotels
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Dar Amazir

Agdz – À partir de 50 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Dar Qamar

Agdz – À partir de 62 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Lodge Hara Oasis

Agdz – À partir de 70 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Ecolodge Bab El Oued

Agdz – À partir de 75 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Riad Kasbah Azul

Agdz – À partir de 85 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Riad Soleil du Monde

Zagora – À partir de 35 €

Séjours
Marrakech  
Vol + Hôtel Explorer
Essaouira  
Vol + Hôtel Explorer
Agadir  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
 
Circuits dans le désert

À pied ou à dromadaire, partez à la découverte du désert marocain…

Explorer
 
Randonnées en montagne

Les sentiers de l’Atlas offrent d’extraordinaires paysages et cultures…

Explorer
 
Autotours

En voiture de location, parcourez les routes marocaines avec votre road book…

Explorer
 
Voyages organisés

Laissez-vous guider avec notre sélection de voyages organisés au Maroc…

Explorer