La Palma

Visiter La Palma, île des Canaries

La Palma, située entre les îles de Tenerife et La Gomera, est la plus boisée et la plus humide des Canaries, les pluies y sont concentrées à l’automne et l’hiver.

Montagneuse, l’île est composée de trois volcans. Au nord, dans le Parc National la Caldeira de Taburiente, le Roque de los Muchachos , accessible par un des multiples sentiers du réseau de chemins de randonnée, culmine à 2426 mètres d’altitude. Renommés pour ses qualités d’observation des étoiles, de nombreux observatoires télescopiques y sont installés.

Si à l’ouest, Los Llanos de Aridane est la ville la plus peuplée de l’île, Santa Cruz de La Palma, sur la côte orientale, en est la capitale administrative.

Le vieux quartier historique de Santa Cruz, fait de rues pavées bordées de maisons colorées à la fière allure coloniale ou les salines aux couleurs contrastées de Fuencaliente, comptent parmi les lieux incontournables.

Extraordinaire, la forêt primitive de Los Tilos, faite d’une jungle touffue elle a été déclarée réserve de la biosphère en 2002. Des sentiers de randonnées traversent cette forêt de laurasilva jusqu’aux sources de Marcos y Cordero.

Quant à Port Naos, sa plage de sable noir, bordée d’une promenade, est une des plus convoitées de La Palma, ses eaux claires attirent de nombreux plongeurs.

L’ile est accessible par ferries depuis Cadix, Los Cristianos sur Tenerife, Santa Cruz de Tenerife et Arrecife sur Lanzarote. Des liaisons aériennes sont assurées depuis l’aéroport situé à 7 km de Santa Cruz de La Palma.

Santa Cruz de la Palma

Fondée en 1493 dans l’est de l’île par Alonzo Fernández de Lugo sous le nom de Villa de Apurón, Santa Cruz devint vite un port important sur la route des Amériques. De cette époque Santa Cruz garde un vaste patrimoine historique arborant de nombreux édifices religieux riches, des maisons anciennes de style colonial aux magnifiques balcons en bois façonné bordant des rues pavées.

Classé bien d’intérêt culturel et site historique et artistique, la ville s’organise autour de la Calle O’Daly, l’artère principale qui s’étire du nord au sud et où se concentrent une grande partie des commerces, d’anciens palais, des places et des veilles demeures seigneuriales.

Parmi les places de la ville, la Plaza de España reste le lieu de rencontre favori des habitants se Santa Cruz. C’est là aussi que se dressent l’Hôtel de Ville et l’église El Salvador.

Los Llanos de Aridane

Située à l’ouest de l’île au milieu de terres agricoles, Los Llanos de Aridane en est la ville la plus peuplée. Connue pour ses plages de Puerto Naos et Charco Verde, son noyau urbain comporte des éléments intéressants dont l’église Nuestra Señora de los Remedios qui abrite une image de la Vierge du XVIe siècle.

La ville abrite aussi des musées dont celui d’Art sacré qui expose une collection d’objets liturgiques et le Museo en la Calle, projet incluant des peintures murales d’art contemporain réalisées sur des façades du centre-ville. Construit au XVIe siècle, le sanctuaire de Las Angustias se trouve à l’embouchure du ravin éponyme.
Accès : depuis Santa Cruz la route LP-3 qui traverse La Palma d’est en ouest.

Puerto Naos

Station balnéaire de la côte ouest située quelques kilomètres au sud de Los Llanos, Puerto Naos, entourée de petites bananeraies, propose mer et farniente sur sa plage de sable noir tout en dégustant des calmars, produit phare de la pêche locale, sur une des nombreuses terrasses bordant son front de mer.

Lieux de villégiature et de repos d’une clientèle canarienne, on y pratique aussi bien la plongée sous-marine que le parapente. On s’y rend depuis Los Llanos en empruntant la route LP-213.

Parc National de la Caldera de Taburiente

Situé au cœur de l’île, le parc du Chaudron de Taburiente est une cuvette de 8 km de diamètre et d’un et demi de profondeur recouverte de vastes forêts de pins canariens et lacérée par de profonds ravins. Cette réserve de la biosphère est l’attraction majeure de l’île de La Palma.

En lui-même le parc offre de nombreuses activités : randonnées sur un des nombreux sentiers qui le sillonnent, baignades sous des cascades, observation des étoiles ou tout simplement de ces magnifiques panoramas depuis le belvédère de La Cumbrecita. Pour rejoindre le parc national du Caldera, emprunter la route LP-4 depuis Santa Cruz, la LP-1 de puis Los Llanos.

Forêt primitive de Los Tilos.

Aire récréative et Centre des visiteurs de Los Tilos.

La forêt de Los Tilos, la forêt des tilleuls, abrite une des plus importantes laurisylves des Canaries. Dans cette jungle à la végétation primaire très dense, nuages et hauts arbres se tutoient et prolifèrent depuis des millions d’années.

La forêt de los Tilos, réserve de biosphère depuis 2002, se situe au nord-est de La Palma, à 24 km de Santa Cruz à côté de la bourgade de Los Sauces où se trouve un centre d’accueil des visiteurs. C’est là que la route s’achève. Le centre des visiteurs dispose de quatre salles d’expositions à thèmes et d’une audiovisuelle ainsi que d’une cafétéria. Plusieurs sentiers parcourent la forêt dont un qui monte jusqu’aux sources de Marcos y Cordero.

Ouverture du centre : tous les jours de 9h à 17h. Accès : depuis Santa Cruz par la LP-1 jusqu’à l’embranchement de Puente de los Tilos puis par la LP-31 et LP-105.

Parcours des volcans. Parc naturel de Cumbre Vieja

Le parcours des volcans est un grand chemin de randonnée balisé et aménagé qui traverse le parc de Cumbre par ce qui était autrefois une voie de communication entre les localités d’El Paso, Mazo et Fuencaliente au sud de l’île.

Sur environ 17 kilomètres, l’altitude varie de 725mètres à Fuencaliente jusqu’à 1932 mètres au sommet de la crête la plus élevée. Entre pins canariens et millepertuis à fleurs jaunes, l’on y découvre les deux versants de l’île ainsi qu’une flore endémique et de nombreuses espèces animales.

Accès : par la route LP-2 qui relie Santa Cruz à Los Llanos de Aridane en longeant tout le littoral sud de La Palma.

Salines de Fuentecaliente

Entre le noir de la terre volcanique, le bleu de l’océan, la couleur rose des cristallisoirs, le sel apporte sa touche blanche dans ce lieu hors du commun où se mélangent l’eau la terre et le ciel. Les salines, situées l’extrémité sud de l’île sont classées Site d’intérêt scientifique pour les oiseaux migrateurs qu’elles accueillent et sont aussi un des lieux les plus visités de La Palma.

Accès : par la route LP-2 qui relie Santa Cruz à Los Llanos en longeant tout le littoral sud de La Palma puis en empruntant la pittoresque LP-207.

El Paso

El Paso qui est à la fois la plus grande commune de l’île et la seule à ne pas avoir de littoral se trouve au centre de La Palma. Elle englobe une partie des parcs de La Caldera et de la Cumbre Vieja sur son territoire. Terre d’amandiers, ElPaso est entourée de sites naturels et archéologiques de premier ordre : les coulées de lave de San Juan, le pic Bejenado, le belvédère de la Cumbrecita….

Parmi ceux-ci le plus insolite et spectaculaire : le phénomène de nuages formés par une cascade tout au long de Cumbre Nueva. Moins spectaculaire, mais traditionnel, l’artisanat séculaire de la production de soie à qui par ailleurs un musée est consacré à El Paso dont la commune est le berceau.

Accès par la route LP-103 qui traverse l’île d’est en ouest pour relier Santa Cruz à LosLlanos.



Booking.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
VOIR AUSSI
Grande Canarie  
Lanzarote  
Tenerife  
La Gomera  
Fuerteventura  
La Palma  
Articles
Histoire et culture
Scroll Up