Costa de Cantabria

Voyage dans La costa de Cantabria

Le long des 220 kilomètres du littoral de la Costa de Cantabria, ce sont près de 90 plages, urbaines ou sauvages, entourées d’une campagne splendide et très verdoyante, qui nous invitent à côtoyer l’Atlantique.

Entre Santander et Bilbao, Laredo est nichée au fond de la baie de Santoña en bordure de la ría de Treto. Une de ses deux plages, La Salvé, est l’une des plus vastes de Cantabrie, car elle s’étend sur 5 km. La vieille ville de Laredo dont l’implantation remonte au Moyen Âge a été classée site historique en 1970.

Longue de plus d’un kilomètre, la plage urbaine El Sardinero à Santander est peut-être la plus renommée de la côte. Urbaine, la plage est séparée de la ville par les tamarins des Jardins de Piquío.

Recherchée par les surfeurs pour ses vagues et ses eaux chaudes, la plage Los Locos, située à quelques kilomètres à l’ouest de Santander, est entourée de falaises.

Cependant, le spot de Cantabrie demeure Ribamontán al Mar. Avec des plages, et boutiques entièrement dédiées au surf, situées de l’autre côté de la baie et de l’estuaire del Mierra, à 9 km à l’est de Santander.

Castro Urdiales

Ancien village de pêcheurs aux origines médiévales, Castro Urdiales est renommé pour les deux plages voisines de Brazomar et d’Urdiales.

Au-delà du port s’étend une belle plage abritée au fond d’une baie : la plage d’Ostende.

Dominant le port et la ville, l’église Santa Maria qui date du XIIIe siècle, est un modèle du style gothique cantabrique. Tout à côté, faisant face au golfe de Gascogne, se découvre le vieux château templier Santa Ana flanqué d’un phare.

Oriñón

Situé à une douzaine de kilomètres à l’ouest de Castro Urdiales, dont il dépend, le petit village d’Oriñón offre un spot de surf réputé de la côte Cantabrique.

La situation de la plage d’Oriñón, près de deux kilomètres de sable fin, à l’embouchure du rio Agüera, permet également la pratique du canoë-kayak.

À deux kilomètres, de l’autre côté de la Punta Sonabia O Cabon Cebollero, nous découvrons la petite plage de Sonabia et le mirador de Punta Pilota. Celui-ci offre un panorama exceptionnel sur le golfe de Gascogne et l’arrière-pays bordé de falaises.

Laredo

Blotti au fond d’une baie voisinant avec l’estuaire du rio de Treto, Laredo propose une des plus belles plages de la mer Cantabrique. C’est avec près de 5 km de sable, que la plage La Salvé s’étend depuis le port jusqu’au Puntal del Pasaje, dédié au naturisme.

Plusieurs campings et centres d’équitation sont installés dans l’espace naturel compris entre le village et l’estuaire de Treto.

Parc Naturel Marismas de Santoña, Victoria et Joyel

Le parc des marais de Santoña ,vaste zone humide de très grande importance écologique, s’étend sur presque 7 000 hectares à une quarantaine de kilomètres à l’ouest de Santander.

Articulés autour de la ria du rio El Treto, les marais de Santoña sont formés par l’embouchure des rios Asón et Clarin, ainsi que par l’écoulement de divers petits cours d’eau et canaux.

Au nord du parc, près de la côte, les bois, taillis et prés cèdent la place à un paysage de dunes et de plages.

Différents sentiers de randonnée, et plusieurs postes d’observation permettent la découverte des lieux et des oiseaux qui les fréquentent.

Santoña

Ville maritime, dont l’activité principale réside dans les conserveries et la commercialisation du thon et des anchois, Santoña est située à l’entrée de baie de Santoña et de la ria del Treto, à l’abri de la péninsule d’El Dueso.

En bordure du centre-ville, longue promenade maritime, le Paseo Pereda longe la plage de Santoña sur 1 km.

Au nord de la cité, au-delà du canal de Boó, encadrée de montagnes, la plage de Berria s’étend sur 2 km au pied du mont Brusco. Le volley-ball et le surf y sont particulièrement pratiqués.

À l’ouest de la ville, le pont enjambant le canal de Boó permet la visite du parc naturel des marais de Santoña.

Noja

Le principal attrait de Noja, située dans l’environnement du Parc naturel des marais de Santoña, réside dans les longues plages de sable doré de Tregandín au sud-est, de Ris et de Joyel à l’ouest.

Cabo et ria de Ajo

Cap le plus au nord de la côte de Cantabrique, le cap de Ajo se trouve sur la commune de Bareyo. Pourvu d’un phare d’une portée de 17 milles nautiques, ce promontoire naturel offre un vaste panorama tant sur la baie de Santander à l’ouest que sur la ria de Ajo à l’est.

Au pied du cap, au village de La Sorrozuela, la Playa de la Arena s’étire à l’entrée de la ria de Ajo dans laquelle s’écoule le rio Campiezo.

Des rives escarpées, sauvages, mais magnifiques, bordent l’embouchure du rio Campiezo. Nulle plage, seulement du sable humide à marée basse.

Ribamontán al mar

Située face à Santander, sur la rive orientale de la baie, Ribamontán dont les environs sont garnis de plages et de falaises est entièrement dédiée à la pratique du surf.

L’engouement y est tel qu’en 2012, les lieux ont été classés ‘’Première réserve de surf d’Espagne’’. Boutiques et bars pour surfeurs, écoles y sont donc très nombreux. Quant aux plages, celles d’El Puntal, Los Tranquillos, Langre, Galizano et, surtout, Loredo et Somo, ouvertes sur la mer et orientées vers le nord, passent pour être les meilleures plages de surf de Cantabrique.

Pour la petite histoire, il faut dire que c’est ici, à Ribamontán, que fut créé en 1973 le premier atelier de planches de surf d’Espagne.

Dunas del Puntal y Estuario del Miera

Il s’agit d’une bande côtière protégée comprenant l’estuaire du rio Miera et de la ria de Cubas dans la baie de Santander, le système dunaire de El Puntal-Somo-Loredo ainsi que des îles Santa Marina et Mouro.

Santander

Capitale de la Cantarie, Santander, réunissant mer et montagne pour de magnifiques panoramas, préside à une des plus belles baies au monde.

Santander abrite un grand nombre de plages urbaines dont celles d’El Sardinero qui, séparées par un promontoire rocheux, se réunissent à marée basse pour former une longue plage de près de 1500 mètres de longueur. La plage, labélisée Pavillon bleu, est doublée d’une agréable promenade maritime.

Les autres plages de la ville sont celles de Los Peligros, de la Magdalena, los Bikinis, los Camellos…

En dépit d’une eau réputée froide, les puissantes vagues de la baie de Santander attirent un grand nombre de surfeurs et kitesurfeurs.

Parc Naturel des Dunes de Liencres

Il s’agit d’un des plus grands ensembles dunaires de la Costa de Cantabria. Situé à l’embouchure de la ria de Mogro, le parc, d’une superficie de 195 hectares, présente un grand intérêt par sa faune et sa flore.

On y trouve plusieurs plages, dont celles de Canavalle et Valdearenas. Longue, cette dernière est prolongée par un immense bras de sable.

Le littoral de la localité de Liencres abrite un nombre non négligeable de plages dissimulées entre des falaises : Somacuevas, Portio, Covachos, de la Arnía.

Suances

Située sur la rive occidentale du rio Saja, Suances, qui d’autre part comporte des vestiges de l’époque romaine, est une ville tournée vers le tourisme balnéaire.

Les plages de la ville sont disséminées autour de la Punta del Dichoso, véritable port naturel entouré de falaises. On peut citer les plages La Tablía, Los Locos fréquentée par les surfeurs, et playa de Tagle pour les couchers de soleil offerts sur le golfe de Gascogne. Ou encore la plage de la Concha, longue d’un kilomètre.

Comillas

Installé à l’embouchure de la ria de la Rabia à l’extrémité orientale du parc d’Oyambre, l’ancien village de pêcheurs de Comillas est déclaré Site historique et touristique. Protégée par la Punta de la Guerra, la plage au sable fin de Comillas est idéale pour la pratique des sports nautiques, notamment du surf.

Parc Naturel d’Oyambre

Le parc d’Oyambre inclut une large bande côtière faite de dunes de et de falaises atteignant de 10 à 50 mètres de hauteur, de plages et de marais garnis de coteaux recouverts de prairies et sillonnés de nombreux ruisseaux ainsi que d’une longue ría d’intérêt ornithologique.

Le parc comporte deux zones de plages, celles ouvertes sur le golfe de Gascogne comme la Playa de Oyambre et la Playa de Merón avec son école de surf, et celles donnant sur la ría de San Vicente à l’est ainsi que celle de la Rabia.

Plusieurs sentiers permettent de découvrir cet espace protégé de 196 hectares doté de plusieurs campings.

San Vicente de la Barquera

San Vicente de la Barquera est un ancien village de pêcheurs situé au cœur du parc d’Oyambre. Le vieux centre historique a été déclaré bien d’intérêt culturel de Cantabrie, en 1987, pour son patrimoine architectural avec l’église Santa Maria de los Angeles (XIIIe-XVIe), le Castillo del Rey et les vestiges de remparts.

Un pont assez long traverse la ria et relie le village à la plage de La Maza située sur la rive opposée.

Le quartier nord de San Vicente, le barrio Boria, abrite le Centre d’interprétation du parc d’Oyambre au Faro (phare) de la Punta de la Silla.




Booking.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
VOIR AUSSI
Saint Sebastien  
Cantabrie  
Costa Verde  
Articles
Scroll Up