Costa Cálida

Tourisme et visite de la Costa Cálida

Dans la région de Murcie, la Costa Cálida, dont Carthagène est la plus grande agglomération et le port principal, s’étend sur environ 200 km. Précisément depuis San Pedro del Pinatar en limite de la province de Valence jusqu’à l’ancien village de pêcheurs d’Águilas au sud.

Elle concerne tout le littoral de la province de Murcie au sud-est de l’Espagne et inclut notamment la Manga del Mar Menor, un cordon dunaire long d’une vingtaine de kilomètres.

La Costa Cálida nous offre des paysages variés dans lesquels on remarque des zones agricoles garnies de vergers d’orangers, des montagnes et des espaces protégés à l’instar du parc régional de Las Salinas de San Pedro ou de la réserve marine de Cabo de Palos-Islas Hormigas.

GR 92, randonnée sur un sentier méditerranéen

Les 179 km du GR 92 parcourent le littoral depuis Playa del Mojon à San Pedro del Pinatar jusqu’à la Cala Cerrada située à Águilas au sud-ouest de la Costa Cálida. Ce chemin de grande randonnée traverse les étapes ci-dessous.

Étapes sur la Costa Cálida

Manga del Mar Menor

La Manga del Mar Menor est un cordon dunaire protégeant une petite mer intérieure, la Mar Menor, des eaux de la Méditerranée.

Le cordon s’étale sans presque aucune interruption sur une vingtaine de kilomètres, allant du Parc régional Las Salinas y Arenales de Pedro del Pinatar jusqu’au cap de Palos. Il est parcouru par une route bordée d’une longue plage sur sa façade méditerranéenne et d’habitations, hôtels, bars, restaurants… majoritairement sur l’autre versant.

San Pedro del Pinatar

Avec ses plages protégées par le cordon dunaire de la Mar Menor, San Pedro del Pinatar est une des destinations majeures de la Costa Calida. Le front de mer qui borde les plages de Puntica et Villananitos est garni de boutiques, de terrasses et restaurants et sur les plages, les possibilités d’activités nautiques y sont nombreuses.

San Pedro del Pinatar est aussi reconnue pour l’utilisation thérapeutique des boues marines en plein air.

Santiago de la Ribera

Installé sur la rive ouest de la Mar Menor, la ville est constituée de plusieurs quartiers dont El Barrio de los Pescadores, celui des pêcheurs.

En front de mer, une vaste promenade maritime agrémentée de palmiers accompagne la plage qui, avec quatre kilomètres de sable fin et doré alliés à diverses activités nautiques font de Santiago de Ribera une localité très attractive sur la Costa Cálida.

Los Alcázeres

Située à 5 km de l’aéroport international de San Javier, la ville de Los Alcázares offre 7 kilomètres de plage en bordure de la Mar Menor et d’un port de plaisance avec une station nautique.

Sur le côté nord du port et les pieds dans l’eau nous découvrons la station thermale de la Encarnación.

De Bahia Bella à Cabo de Palos

El Carmoli, Los Urrutias, Los Nietos, Mar de Cristal, Playa Honda, de Bahia Bella au cap de Palos, le littoral occidental de la Mar Menor présente une succession de petites stations balnéaires.

Celles-ci présentent toutes plus ou moins les mêmes caractéristiques : plages, front de mer garni d’immeubles résidentiels, de boutiques et terrasses, port de plaisance parfois et activités nautiques, toujours.

Du Cabo de Palos à la baie de Carthagène

Cette frange côtière se caractérise par des versants montagneux descendant jusqu’à la mer, des falaises, et de nombreuses criques et petites plages nichées dans un environnement rocheux et sauvage.

Parmi ces plages difficilement accessibles, car peu de routes y mènent, nous citerons celles de Calblanque, la Punta Parreño ou del Ricòn. Le Parc régional de Calblanque compose un arrière-pays dont les chemins et sentiers sont propices aux randonnées pédestres.

Carthagène

D’origine punique et romaine, Carthagène est une ville portuaire à l’architecture moderniste. Bâtie sur cinq collines, la ville s’ouvre sur la Méditerranée par la baie de Cartagena.

Le port comprend trois zones : commerciale, de pêche et de plaisance. Nous y visitons le Musée archéologique subaquatique et le Musée naval.

Pour trouver des plages, il faut sortir de la ville. La plage de la Cala Cortina, relativement proche, est située à environ 3 kilomètres au sud-est du centre-ville. Les plages de Portman à l’est ou du Portús à l’ouest sont distantes d’une quinzaine de kilomètres.

El Portús

Nichée dans une baie à l’ouest du massif de Roldan, à 11 km au sud-ouest de Carthagène, la station balnéaire d’El Portús propose 2 plages au cœur de la réserve naturelle de la Muela : El Portús, sable gris et gravier, et la Morena. A savoir que le camping Naturista El Portus s’ouvre au naturisme, comme son nom l’indique…

La Azohía

La station balnéaire de La Azohía s’étire sur plusieurs kilomètres à l’est du golfe de Mazarrón protégé par les hauteurs du Cap Tiñoso. La route qui suit le littoral permet de découvrir 3 plages dont celle de la Azohía, pourvue de sable et gravier, s’étale sur environ 1200 mètres à 25 km au sud-ouest de Carthagène.

Isla Plana

Avec une belle façade maritime, Isla Plana fait face à l’îlot rocheux du même nom à quelques brasses du rivage de la localité. On y découvre 2 plages, réparties de part et d’autre du centre-ville, qui sont accessibles en bus.

Puerto de Mazarrón

Second noyau urbain de Mazarrón située à 5 kilomètres du littoral, el Puerto de Mazarrón Borde une plaine côtière. Le littoral communal est constitué de 30 km de plages, de falaises, de criques et de fonds rocheux.

Les principales plages sont Playa Grande près du centre, la plage de la Isla, la plage canine de la Marena et, plus excentrée à l’ouest, playa de Bolnuevo.

Puntas de Calnegre

Installé à l’extrême ouest du golfe de Mazarrón, Puntas de Calnegre est une petite station balnéaire avec une plage de sable et gravier. La plage de Puntas Calnegre s’étire sur plusieurs centaines de mètres vers le nord-est depuis la pointe de Calnegre.

De Puntas de Calnegre à Calabardina

Le littoral est longé par le massif du Cabo Cope-Puntas de Calnegre où l’on aperçoit quelques plages isolées : Calnegre Guapa, las Mujeres, El Siscal accessibles par une unique petite route.

Au sud du massif, quelques plages et criques se succèdent parallèlement à des reliefs plus doux : Playa el Melarco, Cala Blanca, Playa de la Galera, de las Huertas, del Pochico, de Rambla Elena, de la Tortuga Mora…Ces plages restées assez sauvages sont pour la plupart accessible par la petite route RM-D15.

Calabardina

Bien abritée par le cap Cope et la pointe del Caballo, Calabardina dépend de la municipalité d’Águilas distante de 8 kilomètres.

Le front de mer est bordé de palmier et d’une petite plage de sable doré qui, longue de 300 mètres, est idéale pour des vacances familiales.

De Calabardina à Águilas, tout au long du littoral, plusieurs plages, parfois abritées dans de petites anses, se découvrent : Playa del Arroz, Barranco del Mar, Todosol, Calabrilla.

Águilas

Petite cité portuaire installée au pourtour de 3 petites baies à 75 km au sud-ouest de Carthagène, Águilas ferme l’extrémité ouest de la Costa Cálida.

Tout à l’est d’Águila nous découvrons la plage Amarilla protégée par la pointe Mogote del Fraile faisant face à l’île au Moine (isla del Fraile). Abrité dans la Baie del Fraile, cet îlot rocheux s’ouvre aux amateurs de plongée.

Chacune des baies de la ville (Bahia de Levante, de Hornillo, de Poniente) dispose d’une plage urbaine. Águilas est dotée d’un port de pêche et d’un port de plaisance.

Calarreona

En limite de l’Andalousie le noyau urbain de Calarreona, dépendant de la municipalité d’Águilas, est pourvu de deux plages : La Cabana et la Tortuga. Aussi, inscrites dans le paysage protégé des Cuatro Calas, s’étendent plusieurs petites plages sauvages dans le pourtour de la pointe Punta Parda.




Booking.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
VOIR AUSSI
Murcie  
Alméria  
Costa Blanca  
Scroll Up