Grande Canarie

Las Palmas et Grande Canarie

Deuxième île la plus peuplée de l’archipel, elle en est aussi la plus centrale, la variété et la diversité de ses climats et ses paysages la font parfois comparer à un mini continent.

Avec 46% de son territoire classé réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO, l’île alterne, sur plus de 200 km de littoral aux activités nautiques intenses, plages et criques, falaises et étendues de sable sauvages comme à Güi-Güi.

Gran Canaria, avec ses eaux comprises entre 18° l’hiver et 22° l’été, est le lieu idéal pour pratiquer les sports marins toute l’année, faisant de ses plages des rendez-vous internationaux d’activités nautiques, notamment de compétitions de planches à voile.

L’intérieur présente un relief abrupt, parfois aride, dans lequel domine généralement le pin canarien. Dans le fond de certaines vallées résident quelques palmeraies.

Au centre, s’élevant à 1950 mètres, le Pic de las Nieves est le but de nombreuses randonnées accessibles par un des multiples sentiers qui parcourent l’arrière-pays. Une façon naturelle de découvrir des hameaux perdus, des petits villages aux ruelles étroites ainsi qu’une faune et une flore endémique propre aux îles.

Las Palmas de Gran Canaria, la capitale, se situe tout au nord-est de l’île, c’est là aussi que se trouve son port, le plus grand de l’archipel. Une autoroute, GC-1, relie la ville à l’aéroport et au sud de l’île. Une deuxième, la GC-2 conduit au nord-ouest jusqu’à la localité de Agaete.

L’île est reliée à l’archipel et au continent européen par bateaux ou avions.

Monuments et visites de Las Palmas et Grandes Canaries

Château de la Luz

Fondation Martín Chirino pour l’Art et la Pensée

Calle Juan Rejón. Palmas de Gran Canaría.

Originellement construit au XVIe siècle au nord de l’île, en bordure de mer pour lutter contre les attaques de pirates anglais ou hollandais, le château de la Luz est la plus ancienne forteresse de la Grande Canarie. Le château abrite de nos jours le siège de la fondation du sculpteur canarien Martín Chirino dont 25 œuvres y sont exposées.

Visites du mardi au samedi de 11 h à 19 h, jusqu’à 14 h les dimanches et jours fériés. Entrée : 4 €.

Palais des Congrès Casa de Colón

Calle Colón, 1. Las Palmas de Gran Canaría.

Vieille de plus de cinq siècles, la Maison de Colomb est située dans l’ancienne demeure du Gouverneur. Composé de cinq zones thématiques, le musée se consacre à la recherche et à la diffusion de l’histoire des Canaries et de leurs relations avec les Amériques.

En plus d’une collection de peintures allant du XVIe au Xe siècle, les voyages de Christophe Colomb et son passage aux îles Canaries ainsi que les cultures des peuples amérindiens y sont retracés.

Ouvert du lundi au samedi de 10 h à 18 h, le dimanche jusqu’à 15 h. Entrée : 4 €.

Musée Canarien

Calle Doctor Verneau, 2. Vegueta. Dans le sud de l’agglomération de Las Palmas.

Logé à Vegueta dans un bâtiment de la fin du XIXe, le Musée Canarien passe pour être une référence incontournable en matière de culture canarienne préhispanique dans l’archipel des Canaries. Des pièces archéologiques et ethnographiques ainsi qu’une collection de 2000 crânes préhistoriques y sont exposées.

Horaires : du lundi au vendredi de 10 h à 20 h, jusqu’à 14 h les weekends et jours fériés. Entrée : 4 €.

Jardin Botanique des Canaries Viera y Clavijo

Camino del Palmeral, 15.

Accès : depuis Las Palmas par les routes GC-23, GC-3 et GC-110.

Le ‘’Jardin des Canaries’’, comme on l’appelle parfois, a été fondé par un botaniste suédois Éric Sventenius en 1952. Sa vocation première était de protéger les espèces botaniques canariennes endémiques, mais s’il permet de connaître toute la diversité des écosystèmes insulaires, le jardin s’est depuis enrichi de variétés provenant du monde entier.

Horaires : tous les jours de 9 h à 19 h 30, jusqu’à 18 h d’octobre à mai. Entrée gratuite.

Jardín de la Marquesa

Las Hoyas 2. Arucas.

Accès : depuis Las Palmas par les routes GC-23 et GC-3 ou par la route côtière GC-2 puis GC-20.

Situés près de la localité d’Arucas, les Jardins de la Marquise ont été créés en 1880 par le premier Marquis d’Arucas, Don Ramón Madan y Uriondo, passionné de botanique, et son épouse Doña María.

Ce grand jardin romantique au tracé régulier, bénéficiant d’un microclimat induit par la protection de la montagne d’Arucas et la proximité océane, présente 2500 plantes appartenant à 400 espèces tropicales et subtropicales provenant des cinq continents. Sur cette surface de cinq hectares, parmi tous ces magnifiques arbres, se distingue un dragonnier qui serait âgé de 400 à 500 ans.

Horaires : ouvert toute l’année du lundi au samedi de 9 h à 13 h et de 14 h à 18 h. Fermés les dimanches et jours fériés.

La Grotte rupestre de Gáldar

Calle Audienca, 2. Gáldar. Accès par la route côtière GC-2.

La Cueva Pintada compte parmi les plus importants sites archéologiques de l’archipel canarien tant pour sa valeur scientifique que pour les œuvres d’art aborigène que la grotte peinte abrite.

Découverte lors de travaux agricoles en 1873, celle-ci présente des motifs exclusivement géométriques peints en rouge et blanc sur fond noir. La ‘’Grotte Peinte’’ et son musée se visitent de septembre à mai du mardi au samedi de 10 h à 18 h, les dimanches et fériés de à partir de 11 h. De juin à septembre de 10 h 30 à 19 h 30 du mardi au samedi et de 11 h à 19 h les dimanches et fériés. Entrée : 6 €.

Cactualdea Parque

Carretera del Hoyo Tocodomán. La Aldea de San Nicolás.

Accès : depuis Las Palmas par les routes GC-23, GC-21, GC-210, en venant de Maspalomas en empruntant les GC-500 et GC-200.

Situé à l’ouest de Gran Canaría, Cactualdea possède une collection de 1200 variétés de cactus, certains provenant d’Amérique du Sud ou Centrale ou encore de Madagascar. À côté de ces cactus, de nombreux palmiers ou aloès parmi lesquels vivent de nombreux oiseaux dont des autruches ou encore des paons. Ouvert toute l’année de 10 h à 18 h.

Les immanquables

San Bartolomé de Tirajana

Toutes les terres de la commune de San Bartolomé se trouvant à plus de 300 mètres d’altitude sont incluses dans la zone déclarée réserve de la biosphère en 2005 par l’UNESCO. Celle-ci occupe 43% du territoire de Grande Canarie. Pour San Bartolomé et le parc, emprunter la route GC-60.

Parc Naturel Pilancones

Situé dans une des zones les plus élevées de l’île, le parc Pilancones propose une succession de hauts plateaux entrecoupés de profonds ravins. Les paysages composés de matériaux vieux de 12 millions d’années y sont magnifiques.

Classé Zone de protection des oiseaux, le parc, d’une superficie de 5800 ha, possède la plus grande pinède de Gran Canaría ainsi qu’une importante concentration d’euphorbes.

Nécropole d’Arteara

Située à une dizaine de kilomètres au sud de San Bartolomé de Tirajana, la nécropole d’Arteara, vaste ensemble archéologique datant de 2000 ans, est classée monument historico-artistique.

D’origine préhispanique, ce cimetière renferme dans les 2000 tumulus érigés au moyen de pierres de lave, dont un, imposant et central serait celui d’un roi. On accède au village d’Arteara depuis Maspalomas par la route GC-60, direction San Bartolomé de Tirajana.

Pico de Las Nieves

Sommet le plus élevé en plein centre de l’île le Pico de las Nieves, 1949 m, offre depuis son mirador un panorama extraordinaire sur le secteur de la réserve de la biosphère qui s’étale autour de lui. Une route grimpe et se termine à un parking sur lequel s’ouvre un demi-cercle de pierre orienté plein ouest formant le mirador.

De là, en fin d’après-midi, c’est un magnifique coucher de soleil, parfois sur une mer de nuage qui attend le visiteur. On peut y apercevoir en premier plan le Roque Nublo, puis l’océan et l’île de Tenerife.

On y accède par l’est en empruntant la route GC-120 et GC-130, du nord par les GC- 150 et 600.

Tejeda

Situé au centre de l’île dans une dépression issue d’un cratère volcanique surmonté de montagnes, le village de Tejeda est entouré de plusieurs promontoires rocheux dont l’emblématique Roque Nublo. Culminant à 1813 m, cet imposant rocher de lave, repérable de loin, apparait comme posé sur le haut de la montagne.

On y parvient après avoir gravi durant environ 45 min de marche le sentier qui part du parking sur lequel les véhicules sont délaissés. À noter, la belle petite église blanche aux tuiles rouges du village. Accès : depuis le sud de l’île par la route GC-60, depuis l’est parle GC-15 et du nord par la GC-210.

Les dunes de Maspalomas

Entre ville et océan, les dunes de Maspalomas offrent le spectacle étrange d’une mer de dunes désertiques déposées là par les vents africains. Certaines de ces dunes miniatures de toute beauté peuvent atteindre une dizaine de mètres, rendant ainsi leur traversée un peu ardue.

Quant à la ville de Maspalomas, elle est, avec ses nombreuses structures hôtelières et ses deux golfs, la plus principale station balnéaire et la plus grande ville du sud de l’île.

Barranco de Guayadeque

Les gorges de Guayadeques sont réputées pour leur grande concentration d’habitations troglodytes, traditionnelles à l’île. Autrefois habitées par des familles d’agriculteurs, certaines ont été restaurées et aménagées pour en faire des hébergements, des restaurants ou des boutiques artisanales. La route GC-103 qui y mène en longeant une rivière depuis Agüimes s’y termine en cul-de-sac.

Telde

Deuxième ville de Gran Canaría, Telde est située en bordure de l’océan à l’est de l’île dans une plaine fertile appelée ‘’la vega mayor’’, la grande prairie où pousse de la canne à sucre, des bananiers…

Le quartier de San Juan, cœur historique de la ville, est organisé autour de l’église primitive de San Juan Bautista, remarquable pour sa chapelle composée de deux retables dont un affiche un style baroque du XVIIe et le second gothique flamand.

On peut y voir, importé des Amériques, un Christ sur la croix en pâte de millet. Le quartier San Francisco est, lui, fait de maisons basses aux murs blanchis à la chaux et aux toits à deux versants. Les ruelles y sont pavées, sinueuses et étroites. Quant au quartier de San Gregorío, il regroupe la plupart des commerces et des échoppes d’artisans.

Le territoire de la commune est parsemé de sites archéologiques intéressants, remontant à l’époque préhispanique, où 2 royaumes Guanches, les habitants originels, se partageaient l’île.

Plusieurs de ces sites, Cendro, Baladero ou Tara, sont composés d’un vaste ensemble de grottes naturelles d’origine volcanique et d’habitats troglodytes. Celui de Baladero, un lieu important de la culture aborigène dans laquelle magie et religion cohabitaient, se trouve au pied du quartier de San Francisco.

Proches du centre, falaises et plages de lave broyée, de petites baies comme celle de Gando, un des premiers ports naturels de l’île, offrent bien des loisirs nautiques.

Accès : depuis Las Palmas de Gran Canaría en empruntant les routes GC-1 et GC-10.

Agaete

Agaete la blanche, située sur le littoral nord-ouest, s’est constitué à partir du XVIIe siècle autour de l’ermitage Nuestra Señora de las Nieves et de son port qui était un important port d’exportation de canne à sucre. Des falaises escarpées se jetant dans l’océan, un arrière-pays à la végétation luxuriante et lacéré de précipices, de belles plages, caractérisent les paysages entourant cette petite cité traditionnellement tournée vers l’Atlantique.

Témoin de l’époque préhispanique, la nécropole de Maipés, classée monument historique, renferme 600 tombes de l’époque Guanche dont on peut observer des peintures rupestres à la Cueva Pintada de Gáldar, localité située quelques kilomètres au nord-est d’Agaete.

Autre particularité d’Agaete : ses Salinas : trois piscines naturelles d’eau de mer protégées de l’océan par ce qui pourrait ressembler à un château fortifié avec ses pylônes de béton protecteurs en forme de créneau. L’accès en est facile depuis le port de las Nieves qui entre autres, assure des liaisons maritimes avec l’pile de Tenerife.

Accès : par la GC-2 qui longe le littoral nord de l’île depuis Las Palmas.

EN BATEAUX ET RENCONTRE DES DAUPHINS


ACTIVITÉS EN MER


PLONGÉE


LOISIRS


A DOS DE DROMADAIRE


EXCURSIONS


VISITES

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
VOIR AUSSI
Tenerife  
Lanzarote  
El Hierro  
La Gomera  
La Palma  
Fuerteventura  
Articles
Histoire et culture
Hotels
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Monte Feliz

Grande Canarie – A partir de 44 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
RK Hotel El Cabo

Grande Canarie – A partir de 45 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Apartamentos Colón Playa

Grande Canarie – A partir de 49 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Guesthouse Katanka

Grande Canarie – A partir de 50 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Bed&Chic Las Palmas

Grande Canarie – A partir de 74 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Santa Catalina

Grande Canarie – A partir de 108 €

Séjours
Tenerife  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
Les Canaries en voiture

Partez au volant de votre voiture de location sur les routes des Canaries …

Explorer
Randonnées aux Canaries

Suivez les sentiers des Canaries avec notre sélection de belles randonnées …

Explorer
Scroll Up