Imilchil

Imilchil, village du Haut Atlas

D’un accès parfois difficile en hiver, Imilchil est perché à 2 200 m d’altitude au cœur de l’Atlas oriental, dans le territoire des Aït Hadiddou appartenant à la célèbre confédération Aït Yafelman, au carrefour des provinces de Midelt et de Tinghir.

Pour y accéder par Aït Hani et Agoudal, il faut franchir un haut col à plus de 2 000 m d’altitude. À présent une route goudronnée existe, sillonnant un espace très minéral aux formes variées et, passé Agoudal, la route suit toute une succession de petites palmeraies et de jardins.

Enfin en contre bas d’Imilchil nous découvrons les deux célèbres lacs jumeaux : l’Isli, le lac du fiancé et le Tilsit celui de la fiancée. Ils symbolisent l’histoire d’une jeune fille Aït Yaaza dont l’amour avec un jeune Aït Ibrahim fut à l’origine de ce grand moussem qui fait la renommée d’Imilchil : la fête des fiancés.

La formation des lacs

Le mystère de la formation des célèbres lacs Isli et Tilsit à Imilchil qui a donné naissance à la légende des deux Roméo et Juliette berbères, a enfin été levé et publié en décembre 2012.

C’est grâce aux travaux du professeur Abdherramane Ibhi, d’un groupe de géologues de l’université d’Ibn Zohr d’Agadir et aux chasseurs locaux de météorites qu’il a pu être établi que deux de ces astéroïdes de 75 et 50 m de diamètre ont frappé la région il y a 40 000 ans, leurs impacts donnant naissance aux deux lacs mythiques, Tiznit et Islit.

Des recherches sur le terrain avec un matériel sophistiqué, l’aide de satellites ont corroboré l’idée que les structures circulaires donnant naissance à ces deux lacs ont été conçues par la chute d’une météorite de 120 m de diamètre, impact qui a du modifier la faune, la flore et le climat de la région.

Les recherches sur le terrain ont montré que les couches sédimentaires contenaient des fragments de météorite nous permettant une certaine datation. C’est pendant son entrée dans l’atmosphère qu’elle s’est séparée en deux parties distinctes provoquant ce double impact formant les lacs actuels.

C’est la première fois au Maroc que l’on découvre des cratères comme ceux-ci. Jusqu’à présent, seuls trois d’entre eux avaient été répertoriés : au Québec, en Arabie Saoudite et en Libye.

De nombreux fragments de sidérite pesant de quelques grammes à… 30 kg avaient déjà été négociés par les chasseurs de météorites locaux à des revendeurs marocains du Tafilalet et d’Ouarzazate.

Le moussem, la fête des fiancés

Il regroupe aujourd’hui un festival musical, un grand souk, et surtout la fête des fiançailles traditionnellement appelée Souk-am. Imichil est un symbole important de la culture amazigh (berbère), toutes tribus confondues.

Ce moussem est un grand événement culturel dont la tribu Aït Yaaza en est le fleuron, fidèle à cette tradition qui mélange autant l’art que le mystique ou le mythique et où se perpétuent encore malgré les changements sociétaux modernes, les mariages collectifs qui maintiennent ainsi les liens et rencontres intertribales.

Le festival musical d’Imilchil accueille de nombreux groupes berbères de sensibilités musicales différentes, mais aussi de plus en plus de groupes folkloriques européens notamment, ce qui lui vaut bien au-delà du royaume chérifien une reconnaissance internationale de plus en plus marquée.

Le Moussem d’Imilchil s’étale sur 3 jours entre fin août et début septembre suivant les années.

La légende

Contant l’histoire d’une jeune fille de la tribu des Aït Yaaza qui partageait un grand amour réciproque avec un jeune homme des Aït Ibrahim, en font deux fractions de la tribu Aït Hadiddou en perpétuelle rivalité, et des parents respectifs qui s’opposèrent à cette union.

La grande tristesse de nos deux Roméo et Juliette berbères de ne pouvoir se marier et s’aimer fit que toutes les larmes issues de leur tragique histoire formèrent les lacs jumeaux dans lesquels ils finirent par se noyer.

Les familles attristées par leurs fins tragiques se repentirent et décidèrent ensuite que les jeunes gens pourraient désormais se choisir mutuellement.

C’est ainsi que naquit le moussem d’Imilchil où une fois par an les jeunes filles et garçons doivent pouvoir se choisir mutuellement et s’unir librement dans un grand mariage collectif.
Celui-ci est abrité sous une vaste tente berbère où officient les adouls, des notaires religieux, ne rencontrant aucune opposition de la part de leurs familles respectives.

Depuis existe aussi une coutume appelée « Taqerfiyt » permettant à un garçon de fréquenter librement sa future épouse…

Moussem – Faut pas rêver (extrait)


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Villes
Haut Atlas  
Vallée du Todra  
Vallée du Dadès  
Hotels
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Etoile filante d’or

Ait Ben Haddou – À partir de 25 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Caravane

Ait Ben Haddou – À partir de 80 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Auberge Le Festival Todra

Todra – À partir de 79 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Riad Atlas Prestige

Imlil, Toubkal – À partir de 20 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Kasbah Imlil

Imlil, Toubkal – À partir de 25 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Sel D’ailleurs

Marirha, Ouirgane – À partir de 70 €

Séjours
Agadir  
Vol + Hôtel Explorer
Essaouira  
Vol + Hôtel Explorer
Marrakech  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
Randonnées en montagne

Les sentiers de l’Atlas offrent d’extraordinaires paysages et cultures…

Explorer
Circuits dans le désert

À pied ou à dromadaire, partez à la découverte du désert marocain…

Explorer
Autotours

En voiture de location, parcourez les routes marocaines avec votre road book…

Explorer
Voyages organisés

Laissez-vous guider avec notre sélection de voyages organisés au Maroc…

Explorer
Scroll Up