Amtoudi

Oasis d’Id Aïssa et Amtoudi

Blotti au creux de la charmante oasis d’Id Aïssa, Amtoudi est un petit village cerclé de falaises imposantes et dominé par deux igoudar historiques. Près de 300 familles, vivant principalement d’agriculture, habitent le village. Les palmiers, figuiers, amandiers, abricotiers, oliviers et orangers côtoient des petits champs de maïs et d’orge et les jardins potagers.

La présence de l’homme dans la région remonterait à plus de 10 000 ans avant notre ère comme en témoignent les frises de gravures rupestres où figurent girafes et éléphants. Mais c’est au XIIe siècle que les premières populations se sédentarisèrent et construisirent les greniers fortifiés appelés « agadir » ou « igoudar » au pluriel.

Agadir d’Id Aïssa

Un agadir est un grenier collectif fortifié, avec des tours de guet pour surveiller toutes tentatives d’intrusions, comme une citadelle défensive surplombant une vallée du haut de son piton rocheux.

La fonction d’un agadir consistait à stocker et protéger les récoltes du village et également les richesses. Il n’appartenait à personne en particulier, mais la décision de sa construction était décidée par une assemblée de représentants de la tribu, d’un clan ou d’un groupe de familles. Afin d’avoir le droit de stocker ses biens, chaque famille participait à la construction du grenier collectif. Les habitants pouvaient ainsi s’y mettre à l’abri et se défendre en cas d’attaque.

Du haut de son piton rocheux, l’agadir Id Aïssa est une merveille d’architecture défensive. Contrairement aux ksour du Sud marocain, l’agadir est édifié avec des pierres, des tuiles et de la terre. La vue à 360° sur les versants sud de l’Anti-Atlas et les prémices des zones sahariennes y est particulièrement époustouflante.

Sur les 73 cellules le composant, la plupart étaient attribuées aux familles d’Amtoudi et quelques-unes étaient réservées à un groupe tribal d’Ifrane de l’Anti-Atlas, à 66 km du village. L’attribution d’une cellule est définitive et se transmet de génération en génération ; il était cependant possible de céder sa cellule à un tiers.

Les cellules, ou chambres, de taille identique, sont aménagées en fonction des goûts et des moyens de chacun, elles sont ainsi toutes différentes les unes des autres.

Utilisation collective et défensive

Les biens de la communauté étaient entreposés dans un espace prévu au rez-de-chaussée. L’agadir d’Id Aïssa comportait 3 citernes de récupération d’eau, dont nous distinguons encore les petites séguias chargées de récolter l’eau.

Une petite place faisait office de souk où le troc de denrées et ustensiles s’effectuait entre les familles. L’agadir étant un lieu de vie, une salle de prière et une cuisine étaient aménagées. Il était protégé par trois tours de garde et deux portes défensives en plus de la porte principale.

Quand il y avait une guerre tribale assortie de razzias, toute la population montait se protéger à l’agadir. On emportait également le bétail pour l’abriter des convoitises ennemies. Cet agadir est à seulement 30 min d’ascension au départ du village d’Amtoudi et est également accessible à dos d’âne.

Un petit peu plus loin, à 1h30 de marche uniquement, l’agadir d’Aglouy vaut également le détour. Un droit d’entrée de 15 Dh (1,50€) est demandé pour chaque agadir.

Guelta

C’est une particularité commune aux milieux secs et aux zones sahariennes, formée par une dépression retenant l’eau après le passage d’une crue ou alimentée par des sources.

La guelta d’Amtoudi, d’une eau transparente et cernée de hautes parois de calcaire, serpente dans une impressionnante faille de l’Anti-Atlas sur un parcours de près de 200 mètres. Elle peut atteindre une profondeur de 2 mètres par endroits. Elle est à 1h30 de marche par le canyon depuis le village.

En 1 journée, il est possible d’effectuer la boucle des 2 greniers et de la guelta avec un déjeuner pique-nique dans le canyon ou, au choix, les pieds dans l’eau. Compter 200 Dh pour les services d’un guide.

D’Amtoudi

Quatre falaises, vierges il y a peu, soit quatre secteurs différents, nichés dans le canyon entre oasis, villages typiques et sources aux eaux vert émeraude, ouvrent treize voies allant de difficultés 5b au 7b. Corde de 70 mètres recommandée, pour des hauteurs allant de 20 à 35 mètres, dans une roche d’un calcaire orangé au gris foncé, formant des petites colonnes.

De nombreux secteurs sont encore à dénicher et de belles lignes attendent d’être ouvertes. La bonne période de grimpe s’étale d’octobre à juin, les chaleurs d’été n’offrant pas les conditions optimales d’escalade.

Topo

Au-delà du Sud, dix minutes d’approche. Ce secteur se situe juste au-dessus de l’auberge « On dirait le Sud » vous y accéderez en passant par le chemin de derrière.

Amloud et Zorro 6c, 10 pts

Gecko volant 7a+, 10 pts

La falaise de l’ombre, 5 min d’approche. Ce secteur se situe aussi derrière l’auberge, mais sans monter, en direction de deux magnifiques arganiers centenaires.

Au gruyère berbère 7a+, 9 pts

The first but not the last 6a+, 8 pts

Hells angels 7b, 9 pts

La falaise face au village, 50 m d’approche. Accès juste devant la place du village au bord de l’oued asséché.

Tagout 6c, 10 pts (corde de 80 mètres obligatoire)

La traction marocaine 7b, 12 pts

La falaise du canal, 15 à 30 minutes d’approche en se garant au village suivant. 30 minutes à pied en direction du village d’Aguelluy, en longeant l’oued. Dès que vous voyez un mur de pierres de construction récente, passez dans la palmeraie et suivez le canal de l’eau… attention à l’équilibre !

Levez les yeux, dès que vous avez dépassé l’agadir majestueux sur votre gauche, la falaise se situe de l’autre côté, à droite du canal. Remontez pendant 5 min vers la barre grise au-dessus de vous.

Les plumes de pigeons 6a+, 10 pts

Travail au noir 6a, 10 pts

Le pilier 5b, 6 pts

La virgule de Lucie 7a, 9 pts

Au clair de lune 7a, 9 pts

Petite prise de mains, grosse prise de tête 6b+, 7 pts

Sources : Georges ROY ; auberge on dirait le Sud – Amtoudi.

Comment venir à Amtoudi

Amtoudi est à 235 km au sud-est d’Agadir par la N1 qui descend par Tiznit (140 km d’Amtoudi) et Bouizakarne (plus que 72 km) où l’on rejoint la N12 en direction de Tata.

Rouler jusqu’à l’embranchement à gauche, après le village de Taghjijt, indiquant Amtoudi 30 km.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Villes
Tafraout  
Anti Atlas  
Vallée du Souss  
Hotels
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Terrasse des délices

Fint – À partir de 35 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Sol House Taghazout Bay Surf

Taghazout – À partir de 72 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Dar Amazir

Agdz – À partir de 50 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Ecolodge Bab El Oued

Agdz – À partir de 75 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Kasbah Ait Omar

Nkob – À partir de 30 €

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Kasbah Ennakhile

Nkob – À partir de 32 €

Séjours
Agadir  
Vol + Hôtel Explorer
Essaouira  
Vol + Hôtel Explorer
Marrakech  
Vol + Hôtel Explorer
Circuits
Randonnées en montagne

Les sentiers de l’Atlas offrent d’extraordinaires paysages et cultures…

Explorer
Circuits dans le désert

À pied ou à dromadaire, partez à la découverte du désert marocain…

Explorer
Autotours

En voiture de location, parcourez les routes marocaines avec votre road book…

Explorer
Voyages organisés

Laissez-vous guider avec notre sélection de voyages organisés au Maroc…

Explorer
Scroll Up